Avec la mère d'un pote

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 162 45

    Avec la mère d'un pote

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    ''Bertrand ne peut pas venir ce soir, il vient de m'avertir ''…
    '' c'est gênant'' dit Christian ..à Chantal, la mère de Bertrand son copain ..
    Elle était là devant lui dans une robe rouge .. belle femme .. un petit minois bien ovale ..entouré de cheveux blonds longs qui lui tombaient sur les épaules .. des bas noirs surmontés des escarpins rouges .. des yeux verts .. vraiment une belle femme, la mère de Bertrand, pensait Christian …
    Leurs regards se croisèrent .. un silence .. .un peu lourd …
    ''si vous le désirez je peux vous conduire au RER Christian'' ….. silence … ''ou alors je peux vous garder ici ….si vous voulez '' '' Je ne voudrais pas vous déranger Chantal '' ses pensées commençaient à vagabonder .. il regarda cette femme avec plus attention .. ses cheveux longs … qui lorsqu'elle hochait de la tête lui enfouissait une partie du visage .. lui cachant un œil … une partie de la bouche … une bouche faite de lèvres bien pulpeuses .. maquillées d'un rouge écarlate ..son décolleté laissait deviner des seins généreux .. .. maternels ..
    Elle était devant moi presque aussi grande, avec ses escarpins. Elle avança de quelques pas … se rapprocha de moi ….je sentis son parfum envahir mes sens .. un parfum lourd .. suave .. doux ..chaud
    ''Mais cela ne me dérange pas du tout Christian .. au contraire .. je serais ravie de passer la soirée avec vous ''
    '' nous pourrions faire connaissance ''
    Comme hypnotisé, j'entendis sortir de ma bouche ''et bien d'accord '' ...
    '' Super prenez place dans ce canapé '' ''j'ai une excellente bouteille de champagne partageons la si vous voulez''
    Sans attendre ma réponse elle appela Marie la servante pour lui demander d’apporter une bouteille et deux verres ..
    Elle s'assit à coté de moi, elle était proche, son parfum m'envahit de nouveau, elle croisa les jambes et je put apprécier ses jambes galbées à la perfection, sa robe remonta à mi cuisse, dévoilant le haut de ses bas résille. Je pu admirer le haut de ses bas et devinais la peau douce au dessus des bas. Ce n'était pas une femme à porter des collants, je hais les collants véritable prison.Chantal croisa mon regard fouineur et me décrocha un sourire non équivoque. ..
    Marie apporta un plateau, petite jeunette mignonne à souhait, très sexy derrière sa robe courte noire et son tablier blanc plein de rubans.Mon esprit vagabonda, elle repartit en ondulant son joli petit cul, sentant l'effet qu'elle faisait sur moi.
    '' servez nous Christian s'il vous plaît '' elle avait une façon de dire cela, elle ne parlait pas elle émettait des sons enrobant qui sortaient de ses lèvres pulpeuses à souhait.
    Je me penchais et servis les deux verres, elle se pencha et me laissa voir ses seins, enfin le haut de ses seins, en me regardant dans les yeux avec un sourire un peu narquois, sûre de son charme.
    '' Et bien tchin tchin à vos amours Christian'' et elle but une longue gorgée, les yeux mis clos, sa robe s'était encore remontée et je pus voir les lanières de son porte jarretelles.
    ''Que faites vous dans la vie Chantal '' ...''et bien je suis médecin mais j'ai arrêté de pratiquer voyez vous'' ''Ha bon'' dis je …
    ''Oui je suis maintenant une femme entretenue'' .. me dit elle avec un large sourire …
    Chantal se leva, alla vers le bar et mit une musique langoureuse à souhait. Je découvrit que sa robe avait un décolleté vertigineux qui allait jusqu'à la naissance de ses fesses, je pris conscience qu'elle ne portait pas de soutien gorge, cela m'excita, mon jean commençait à me serrer au niveau de la braguette. Chantal ouvrit les bras et m'invita à danser, enfin danser c'est beaucoup dire, elle me plaqua contre elle, je sentis son ventre contre le mien, son parfum m'envahissait le cerveau et ma queue bien dure était au niveau du haut de ses cuisses. Je posais ma main droite au niveau de sa taille tandis que ma main gauche parcourait son dos. Nos bouches étaient toutes proches et je pouvait sentir le souffle de sa respiration.Chantal me dit de sa voix suavement chaude '' et si nous allions terminer cette bouteille dans ma chambre'' . Sans attendre ma réponse elle se décolla de moi, prit la bouteille et monta les escaliers menant à sa chambre. A chaque marche qu'elle montait je devinais ses fesses, ses hanches ondulaient à merveille, je traînais un peu et chaque marche me dévoilait un peu plus ses cuisses gainées de noir, je traînais un peu plus, vis qu'elle n'avait rien sous sa robe. Là je commençais à avoir le cerveau en feu, une envie folle de la prendre là, tout de suite. En femme experte, elle se retourna, vit dans mes yeux brillants, l'effet qu'elle me faisait, me sourit, ses lèvres écarlates découvrant des dents scintillantes.Arrivée dans sa chambre, Chantal me tendit la bouteille, elle fit tomber sa robe à terre. Je déguster ses seins bien ronds, lourds mais qui tenaient bien, des tétons énormes, des hanches voluptueuses, des cuisses longues .. effectivement elle n'ait rien entre les cuisses. Je me retrouvais, embarrassé par cette bouteille de champagne, alors que je mourrais d'envie de caresser ses seins, de parcourir ses cuisses.. Elle me regarda enjouée de la situation. Elle s’accroupit devant moi, défit ma ceinture, déboutonna ma braguette, mon gland dépassait de mon boxer qu'elle baissa , prit ma queue entre ses doigts fins, posa ses lèvres rouges sur mon gland qu'elle engloutit, un peu, un peu plus, et encore un peu plus. Ma queue se retrouva dans sa bouche. Je devenais un peu fou, de voir cette magnifique femme me pomper la queue, j'avais envie de lui prendre la tête pour la plaquer plus fort contre moi, n'y tenant plus je trouvais une petite table et posais cette foutue bouteille ..J’enfonçais ma tige plus loin dans sa gorge, j'étais au bord de lui balancer la sauce, à cette baiseuse de première .. D'un coup Chantal se leva, oups, merde,elle me déshabilla complètement,me jeta sur le lit, et se mit sur moi. Sans rien me demander elle prit ma tige bien raide et se l'enfourna directos au plus profond d'elle même. Ma queue était bien au chaud, et je sentais les palpitations de son vagin au bout de mon gland. Elle montait, descendait sur toute la longueur de ma verge, c'était délicieusement excitant, elle prenait son pied dans ce va et bien, je sentais ses fesses durcir à chaque coup ,....''oui'' ''oui'' couinait-elle sans aucune retenue. Je pris ses seins dans mes mains, je lui pinçais les tétons, elle haletait de plus en plus, chaque fois qu'elle s'empalait plus au fond je me cabrais pour enfoncer ma queue plus au fond ...''oui'' ''continues'' ..je sentis que j'allais me répandre en elle .. Elle accéléra … s’enfonça ma queue bien au fond, un coup de rein et .. dans un râle je senti mon ventre inondé de son jus .. mélangé à mon sperme …
    Nous nous écroulâmes l'un sur l'autre, dans un semi coma.
    Une heure s'écoula, je ne sais plus, je sentis ses lèvres sur les miennes j'ouvris les yeux et je vis ce beau visage au dessus de moi, un sourire éclatant, cette femme est superbe, une baiseuse de première, mi pute, mi bourgeoise installée, de l'âge de ma mère.
    ''merci jeune homme'' me dit elle ..il y avait dans cette femme un mélange subtile de mère bienveillante .. de pute ardente .. d'amante délicieuse …
    ''savez vous jeune homme que vous vous débrouillez très bien '' '' j'ai très envie de faire votre éducation ''
    je ne savais quoi dire ''oui .. je vous suis sur tout cela''
    elle se mit à sourire ''et bien allons manger un morceau '' me susurrât-elle.
    Elle remit sa robe écarlate, posa un talon sur mon boxer et dit
    ''prenez ce peignoir '' et elle me tendit un petit peignoir en soie.
    J'aimais beaucoup ses façons directrices.
    nous descendîmes les escaliers .. traversâmes le salon ...et nous dirigeâmes vers la cuisine …
    '' bonsoir Annie .. nous venons casser une petite graine '' .
    Je vous raconterais bientôt cette petite graine que nous avons cassée Chantal, Annie, et moi.

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter
Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact