Avec la mère d'un pote

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 227 49

    Avec la mère d'un pote

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Annie servante était là, une jolie brune à la coupe genre Mireille Mathieu tout mignonne, en tenue jupette noire et chemisier blanc, je remarquais qu'elle avait une poitrine … opulente …
    ''Bonsoir Chantal que voulez vous que je vous prépare '' dit Annie.
    '' ho pas de chichi Annie nous allons nous débrouiller tous seuls'' …
    ''par contre une bouteille de champagne ne serez pas de refus''
    Annie alla au réfrigérateur ...et revient avec une bouteille de Ruinard, ses hanches étaient amples mais pas trop, dégageant beaucoup de sensualité.
    Nous étions autour de la table de la cuisine, la bouteille au milieu, je sentais une ambiance bizarre, Chantal resplendissais grâce à moi, Hum hum n'étais je pas en train de me la péter ?
    Annie apporta deux verres…. ''allons Annie nous avons dit pas de chichi .. prenez un verre voyons ''
    je fis péter la roteuse à 200 euros oups !! et servi ces dames.
    Un verre, deux verres, l'ambiance se détendait petit à petit et devint franchement détendue du moins pour moi ..
    J'étais un peu au paradis, entouré de ces deux femmes, une mère câline baiseuse de première et cette jeunette de mon âge, toute mignonnette, avec suffisamment de charme dans ses formes pour m'imaginer en train de la tringler à fond comme une bête..
    ''vous mettez un soutien gorge Annie? '' ''juste pendant le service madame'' .. please Annie appelez moi Chantal, un troisième verre de champagne arriva ..
    ''Vous n'êtes plus en service maintenant .. vous pouvez enlevez votre soutien gorge''
    '' Merci'' dit elle ''.et vous mettre à l'aise ..comme Christian et moi''.
    Annie, timidement, je vis même une petite rougeur parcourir ses joues, dégrafa son chemisier complètement et retira son soutien gorge ...une opulente poitrine jaillit, deux magnifiques seins bien ronds .. avec des tétons bruns .. Chantal sourit ...''vous êtes bien faites Annie'' .. ''très belle je trouve'' ...''si j'étais un homme, hum hum je crois bien que j'aurais envie de vous prendre''
    L'ambiance devenait un peu torride, je sentais ma queue se tendre, poindre sa tête en dehors de mon peignoir, je laissais faire, obnubilé par ces deux femmes. …
    '' le seul homme que nous ayons ici est Christian.'' dit Chantal, d'un air sournois …et elle fit tomber sa robe à ses pieds .. elle avait c'est sûr un bouton magique ..
    Elle apparut nue, splendide, vêtue de ses bas noirs et de son porte jarretelles, se mit à coté de Annie,.
    '' vous portez des bas Annie? ''…Annie, devenue coquine avec le champagne, dégrafa sa jupe qui tombât à terre, décidément ces femmes avaient un don pour faire tomber leurs jupes.

    Mon cerveau de reptilien de base se mit à chauffer quand je vis les magnifiques cuisses de Annie galbées dans des bas noirs soutenus par un porte jarretelles. Ce qui me mit la bave aux lèvres c'était de voir un bien mignon pubis avec de jolis poils noirs bien taillés, elle ne portait pas de culotte la coquine …
    Je me mis à regarder avidement ces deux femmes en train de papoter tranquillement.. la blonde et la brune, habillées, enfin déshabillées, de la même façon.
    Mon cerveau en surchauffe produisait des images de baise sauvage, je passais de l'une à l'autre.
    '' mais Christian, vous ne trouvez pas inconvenant de rester habillé dans votre peignoir alors que nous sommes nues '' me dit Chantal.
    Elle s'approcha de moi, me fit lever, et ôta mon peignoir ..Ma queue bien raide se trouvait sous les quatre yeux de ces femmes
    Annie et Chantal sourirent, elles semblaient intéressées …
    Chantal s’accroupit devant moi, me décalotta bien le gland de sa main droite, posa ses lèvres rouges sur mon gland, titilla du bout de sa langue le petit trou de mon gland. Mon sexe réagit au quart de tour, je sentis mon gland devenir énorme, près à exploser, elle le goba et je sentis sa bouche chaude et humide autour de ma verge.
    Je voyais les yeux de Annie de plus en plus brillants d’excitation.
    Chantal prit mon engin dans sa main, se retourna, le tendit à Annie en le balançant comme un hochet. Plus elle faisait cela plus je bandais comme un cerf, mon gland bien gros. Cela dût plaire à Annie qui s’approcha et enfourna mon gland, ma queue, sans vergogne.. je voyais ses fesses bien rebondies, sa bouche chaude, sa langue baveuse active me firent l’effet d’une bonne suceuse en manque, prête à me la bouffer. Chantal se releva, enfourna sa langue fouineuse dans ma bouche, j’avais la main gauche dans les cheveux de Annie et lui imprimais le bon rythme tandis que ma main droite cherchait la vulve de Chantal, la trouvait, et je lui enfonçais un doigt dans sa chatte ruisselante, elle enfonça ses ongles dans mon cou . Je compris que çà lui plaisait, plaisait beaucoup, son souffle chaud me parvint ..
    Chantal fixait le rythme de mon doigt par des petits coups de rein et je fixais la cadence de Annie ..j’étais au bord de lui envoyer une bonne giclée dans la bouche quand Chantal, en experte, entoura ma verge de sa main et la pressa très fort. Mon jus resta bloqué dans mes bourses. Je continuais à branler la chatte de Chantal encore plus fort, je sentais son souffle rauque, mon doigt effleura une petite pastille rugueuse dans son antre.
    « oui » « continue » là, je sentis que je la tenais, j’insistais avec mon doigt, une fois, deux fois, trois fois et elle parti dans un long couinement et je sentis mon doigt emprisonné dans une sorte d’étau terrible et elle partit dans un long huhulement .

    Je me dégageais de Chantal, relevais Annie et la guidais vers la table, lui posais les bras sur la table., lui enserrais bien la taille de mes mains. Annie se cambra plus fort m’offrant bien ses fesses bien rebondies, mon sang ne fit qu’un tour et j’enfonçais mon énorme tige dans sa vulve toute ruisselante. Annie poussa un « ha » et je commençais à la pistonner de plus en plus profond, je sentais mon bas ventre rebondir sur ses fesses à chaque coup de boutoir que je lui foutais. Mes mains cherchèrent ses seins opulents et doux, je sentis ses tétons énormes et bien durs, et je la tirais vers ma queue, « oui » « encore » « continue » ses mots m’excitaient de plus en plus et je la fourrageais de plus belle. Je sentis une main de Chantal me tripoter les couilles, me les malaxer ..elle remonta sa main rencontra les lèvres d’en bas de Annie qui n’en pouvait déjà plus de sentir ma queue et le doigt de Chantal qui s’immisçait dans sa chatte au coté de ma tige. Annie se cambra encore plus, écarta bien ses cuisses et je compris qu’un autre doigt de Chantal travaillait le bouton de Annie...
    Comme un robot je défonçais la chatte de Annie obsédé par l’idée de jouir en elle sans trop savoir où elle en était. Je sentais derrière moi, sur mon dos, les tétons de Chantal, son souffle rauque .. elle fourrageait Annie autant que moi .. elle me pressa les couilles et je parti en vrille dans un long jet de foutre. Annie se cabra et mon ventre fut envahit de son jus. ..
    Chantal me caressa les cheveux maternellement, me sourit, je sentis sa langue onctueuse me fouiller la bouche, ses lèvres sur les miennes.
    Mon cerveau embrumé entendit « je t’adore jeunot, et j’ai très envie de te procurer de grands plaisirs » « elle te plait bien cette Annie « suis moi sur ce nouveau sentier de plaisir « ..

    Bon ben j’arrête là je ne veux pas vous ennuyer ..à suivre si vous le voulez bien .

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter
Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact