Elle matte son mari baiser avec une autre

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 83 30

    Elle matte son mari baiser avec une autre

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Aujourd’hui mon homme est arrivé très bien habillé, parfumé et ,élégant, chose qui ne se produit habituellement jamais lorsqu'il a fini sa journée de travail, qu'il vient me rejoindre exténué, et à peine passée la porte, est déjà en train de se déshabiller, de nous servir un verre et de me caresser avec avidité, tellement mon corps et mon sexe lui ont manqué dans la journée.
    Ce soir, il semble tout excité de m'annoncer que nous allons prendre l'apéritif chez une amie à lui.
    Moyennement enthousiaste, je préférerais que nous passions la soirée tous les deux, comme tel est notre rituel le vendredi soir, et que seuls comptent nos corps nus, l'un sur l'autre, l'un sous l'autre, et surtout le plus près possible.
    Je dois l'avouer, j'ai du mal avec cette subite intrusion de cette fameuse amie, que je ne connais pas de surcroît, et dont j'ignorais l'existence jusqu'à ce soir .
    J'ose m en exprimer mais mon macho ne me laisse pas le choix et m ordonne de me vêtir correctement, laissant entrevoir l éventualité d y aller sans moi si je continue a y mettre de la mauvaise volonté.
    Énervé, il m enlève de force mon chemisier en l arrachant et il faut croire que ça l excite de me voir en soutien-gorge devant lui, surprise et démunie face a sa colère, car il m empoigne par les cheveux et me plaque contre le mur , jupe relevée, s emparant de mes seins qu il mord a travers le tissu et frottant sa bite qui enfle son pantalon contre mon slip.
    Tu vas prendre salope....ca t' apprendra a rechigner quand je décide quelque chose !
    Il accompagne ses propos en enlevant son jean et son boxer tout en me maintenant scotchée au mur.
    Je sais que résister quand il est de cette humeur ne sert a rien et je coopère pour calmer le jeu en branlant dans ma main son sexe énorme.
    -Suce ma bite ! ordonne t il froidement en me la fourrant d'autorité dans la bouche dans laquelle il se branle jusqu' au bord de l orgasme. Prêt à jouir il s extrait brutalement pour venir me baiser avec rage en gémissant et en proférant des insultes.
    Nous finissons enfin par jouir intensément ensemble , chacun dépassant sa rancœur dans cet orgasme sans amour, malsain et agressif mais qui nous a donné un plaisir insensé.
    -Bon, ordonne t-il, glacial, maintenant tu vas te préparer, tun te fais belle OK? et dans cinq minutes je te récupère en bas de l'immeuble.
    -Docile, je vais revêtir ma tenue la plus élégante, et sexy et l'agrémente d'une paire de chaussures à talons aiguille et d'une gigantesque paire de boucles d'oreilles en strass. J'ai laissé mes longs cheveux auburn qu'il adore tant danser sur mes épaules.
    -Sûre de mon succès-je sais que le physique est primordial pour mon homme, si sensuel et sexuellement insatiable-je vais me poster devant la porte de l'immeuble où il apparaît au même instant , royal, une cigarette à la main, la musique à fond.
    Il me dévisage et je lis sur son visage son approbation.
    Le voyage se fait cependant sans un mot.
    Hormis le sexe qui est toujours torride, nous ne partageons plus grand chose lui et moi ces derniers temps, c'est peut-être pour cela qu'il a envie d'échanges, d'ouverture aux autres.
    Il faudra que j'y veille à l'avenir si je ne veux pas le perdre.
    Nous voici arrivés chez son amie.
    Sa maison semble immense et cossue, et je me sens tout de suite mal à l'aise devant cet étalage de luxe, contrairement à mon homme qui semble totalement dans son élément.
    Son amie vient nous recevoir et je découvre à ma grande surprise, une femme beaucoup plus âgée que lui. D'un blond platine agressif, elle est de celles qui n'assument pas leur vieillesse et qui croient que se maquiller comme un camion volé à partir de soixante ans va faire illusion auprès d'autrui, ce qui est un leurre total. C'est une vieille, quand bien même le masquerait-elle derrière un blindage.
    En revanche son corps est parfait, d'une minceur que je lui envierais presque, avec des formes harmonieuses magnifiquement mises en valeur par un top en cœur et des jambes à couper le souffle soulignées par un short audacieux.
    Cela n'a pas échappé à mon homme qui la dévisage de haut en bas d'un œil lubrique, et laisse s'attarder son regard au niveau de ses seins avec insolence avant de la saluer avec force enlacements et effleurements .
    Vu son physique et son allure, je me serais attendue à une personne hautaine et froide à mon égard, mais elle me dit bonjour avec beaucoup de gentillesse, gênée peut-être que mon compagnon la dévore ainsi des yeux et la touche aussi effrontément me laissant moi à l'abandon et sans me présenter. L'intérieur de sa maison est d'une élégance et d'une beauté à couper le souffle et son accueil délicieux.
    Nous nous attablons donc avec des coupes de champagne et des petits fours exquis et très vite la température monte au sein de notre trio bizarre.
    Mon homme s'est assis entre nous deux d'entrée de jeu mais il se tourne ostensiblement vers son amie pour parler et rire et tous les prétextes lui sont bons pour être tactile avec elle, lui caresser discrètement l'épaule, accompagner ses plaisanteries d'une accolade, aller jusqu'à toucher sa joue et tout cela en ma présence et sans qu'il en soit gêné à aucun moment.
    En moins d'une heure il a aboli toute distance entre eux deux et elle aussi s'est peu à peu libérée, de plus en plus souriante, réceptive à ses traits d'esprit et tactile à son tour au gré des coupes qu'il lui a servies.
    De mon côté, je ne bronche pas, spectatrice masochiste de leur cinéma qui devient de plus en plus osé.
    C'est lui qui, sans surprise, franchit la dernière barrière entre eux, profitant d'un compliment qu'elle lui adresse, ingénue et faussement petite fille, pour saisir tendrement son menton et l'embrasser timidement d'abord, puis voyant qu'elle apprécie son baiser, de plus en plus passionnément, introduisant sa langue, suçant ses lèvres.
    Elle pose sa main sur son buste et commence à déboutonner sa chemise, pendant que lui caresse les seins qu'il a sorti du top et triture les tétons dressés de désir.
    Bien que triste de cet étalage et ignorée totalement par mon homme qui s'apprête à baiser une autre femme devant moi, , je me mets, contre toute attente, à mouiller tellement le spectacle m'excite. Je ne me savais pas voyeuse…
    Je me surprends à me caresser sous ma robe en le regardant lui dévorer la bouche, le cou, les seins, le ventre, lui dégrafer son mini-short avec les dents, puis le lui ôter, lécher son fin slip transparent de haut en bas, insinuer le bout de la langue dessous, écarter le tissu avec les doigts et happer la chatte mouillée de cette vieille salope que mon mec caresse comme moi…
    Malgré ma souffrance, je prends un plaisir malsain à le regarder faire, lui gourmand, qui bouffe cette chatte enflée d'envie et elle abandonnée, en extase sous les mains et la bouche de mon homme, qui tient sa bite et la branle frénétiquement.
    Je me caresse le clito comme il me le caressait, imaginant sa langue qui le goûte, le lèche, le dévore, et je finis par jouir bruyamment, confondant mon orgasme avec le leur.

    Bizarrement, j'ai envie d'une prochaine fois...

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de angelica

angelica

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact