Elle test son gode avec sa maitresse

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 91 22

    Elle test son gode avec sa maitresse

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Charmante nuit en compagnie de ma maitresse

    Bonjour, moi c’est Lily, suite au plaisir que j’ai eu de vous raconter mon premier plan cul sur internet, j’ai décidé de continuer dans ma lancé et de vous faire part de diverse de mes expériences sexuelles. Bien entendu s’il y a du nouveau croustillant vous serez les premiers au courant. Par rapport à mon autre histoire, celle-ci est récente. J’ai actuellement 20 ans, je suis teinte en rousse, les cheveux plutôt court, et pour ceux qui ne me connaissent pas j’ai les yeux verts, 1m60, 53 kg, et un très jolie 90C que j’aime beaucoup exhiber. J’aime beaucoup qu’on me regarde, sentir que je plais, sans être vulgaire, juste sexe. Je suis bisexuelle, en couple avec un homme, une maitresse. J’ai fait récemment l’acquisition d’un très beau gode double (45/5 cm avec une bite à chaque extrémité, il est de couleur violette) c’est un bel engin que j’ai testé avec ma jolie maitresse. Elle s’appelle Sab, c’est une petite brune, 1m50, bien foutu, un bonnet B très sexy. C’est ma maitresse depuis plusieurs mois. Je vais vous raconter cette agréable nuit en sa compagnie.

    Je montai les escaliers de son immeuble à grand pas, j’avais apporté dans mon sac deux bouteilles de rosé pour nous mettre bien à l’aise. Car mademoiselle fait sa timide, mais quand elle a bue et que je commence à la toucher c’est une vrai tigresse avide de sexe. D’ailleurs je n’ai jamais vu une personne qui en redemande autant. Une vraie petite salope, et j’adore ça. Arrivé devant sa porte j’étais déjà tout excitée. Comme à mon habitude je rentrai sans frapper. Je la trouvai sur le canapé, j’eu déjà envie de lui sauter dessus, son décolleté m’aguichait et me provoquait. Mais j’aime ce petit jeu de séduction pendant que nous sommes en train de boire et de fumer. Moi je portais un débardeur vert très décolleté, avec une jupe noire, en dessous une guêpière noire et rouge, boxer et collant assorti. Aussitôt arrivée, j’allai chercher des verres dans la cuisine presque à reculons pour ne pas la quitter des yeux, ou plutôt des seins.

    Plus l’alcool montait en moi et plus j’avais envie d’elle, après 1 heure passé à se regarder, discuter, se frôler et se provoquer, je n’en pouvais plus. Poussé par mon envie je me rapprochai d’elle pour l’embrasser. Ses lèvres sucrées par le rosé griottes m’excitèrent et je glissai ma langue dans sa bouche tout en m’appropriant son corps de mes mains. On se déshabilla et je la pris par la main pour l’emmener dans sa chambre. Je l’allongeai sur le lit et je me mis sur elle. Je connais ses points sensibles, et je sais en profiter. Je descendis avec ma langue de son oreille à son épaule, en insistant sur certain endroit. Elle se crispa, me griffa légèrement et gémit. Elle est très sensible et j’adore ça. Mais ce que j’aime par-dessus tout se sont ses seins.

    Je m’approchai de ses tétons et les léchai, puis les mordillai légèrement. Son corps sait me guider. Pendant que je m’occupai de l’un de ses seins avec ma bouche je caressai l’autre. Ils sont doux et ferme. Je m’attardai dessus plusieurs minutes, jusqu’à ce que son corps soit bouillant et qu’il me supplie d’aller plus bas. A ce moment je glissai ma main sur son sexe, je le caressai, il était déjà humide, il réclamait ma langue. Je m’empressai d’aller gouter son intimité. Je passai ma langue sur son clito et faufilai un de mes doigts dans son vagin. Elle ne tarda pas à jouir. Après son deuxième orgasme je vins lui chuchoter à l’oreille que j’avais une surprise. Je me levai et allai chercher le gode dans mon sac puis me recouchai à ses côtés. Je commençai à le sucer pour l’humidifier, elle fit de même de l’autre côté. Le simple fait que l’on suce toute les deux ce gode en même temps, face à face, me brulait de plaisir. Sa bouche sensuelle en train de faire des vas et viens me rendait folle. Je sentis sa main sur mes seins, elle me les caressa quelques secondes avant de descendre sur ma chatte. Elle rentra un, puis deux doigts afin que le gode passe sans trop de problème. Elle sorti le gode de ma bouche et me l’enfonça, une pointe de douleur me fit frissonner, ensuite elle se mit face à moi et s’allongea. J’avais ses jambes contre mes hanches et elle les miennes contre les siennes. Elle se rentra le gode. Nous commençâmes à remuer pour faire bouger le godes entre nos cuisses. Au départ nos chattes ne se touchaient pas encore. Le plaisir envahissait tout mon corps et je m’abandonnais totalement à elle et à se jouait qui nous liait. Le mélange avec l’alcool me fit planer, j’étais dans un état de transe et après plusieurs secondes je sentis son sexe toucher le mien. L’intégralité du gode était en nous, nous ne faisions qu’une. Ses mouvements de va et vient me rendait vraiment dingue, je n’en pouvais plus. Je me laissai aller à la jouissance à plusieurs reprises. Après de longues minutes, prises d’épuisements nos corps s’arrêtèrent de bouger et nous restâmes sans bouger l’une contre l’autre. Je réalisai à ce moment-là que c’était l’une des meilleures expériences de toute ma vie. Après cela, nous nous sommes caressé et léché plus de la moitié de la nuit, nous avons jouis encore plusieurs fois l’une et l’autre avant de s’endormir épuisé.

    Voici la fin de cette chaude nuit, en attente d’une autre, je me languis de ma maitresse, même si j’ai toujours eu une préférence pour les hommes et leur belle bite. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai particulièrement aimé jouer avec elle et mon gode. J’espère le refaire bientôt… pour ma prochaine histoire je vous ferais part de ma première fois qui à jouer un rôle très important dans ma sexualité et qui a inscrit en moi des tendances masochistes que j’ai vraiment découvert par la suite. Mais ça c’est encore une autre histoire.


    Lily <3

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par gros bites :
trop exitant mais c'est ma prof que je veut pousser a l'orgasme
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Lily

Lily

  • L'Amour entre femmes

    L'Amour entre femmes

    Il y a plusieurs semaines déjà, j'ai osé lui avouer mon envie d'unir mes lèvres aux siennes, de masser sa langue de la mienne, bref, de l'embrasser d'un baiser passionné, pour lui faire savoir mon amour. D'abord, bien sûr, elle s'est opposé à l'idée, s'en est sentie mal à l'aise.

  • 72 21

    Rencontre sur internet

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le 31/05/2012

    Publié le 31/05/2012

    Cette histoire est vraiment très bien racontée. Une jeune femme (Lily), nous raconte un plan cul avec un parfait inconnu qu'elle a rencontré sur internet.

    De nos jours, beaucoup de personnes vivent exactement la même chose régulièrement, c'est donc très gentil à Lily de nous faire profiter de ce moment intense.

    Bise coquine,

    Clara

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact