Fille au pair baisée

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 277 32

    Fille au pair baisée

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour,

    Appellez-moi Lupita parce que je ne suis plus la même depuis ce long périple que j'ai parcouru.
    Ce n'est pas comme ça que j'avais envisagé mon voyage au Mexique. Pour moi il s'agissait d'une histoire de quelques mois au soleil. Ma famille d'accueil avait tout pour me plaire et mes horaires étaient plutôt flexibles. Tout se passait à merveille, d'autant plus que je ne voyais les parents des enfants que je gardais que très rarement, jusqu'au jour où... Tout a basculé.
    Le père de famille avait perdu son emploi, les problèmes d'argent s'accumulaient et le couple battait de l'aile. Pedro était une boule de nerfs cherchant sans cesse à s'occuper. Un jour, alors qu'il venait d'accompagner les enfants à l'école, il entra en furie dans ma chambre pour me demander comment faire fonctionner la machine à laver. Je venais tout juste de sortir de ma douche et je n'avais autour de la taille qu'une courte serviette. Il s'arrêta net et me dévisagea de haut en bas puis rebroussa chemin en me disant d'un air tout aussi colérique de me rhabiller et de le rejoindre dans la laverie. Je m'exécutai avec empressement, mes vêtements trempés par mes cheveux mouillés. Il venait de voir mes seins nus et j'étais terriblement mal à l'aise.
    Le t-shirt devait laisser paraître le bout de mes tétons parce qu'une fois face à lui, il fixa mes seins sans pouvoir sans détacher. Gênée je me tournai vers la machine pour lui expliquer sur quels boutons appuyer pour la mettre en route. Je n'ai pas eu le temps de finir mes explications qu'il avait déjà ses mains posées sur mes seins et ses hanches collées à mes fesses. Je sentais son sexe dur en érection et fut paralysée par la surprise. Ses mains, glissées sous mon débardeur, me saisissaient fermement la poitrine. Son souffle chaud parcourait mon coup et sa langue me caressait l'oreille. Je me laissais faire car il me faisait du bien, je sentais déjà ma culotte trempée et j'en gémissais de plaisir. Mais rapidement, il laissa une de ses mains descendre et parcourir ma culotte. Il entra deux puis trois de ses doigts dans mon vagin et commença à proférer des insultes:
    - Alors comme ça petite pute tu te balades à poil pour que je te surprenne. T'es quand même une sacrée allumeuse sous tes airs de sainte nitouche! T'aime ça hein? J'ai dit t'aime ça?!!
    Il m'agrippa par les cheveux puis me posa violemment la tête contre la machine à laver. Je restai muette, pétrifiée et à la fois excitée par la situation. Il m'écarta violemment les jambes, souleva ma jupe et baissa ma culotte.
    - Ca joue encore les petites filles, ça met des culottes. Ça me donne alors le droit de te botter le cul pour ne pas faire ton travail correctement!
    - T'as mérité ta branlée ma chérie, et pour la peine, t'auras une double punition.
    Il commença à me donner une série de claques franches sur les fesses. Je les sentais rougir. Je ne pouvais pas bouger. Il me maintenait par la nuque. A chacun de mes cris de douleur il prenait du plaisir. Il déboutonna son jean et je sentis à présent qu'il me prenait. Son sexe était long et gros, à tel point qu'il dû m'écarter le vagin pour me pénétrer.
    - Oh sale chienne, t'es bien étroite pour une salope. Tu vas comprendre ce que c'est qu'un vrai mec.
    Il m'agrippa par les hanches et me donna des coups de bassins à n'en plus finir. Je me sentais brûler par ses va-et-viens de plus en plus rapides et bizarrement j'aimais ça. J'aimais ce bruit de claquement entre son sexe et mes fesses, j'aimais sa détermination et le désir qu'il avait pour moi. Il faisait des bruits de bête tout me prenant.
    - T'as un putain de bon petit cul. Avoue que tous les jours tu me narguais avec tes tenues de pouf, ras la chatte. Tu voulais voir le loup ben sens sa queue maintenant!
    Il accéléra, ses testicules battaient le rythme sur mes fesses. Je gémissais de jouissance. Il finit par venir sur mes fesses. Son sperme chaud coulait sur mon sexe et je n'avais qu'une envie c'était d'y goûter. C'est alors qu'il me demanda de le nettoyer.
    - Mets-toi à quatre pattes gourmande! T'en perds pas une goutte dis-donc, je devrais te laisser me faire la toilette plus souvent.
    Il me maintînt la tête, son pénis presque entier dans ma bouche et me chuchota.
    - Ça c'est du travail bien fait. Je savais bien que les Françaises c'était des chaudasses. A présent y a un homme en plus qui a besoin de tes services dans la maison. N'oublie pas que c'est moi qui te paie alors ça sera notre secret. Vu comme t'avale, je ne crois pas que ça te dérange!
    Il lâcha mon visage.
    - Allez grouille-toi d'aller à la douche chiennasse sinon je vais aussi te défoncer le cul.
    Je me levais, j'avais de la salive et du sperme tout autour de la bouche et sur les fesses. Je retournai de nouveau à la douche, perturbée par ce qui venait d'arriver et loin d'imaginer ce qui suivrait.

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par RIDHALAROUSSI :
c est excitant vien en tunisie et tu verras mon zeb
Posté le par vanillie :
putain tu m'as fait jouir
Posté le par hornygal :
Tellement excitante ton histoire .. je me suis caressée en la lisant et j'ai eu droit a un orgasme fulgurant alors vivement la suite
Posté le par salope24 :
Je mouille comme une bonne et grosse salope que je suis.....
Posté le par hum :
J'aurais aimé être à ta place hummm
Posté le par Xxxx :
Raconte nous la suite !
Posté le par Anonyme :
J'ai bandé comme un gros porc avec ma bite de noir !!!
Posté le par cochon17 :
Je vois que tu découvre la soumission et tu aime ,continu tu vas adorer ,abandonne tes sous vêtements et offre lui ton cul
Posté le par soumise :
J'aurais voulu aussi être prise comme ça et me la prendre dans le cul en plus !
Posté le par Biggy :
Vraiment excitant cette histoire j'ai la bite en feu quelle chance de pouvoir te prendre comme sa dommage qu'il ne t'ait pas sodomisée .
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter
Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact