Il regarde deux mecs baiser

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 68 19

    Il regarde deux mecs baiser

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour, j’ai aujourd’hui vingt-sept ans et je vais vous raconter ce qu’il m’est arrivé alors que je n’en avais que dix-neuf et que j’étais encore puceau avec les mecs. C’était l’hiver, il faisait très froid et j’ai vécu alors une aventure hors du commun, du moins pour moi qui n’était pas habitué à ce genre de spectacle vicieux.

    C’est dans un bar de la capitale que j’avais fait la connaissance d’un jeune Anglais. Non seulement il était très beau, blond aux yeux verts, mais en plus il était très distingué et visiblement très argenté. Il est évident qu’il m’avait apprécié puisqu’il me proposa de lui suivre à son hôtel où l’attendait son ami Andrew, m’avait-il prévenu.

    Andrew nous accueillit en petite tenue, torse nu et avec un seulement un mini-short sur les fesses au-dessous duquel je n'ai pas eu trop de mal à vite m'apercevoir qu'il n’y avait pas de slip. Cette tenue m'étonna, mais je fis mine de ne pas être troublé.

    - Oh, my dear ! dit Andrew en me voyant.

    Il m’embrassa puis enlaça John avant que celui-ci n’aille se changer dans la salle de bains pour en revenir torse nu et avec le même genre de mini-short sur le cul.

    Après les présentations, je m'installai à côté d’Andrew, son copain. Son short lui remontait bien haut, laissant voir le commencement de ses petites fesses blanches et imberbes. Nous étions arrivés vers 23 heures et, à 3 heures du mat’, nous étions toujours à discuter…

    Pendant tout ce temps, j'avais eu l'occasion, aussi bien chez John que chez Andrew, de voir dépasser une couille, ou même un bout de bite molle. Dehors, je me souviens qu’il faisait très froid et comme j'étais à pied, John m'invita à rester dormir sur place ; ils n’occuperaient que l’un des deux lits jumeaux et me laisseraient le deuxième, rien que pour moi. Je ne savais pas encore qu'ils étaient petits copains, du moins je ne le savais pas officiellement. J'acceptai leur proposition car je ne me sentais même pas le courage d'appeler un taxi.

    Au moment de décider qu'il était temps de dormir, ils se glissèrent sous leur drap et s’embrassèrent en se caressant. Je ne regardais pas spécialement dans leur direction mais il aurait fallu être à la fois sourd et aveugle pour ne pas se rendre compte de ce qui se tramait à moins d’un mètre de mon lit.

    Je n'osais pas dormir nu, comme à mon habitude, et je gardais donc mon slip. Lorsque je me suis levé pour aller éteindre la lumière, je remarquai qu’ils s’étaient déjà assoupis… ou bien qu’il faisait semblant.

    Peut-être un quart d'heure après, j'ai prêté un peu plus l'oreille car j'avais cru entendre des bruits. C'était en fait de petits gémissements. Même si au début, j'étais un peu intrigué par ces murmures plaintifs, je ne tardais à me douter de ce qui devait bien se passer. Le plus discrètement possible, je me suis redressé sur mes coudes et ai tourné la tête dans leur direction pour voir ce qu’ils fabriquaient…

    Petit à petit, mes yeux se sont habitués à l’obscurité et là, j’ai pu distinguer un spectacle d’enfer ! Ils étaient en train de baiser sur leur lit, aussi discrètement que possible. Je restais, ébahi et silencieux sur mon lit. J'ai perdu mes moyens lorsque John m'interpella et dit :

    - Allume la lumière, s’il te plaît.

    Là, j’ai vu ce beau spectacle en direct live. Andrew, occupé avec sa langue à fouiller l'anus de John, ne fit guère attention à moi et continuait son travail. John était sur le ventre, la tête au pied du lit et me regardait. Le désir m'envahissait. Alors, tout doucement je me suis levé de mon lit dans l’optique de m’avancer vers le leur pour partager leurs ébats quand John m'arrêta :

    - Non, reste où tu es, je veux te voir te branler devant moi.

    Pendant qu'il me demandait donc de plutôt regarder que d'approcher, John se faisait royalement bouffer le cul par son petit mec. Ma queue, dressée contre mon ventre, ne demandait pourtant qu'à se faire sucer. Je me suis alors résigné à me branler devant le regard de John.

    Ses yeux ne regardaient plus les miens, mais suivaient de très près le mouvement de ma main. Pendant ce temps, je reluquais tant que je le pouvais le cul de John qui se faisait dévorer par une langue et que deux mains écartaient fermement. Puis Andrew a changé de positions pour venir se mettre de tout son long et dans le même sens, sur son copain.

    Je n'avais qu'une envie, entendre gémir John. En effet, il n'a pas fallu longtemps pour qu’Andrew cherche à pénétrer le cul qu'il avait sous lui. Un gémissement m'indiqua que la pénétration venait de commencer. Andrew, par de légers mouvements de ses reins sur ceux de John, essayait de l'enfourcher un peu plus. À force de douceur, il a dû totalement se mettre dans le trou. John, par moment, fermait les yeux pour savourer à la fois le plaisir que lui procurait son mec et celui que je lui procurais en le matant.

    Pour moi aussi, c’était terriblement excitant, même si c'était quelque peu frustrant. Je prenais à la fois un plaisir à montrer ma bite que je branlais dans tous les sens et à devoir jouir devant des corps enlacés au plus haut point sans pouvoir ni même participer aux ébats ni même les toucher qu'un peu. Je me rappelle avoir éjaculé quatre fois, cette nuit-là.

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par binda :
wouah j'aimerais etre à ta place. bien que je sois une femme je suis tres attirée par les histoires de gays. j'aime voir un mec se faire enculer.
Posté le par gust69 :
Exitant mais je pense que tu aurais aimé que l'on te fasse jouir autrement !
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Nathan bi

Nathan bi

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact