Rencontre sur internet

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 72 21

    Rencontre sur internet

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour, je m’appelle Lily, j’étais alors bien plus jeune (18 ans), un corps de jeune femme qui se transforme en femme, des seins plutôt bien développé avec la fermeté de la jeunesse. Mes cheveux étaient blond châtain assez long, ils recouvraient mes épaules. Je les laissais toujours au naturel. De beaux yeux verts, arrogants et plein de malice. Plutôt petite, 1m60 pour 53 kg. J’étais à l’époque une petite allumeuse, j’aimais me faire désirer et jouer avec les hommes. Ayant été déçu par les hommes de mon âge, j’avais ce soir-là décidé de me trouver un homme sur internet, que je rencontrerais dans le seul et unique but de baiser.
    Après plusieurs minutes sur mon tchat habituel, je commençais à parler avec un jeune homme de 27 ans, d’après les photos il était plutôt beau garçon et très à mon goût. Il avait aussi précisé avoir une belle bite, plutôt grosse. Il habitait à un peu moins d’une heure de chez moi alors je lui proposais de venir me chercher dès qu’il pourrait (oui je suis un peu folle, mais surtout je vais au bout des choses).

    Une bonne douche, épilation ok, capote ok, excuse pour les parents ok. J’étais prête à aller l’attendre à notre point de rencontre : la gare. Je m’étais mise sur un banc et c’est là que le stresse monta en moi au fur et à mesure que le temps passait, proportionnellement avec l’envie de sexe qui me chatouillait les cuisses. Je ne tenais pas en place. Le mélange d’excitation et de stresse provoquait à mon corps des sensations piquantes. C’était la première fois pour moi que je comptais coucher avec un parfait inconnu. Je n’avais eu alors que quatre garçons dans ma petite chatte, des jeunes sans expérience. Et ce soir je décidais de me donner à un inconnu. J’espérais lui plaire et qu’il me plaise et qu’il y ai une alchimie sexuelle entre nous. Mais ce qui me faisait le plus peur et qui m’excitait le plus à la fois était le fait que cet homme pouvait me faire n’importe quoi une fois que j’étais monté dans sa voiture et que je me trouvais chez lui.

    Tout à coup je vis une voiture se garer non loin de moi et la fenêtre s’ouvrit :
    « Bonsoir, tu montes ?
    _ Bonsoir oui j’arrive, répondis-je avec la peur au ventre. »

    Je pris place à côté de lui, il me plaisait beaucoup, il avait du charme et j’aimais les hommes plus âgés que moi. J’étais vraiment très excité, je sentais ma culotte s’humidifier sous mon jean. Lorsqu’il posa ses yeux sur moi, il s’arrêta sur mon décolleté. J’avais pris soin de me mettre en valeur le plus possible avec un débardeur noir très sexy, mais sans quitter mon jean fétiche de jeune rebelle. Je portais aussi un string, et un soutien-gorge noir. On se fit la bise et il démarra la voiture. Pendant le trajet jusqu'à chez lui je suis resté plutôt dans mon coin, timide comme une vierge et impressionné par sa carrure. On parla un peu de nous, une présentation brève. Nos corps parlais d’eux même, je ne pouvais m’empêcher de le regarder discrètement, et lui de même. Se jeux de regard m’excitais de plus en plus, je n’en pouvais plus. J’avais envie d’en voir plus, de le déshabiller et de découvrir son corps qui paraissait assez musclé. Je voulais gémir entre ses grandes mains viriles. Hum j’adore les belles mains d’hommes, les mains imposantes et rugueuses d’un travailleur. Les mains des hommes s’embellissent avec l’âge. Et je voyais ses mains, valser sur le volant de la voiture, attraper le levier de vitesse, le frein à main, et sa me rendait complètement folle. Le voyage me parut tout de même interminable.

    Arrivé chez lui, il me mit le plus à l’aise possible en me proposant de m’assoir sur son grand canapé et en faisant des petites blagues pour détendre l’atmosphère. Mais je pouvais voir dans son regard, l’œil attentif du chasseur qui chasse sa proie. Il s’assit tout près de moi, ses genoux touchaient les miens ce qui me donnait des frissons dans tout le corps. Très vite le jeune homme tenta des rapprochements physiques avec moi. Je mourrais d’excitation et je devais être toute rouge, gêné par mes envies perverses. Après quelques secondes il m’embrassa et s’autorisa à poser ses mains sur moi. C’était à la fois une délivrance qu’il me touche, et un violent poison qui m’enivrait encore plus. Il me déshabilla sans perdre de temps, je m’allongeai sur le dos pour le laisser parcourir mon corps de baisers. Il enleva ensuite mon string tout en me léchant les tétons. Je me redressai sur le canapé et lui se mit debout pour que je puisse enlever son jean. Je découvris alors un boxer bien remplit par une bite bien dure. Je m’empressai de le sucer, un art que je métrisais déjà très bien. Je mis beaucoup de salive et je le branlai en même temps que je remplissais ma bouche le plus possible avec sa belle queue. Mais lui aussi, prit par l’excitation me repoussa sur le canapé pour me pénétrer après avoir mis une capote sur son engin. Je n’avais pas fait l’amour depuis longtemps alors il eut un peu de mal à rentrer. Cependant la douleur que je ressentis me donna beaucoup de plaisir. Il me baisa en missionnaire sur son canapé pendant de belles minutes, assez pour me faire jouir deux fois, la dernière en même temps que lui. Sa avait été à la hauteur de mon espérance mais je ne me sentais pas tout à fait rassasier. Au fond de moi j’en voulais plus.

    Après s’être rhabillé et avoir discuté un peu on reprit la voiture en direction de chez moi, il devait être à peu près 23h00 si je me souviens bien. Contrairement à l’allée, j’étais beaucoup plus sur de moi et ne cachait pas mon excitation. J’essayais par tous les moyens de lui faire comprendre que j’avais encore envie de lui et que je voulais qu’il s’arrête pour qu’on recommence encore. Il trouva un coin tranquille et on se mit à l’arrière. C’était ma première fois dans une voiture. Je dois bien avouer que ce n’est pas l’endroit le plus pratique du monde mais que ça m’excitais à fond. Le fait de faire un truc nouveau, l’attrait de l’inconnu et le fantasme me transformait en une véritable petite tigresse qui dirigeait les opérations. Dès qu’on fut à l’arrière du véhicule je me jetai sur lui pour lui enlever son Tee-shirt, je voulais sentir sa peau contre la mienne alors je fis de même avec mon débardeur. Il était assis et moi sur lui, un genou de chaque côté. Ses caresses et ses baisers rendaient mon corps brulant. Il y avait déjà de la buée sur les vitres ce qui créait une atmosphère très sexy. Nous fîmes l’amour pendant plus d’une heure dans cette voiture, sans oublier les préliminaires cette fois-ci. Je pus le sucer de toutes mes forces jusqu'à ne plus sentir ma mâchoire et il me baisa bien plus longtemps la première fois. Un moment d’extase, un fantasme réalisé, le commencement de nombreux plan cul sur internet pour moi.

    Je rentrai ensuite chez moi, conquise, décidé à changer ma façon de vivre pour une vie rempli de luxure, ce n’était que le premier, malgré ses performances, je ne le revis pas, voulant garder en moi cet unique souvenir dans ses bras sans avoir la douleur de m’attacher à lui.

    Lily <3

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par DOUDOU :
Dommage pas assez de details
Posté le par Sisleyblack :
heu... c koi ton pseudo...? et sur kel sites lol
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Lily

Lily

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact