Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Recit de sexe : Deux copines au sauna

Dialogue chaud :
Télephone rose
Sans attente
  • 315 28

    Recit de sexe : Deux copines au sauna

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Coucou tout le monde,

    Il y a bien 1 an que je lis les expériences du site et cela fait un moment que je me dis qu’il faudrait que je me lance pour vous raconter quelques détails croustillants de ma vie sexuelle un peu délurée…

    Alors me voici. Je m’appelle C… et je suis pas mal physiquement. Blonde platine presque, un carré plongeant, les yeux bleus en amande, j’ai 22 ans et je suis en fac de sociologie.

    Les mecs me disent souvent que ce qu’ils aiment en moi c’est ma bouche et mon cul. C’est vrai que j’ai un sourire éclatant avec des lèvres très pulpeuses. J’aime jouer de ma bouche et surtout faire ma moue boudeuse quand je me prends en photo avec mon tel. J’aime avoir ce côté mi enfant mi femme fatale. Et mon cul donc, je disais, c’est mon 2ème atout. Je suis très cambrée naturellement, des fesses hautes et fermes. Un joli petit cul bien rebondi dans lequel on aimerait bien mordre.

    Je dois vous dire que je suis bi. C’est à l’adolescence bien sûr que je m’en suis rendu compte ou plutôt que j'ai compris que je n'étais pas tout à fait comme les autres. Car il m’arrivait régulièrement d’être attirée physiquement autant par les filles que par les garçons. J’ai notamment eu une très bonne copine vers 16 ans dont j’ai été amoureuse. Mais elle n’en a jamais rien su.
    A l’époque, je me cherchais et mon dieu qu’il est difficile d’accepter ce que nous sommes au plus profond de nous. Alors mes relations sexuelles avec des filles ont commencé tard. J’avais 19 ans et c’est tout simplement une collègue de ma mère qui m’a initiée. J’en garde un très bon souvenir. Je vous raconterai si l’expérience dont je vais vous parler aujourd’hui, vous plait.

    Donc on va dire que depuis mes 20 ans, j’assume parfaitement ma sexualité « hors normes » et je passe avec beaucoup de gourmandise des filles aux mecs sans aucune culpabilité. J'appartiens à une famille assez ouverte de ce côté-là et je pense que cela m'a beaucoup aidé à m'assumer.
    Ma vie estudiantine est assez trépidante je dois dire et dès le jeudi soir, je suis souvent en soirées. Je vais régulièrement en boite gay ou pas avec une copine sex friend et on s’est fait quelques copines avec qui on se mélange délicieusement de temps en temps.

    C’est d’ailleurs en boite que j’avais fait la connaissance de G…., ma sex friend. Je l’adore ! Enfin, nous ne sommes pas amoureuse l’une de l’autre mais qu’est-ce qu’on baise bien ensemble. Elle est bi elle aussi mais ne l’assume pas officiellement. Blonde mais naturellement contrairement à moi, les cheveux très courts, vraiment mignonne à mon goût, elle s’habille à mon grand désarroi un peu trop à la garçonne. Pourtant si vous saviez le corps qu’elle a! Je dirais que je suis amoureuse de son corps et de sa façon de me faire monter au 7ème ciel ! C’est péché de cacher des courbes aussi voluptueuses ! Mais elle se cache sous des jeans et des pulls trop larges alors qu’elle a un corps sublime. Quel gachis !

    Et jeudi dernier, alors que je l’avais au téléphone, nous réfléchissions à ce que nous allions faire de notre soirée. Les boites j’adore mais j’avais envie de changer un peu. Découvrir de nouveaux trucs. Et c’est comme ça que G… a pensé au sauna libertin et notamment au V… en centre-ville. G… y était allée une fois ou deux et avait trouvé sympa. Moi je frétillais déjà d’impatience au téléphone, tellement j’ai trouvé l’idée trop bonne. J’étais allée une fois dans un club libertin mais sauna, ça, je n’avais pas fait.

    Alors nous voilà le soir venu, entrées dans le sauna. G… m’a proposée d’aller directement se détendre dans le jacuzzi. On s’y est donc rendu. J’étais surexcitée, j’avoue et j’en avais la chair de poule tellement l’endroit m’a fait kiffé.
    L’eau du jacuzzi était chaude, juste ce qu’il fallait, les lumières tamisées qui laissaient deviner les corps alanguis, les parfums suaves et sucrés qui embaumaient l’endroit. Tout était propice à la détente et à la sensualité et la semi obscurité donnait une lumière satinée à tous ces corps mollement allongés. Les imperfections s’estompaient, les regards brillaient d’une lueur étrange et complice. Nues dans l’eau, les jets d’eau s’écrasaient sur nos peaux, avec volupté, détendant chacun de nos muscles, relaxant chaque parcelle de peau. Certains jets, vicieusement disposés propageaient leurs ondes bienfaisantes sur les endroits intimes, insufflant des frémissements à ma petite chatte frissonnante.

    Il y avait deux autres femmes et 3 messieurs. Leurs regards se sont longuement attardés sur nous quand nous sommes entrées dans l’eau. J’en ai eu des frissons partout. Un des hommes caressait une des femmes. Il s’était arrêté, à notre entrée, mais avait maintenant repris son petit manège.
    En voyeuse coquine, je les regardais faire. La femme, la trentaine passée, avait les yeux fermés et l’homme caressait délicatement d’une main ses seins qui émergeaient de l’eau bouillonnante, tandis que je percevais son autre bras, plongé dans l’eau, qui allait et venait. La femme ondulait doucement et j’ai compris qu’il devait être en train de caresser sa fente. Il l’a embrassé et mon bas ventre s’est électrisé. Je ne sais pas s’ils étaient en couple mais le spectacle était terriblement sensuel.

    On s’est regardait avec G…, follement excitées. Au bout d’un moment, les deux autres hommes se sont rapprochés de nous et ont commencé à nous parler à voix basse. Ils nous complimentaient, frôlant au passage une hanche sous l’eau, caressant une épaule, effleurant un téton par inadvertance ou un pied qui venait se mélanger aux nôtres. Ils étaient plutôt mignons quoique plus âgés mais j'adore les hommes un peu murs. J’avoue avoir un peu oublié G… pendant un petit moment, accaparé par mon beau prétendant et la nouveauté de l’expérience mais elle était très bien occupée de son côté.
    Me voyant très réceptive, l’homme qui s’appelait S… et devait bien avoir la quarantaine, s’est enhardi. Délicatement il m’a embrassé dans le cou, me mordillait le lobe de l’oreille alors que ses mains exploraient mes courbes avec plus de précision. J’avais chaud, mon petit minou s’enflammait sous ses caresses sensuelles. Ses mains qui caressaient maintenant mes seins, qui plongeaient sous l’eau pour frôler mon ventre qui se crispait sous les frissons, me laissaient échapper de petits gémissements de plaisir. Des doigts à l’orée de mon minou qui m’agaçaient de ne pas descendre plus bas. Je me cambrais sans le vouloir, le désir me submergeant, j'avais chaud au visage, mon corps était tendu à l'extrême sans le vouloir vers cet homme qui me faisait monter la température avec beaucoup d'habileté.

    J’ai ouvert les yeux et G… et son prétendant étaient en train de s’embrasser fougueusement. Leurs joues qui se gonflaient et se creusaient laissaient deviner la danse de leurs langues dans leur bouche. Alors j’ai eu une envie irrépressible de prendre la bouche de ma copine. J’ai défait leurs lèvres collées, tournant le visage de mon amie vers moi et je l’ai embrassé passionnément. Cela a dû terriblement exciter mon partenaire qui maintenant me palpait les seins avec encore plus d’assiduité tandis que sa bouche happait voracement la peau tendre de mon cou. G… et moi gémissions sous leurs caresses et la volupté de notre baiser.
    Au bout d’un long moment, mon partenaire nous a demandé si nous voulions aller dans un coin câlin. Sans même nous concerter, nous avons dit oui. Ils nous ont emmenées dans une jolie pièce aux tons pourpres dans un style asiatique avec un très grand lit central.

    Nous nous sommes allongées sur le côté avec mon amie pour continuer à s’embrasser. Les hommes se sont allongés derrière nous, pétrissant nos fesses, nos seins. Je sentais la queue dure de S… frottait contre mon petit cul. Il se branlait entre mes fesses et je mouillais terriblement. Avec G… nous avons entrepris de nous caresser mutuellement. Je sentais sa mouille abondante sous mes doigts tandis qu’elle me doigtait profondément. Des doigts virils venaient se mêler aux nôtres, c’était jouissif.
    Un quatuor de mains, de bouches, de peaux qui s’emmêlaient et se défaisaient aux rythme de nos désirs. J’étais prête à exploser tellement c’était torride. S… haletait fort dans mon cou. Mes doigts dans la fente de ma copine ont senti la queue de son partenaire allait et venait dans son joli cul. Il y avait juste cette fine paroi qui séparait mes doigts de la queue de cet inconnu.

    - Oh oui que c’était bon ! La sentir se faire enculer de la sorte alors que nous nous embrassions à pleine bouche me rendait hyper sensible de partout, surexcitée!
    Je continuais de la doigter alors qu’elle gémissait comme une petite chienne. Je l’embrassais passionnément. La bouche ouverte, elle laissait maintenant passivement ma langue s’emparer de la sienne. Comme si elle était dans l'attente de l'orgasme qui allait la dévaster d'un coup.

    D’un geste souple mais direct, S… m’a alors pénétrée. Je ressentais en moi son désir fou de me baiser. Du sexe, rien que du sexe. Je mouillais tellement que sa queue a glissé toute seule au fond de mon ventre. Sa verge bien dure a commencé à faire de longs va et vient bien amples dans ma chatte pleine de mouille odorante. Les ondes de plaisir se propageaient vertigineusement dans mon con. Je voulais qu’il tape fort, de plus en plus fort ! Je raidissais mon corps pour que sa queue bute bien au fond de ma vulve en ébullition. Je bloquais mes hanches pour qu'à chaque assaut, la pénétration soit plus violente, plus profonde. Je gémissais, j’haletais. Le plaisir montait. J’étais à deux doigts de jouir.

    « Oui, plus fort, baise-moi comme une pute » je lui disais dans ma tête.

    Ses coups de reins se sont faits de plus en plus violents. Sa respiration plus courte. Il allait jouir lui aussi. Il me limait encore et encore mais c'est G… qui a joui la première, je l’ai entendu, je l’ai senti à mes doigts englués de ses sucs, d’un coup, encore plus abondants. Son partenaire aussi. Il a émis un râle bestial d’homme repu et il ne la pilonnait plus, ils ne bougeaient plus tous les deux.
    Mais les doigts de G… continuaient de me caresser doucement le clito avec précision. J’étais au paroxysme, je n'en pouvais plus, j'allais atteindre le point de non retour.
    J’ai ouvert les yeux, ils nous regardaient copuler. Il n’en a pas fallu plus. Me sentir à nue sous leurs regards coquins et leurs sourires de satisfaction, moi les yeux fiévreux et dans le vague tellement j'étais concentrée sur ma jouissance, ils observaient chaque tressaillement des muscles de mon visage, chaque signe de ma jouissance imminente et tandis que S… me besognait maintenant comme une bête,la tête enfouie dans mon cou et qu'il il me mordait presque au sang, ma jouissance leur a explosé à la figure.

    Me sentir observée a décuplé mon orgasme. C’est dans une longue plainte, un mélange de gémissement et de cri que j’ai joui, oh oui j’ai joui merveilleusement! S… continuait de me pilonner, sa queue martelait ma chatte assouvie et il a juté dans la capote dans un grognement rauque.

    Nous sommes restés un petit moment sur le lit pour reprendre nos esprits avant d’aller prendre une douche.
    Nous les avons ensuite retrouvés au bar et nous avons bu un verre ensemble. M… et S… ne se connaissaient pas. Ils sont mariés tous les deux et viennent de temps à autre quand leur boulot le permet.

    Mesdames, vous devriez peut être vous demander ce que font vos maris quand ils sont en déplacements ou séminaires… ;) oups, j'ai rien dit :(

tel rose voyeur

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Sexxxxx❤️ :
Waouw ❤️❤️
Posté le par Anonyme :
très bon je me suis fait une bonne branlette revient vite
Posté le par michel :
Très excitante histoire, mais un jour dans quelques années, pense ou peut être ton mari !!!
Posté le par yaya :
Une histoire super bien racontée, je me suis procurer du plaisir en lisant ton histoire. Merci
Posté le par nico :
Lili previent moi pour le sauna. c'était super ça ma donné envie de tenter aussi l expérience
Posté le par Alexis :
Rien a dire,c'est tellement excitant que j'ai joui en la lisant plusieurs fois.Reviens vite!
Posté le par Lili :
J'ai lu cette histoire deux fois, elle et excitante et divinement bien racontée, enfin un joli récit sans faute d'orthographe qui m'a donné envie de tenter le sauna.. Mon orgasme était fabuleux grâce à toi !
Posté le par sandy :
C'est la deuxième fois que je lis ton histoire et je peux te dire que c'est très jouissif ,j'ai vraiment adoré.
Posté le par sandy :
Très bon.. c'est parfait .
Posté le par nico :
Vivement votre prochainne sortie
Posté le par nico :
Hum j'aimerai trop vivre cette expérience jolie récit qui m'a donné vraiment envie .
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire de cul en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse