histoire de soumise en rando

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 23 25

    histoire de soumise en rando

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    sein pipe levrette

    Bonsoir le site

    Je m’appelle Claudine, j’ai 38 ans et j’habite du côté de Montélimar, dans le sud de la France. Je suis mariée depuis maintenant plus de 15 ans avec Eric, avec qui je vis de belles années. C’était pratiquement mon premier amour, mon premier amant, c’est lui qui m’a initié aux plaisirs du sexe.
    Je n’ai pratiquement connu que lui, malgré quelques préliminaires, quelques caresses poussées quand j’avais 18 20 ans avec les garçons de mon village. Puis c’était ma rencontre avec lui, et je ne l’ai jamais quitté, ni trompé. Il a tellement de qualités, il est si attentionné et respectueux avec moi en plus ! Son seul défaut, c’est sa jalousie. Il a toujours peur que je regarde d’autres hommes, et pourtant je ne suis pas la plus sexy des dames. Ca a le don de le mettre dans une colère, et en général quand il est comme ça, il peut faire tout et n’importe quoi. Je ne lui en veut pas car des fois, je dois peut être abuser ; et pourtant je ne suis pas des plus provocantes.
    Mais des fois, cette attitude amène du positif. L’été dernier, on est parti en randonnée lui et moi dans la montagne, pour respirer l’air pur et nous retrouver en amoureux. J’étais vraiment pas sexy, avec mon short, mes chaussures montantes et mon débardeur, même si j’ai une belle poitrine (90d=D) ; on est parti tôt le matin dans le but d’aller au refuge en haut de la montagne.
    On marchait depuis trois heures déjà, quand, au détour d’un chemin, on a croisé deux garçons qui descendaient de la Montagne, sans doute de notre refuge. Je leur ai dit bonjour, ils m’ont répondu, c’est vrai j’ai du sourire mais sans plus. Je sens Eric s’énerver mais il ne dit rien. Au bout de quelques mètres, il pose son sac et me demande des explications. Comme chaque fois, il pense que j’ai été séduit par ces deux jeunes hommes, et que je les ai dragués ouvertement. Je réponds que non, mais comme souvent il ne m’écoute pas et il me met une grosse gifle du revers de la main. Ce n’est pas ma première mais là vraiment je n’ai pas l’impression de la mériter. Je décide alors de lui tenir tête. Et bien m’en a pris.
    « et même si je les drague, hein ? Tu me gifles ? Mais t’as pas mieux à me faire ? » Je regarde Eric avec un regard de défi.
    Ses yeux lancent des éclairs, je vois qu’il a envie de m’en mettre une autre, mais que malgré tout il a aimé ma réaction, je sens de l’excitation désormais. Il s’avance alors vers moi, m’attrape par les cheveux (j’ai une queue de cheval, c’est pratique), et m’entraîne hors de la piste, derrière une haie naturelle d’arbustes montagnards.
    Là, il me fait me mettre à genoux, il défait son pantalon, en sort sa queue à moitié grosse, et, me giflant encore, me force à le mettre dans la bouche. Son membre énorme emplit ma bouche, j’ai un goût de sang et à la fois de sexe et je peine à la mettre. Puis je m’y habitue et je commence à la mettre de plus en plus loin dans ma gorge, aidé par Eric qui me tient les cheveux et appuie ma tête pour que je le suce bien profond. Je l’entends qui me traite de tous les noms et qui m’insulte, mais j’aime bien ça moi, je me soumets à lui. Ca m’excite de savoir qu’on est en pleine nature que tout le monde pourrait nous voir. Eric me sort la queue de la gorge, je hoquète un peu puis il me lève par les cheveux avant de baisser mon short puis ma culotte, il dévoile mon pubis épilé à toute la montagne et je sens que je mouille déjà pas mal.
    Puis il me penche en avant, mains sur mes cuisses et sans me demander mon avis, il me pénètre avec sa grosse queue dans une levrette endiablée et sauvage. Je sens sa queue entrer en moi brusquement et je ne peux m’empêcher de crier tellement il me fait mal ; il attrape mes hanches et il me lime comme un salaud limerait une vulgaire pute, me donnant des coups de reins et aussi des claques sur le cul, j’avais vraiment du l’énerver car il me traitait de salope, de sale pute et il me donnait de grands coups de bite. Je n’osais pas gémir, de peur d’attirer des promeneurs, mais dans le silence quasi absolu de la Montagne on entendait clairement les coups de bite qui tapaient sur mon cul, associé à ses quelques gémissements.
    Puis, il se retira, me regarda en me demandant si j’en voulais encore. Je répondis non, j’avais mal et c’est tout ce qu’il voulait entendre, il m’attrapa et me fit grimper sur lui, mes jambes collées à sa taille et il me pénétra ainsi, ne me donnant aucun baiser mais il me baisait ainsi, avec la seule force de ses bras qui me maintenait à la fois près de lui et en lui, je sentais que j’allais jouir dans pas longtemps et je grimaçais pour me retenir le plus possible. J’entendis alors les bruits de promeneurs, un couple qui montait par le même chemin que nous, je demandais, j’implorais Eric d’arrêter, au cas où il y ait des enfants ; alors il me posa sur le sol et pour me faire taire, il m’enfonça encore la bite dans la gorge, me giflant pour que je l’avale en entier en gorge profonde, je m’exécutais et je le suçais, j’avais eu la chance de jouir juste avant qu’il me relâche. Je le branlais de plus en plus vite en le regardant comme une soumise, je le voyais se raidir et je sentais qu’il allait jouir ; je sortais la langue et je le regardais décharger dans ma bouche comme un salaud, vidant ses couilles dans ma bouche. Puis il me laissa sur le sol, se rhabilla et alla se calmer plus loin avec une clope.
    Pour une fois, j’avais aimé sa jalousie.

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de claudine

claudine

Inscription auteurs | Contactez-nous | Contact | Devenir hôtesse