Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Histoire erotique : Ma femme offerte à un vieux coquin

Dialogue chaud :
Télephone rose
Sans attente
  • 556 77

    Histoire erotique : Ma femme offerte à un vieux coquin

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour,
    nous sommes un couple de 24 et 26 ans, nous nous sommes rencontrés dans un club libertin il y a 3 ans et avons continué à fréquenter ce genre d'endroit pendant 1 an. Un peu désabusés par la clientèle, nous avons changé de tactique pour assouvir nos fantasmes. Maintenant nous rencontrons des inconnus sur des aires d'autoroutes, mais également des hommes assez vieux dans les parcs ou tout autre endroit.
    Ce récit est une rencontre que nous avons faite lors d'un vernissage il y a 1 an 1/2:
    Nous avions été invités par une amie à un vernissage d'un peintre peu connu, pour l'occasion je m'étais faite toute belle, sexy mais classique. Une robe longue de couleur bleue azur fendue sur le côté et qui laissait parfois apercevoir mes cuisses, comme toujours je ne portais pas de SG et seulement un string ficelle. Mon mari et moi y étions allés sans but coquin, mais j'aime être remarquée par les hommes. L'artiste s'appelle Pierre F., excusez-moi ne ne pas dévoiler complètement son identité mais je ne pense pas qu'il serait d'accord. Sa peinture est essentiellement axée sur des tableaux de nus ou demi-nus, surtout de modèles jeunes, hommes et femmes entre 20 et 30 ans. Mon mari et moi n'y connaissons pas grand-chose en peinture, mais si Pierre avait un grand talent je suppose qu'il serait connu à son âge (+_ 70 ans) ??
    Bref, nous n'étions pas entrés de cinq minutes lorsque mon amie nous a présenté à lui, un homme charmant, jovial et plein d'humour. Malheureusement nous étions arrivés fort tard et, déjà, la plupart du public s'en allait, nous laissant finalement seuls, mon amie, mon mari et moi ainsi que Pierre. Quand mon amie s'en est allée également nous avons voulu prendre congé de Pierre, mais celui-ci nous a invité dans un petit restaurant situé non loin de là. Vu l'heure nous n'avions pas vraiment faim, mais il a ajouté qu'il voulait nous faire une proposition artistique. Directement j'ai pensé qu'il voulait peut-être nous prendre comme modèle, mais peut-être s'agissait-il d'autre chose, donc nous avons accepté.
    Pendant que nous mangions, Pierre nous a questionné sur ce que nous pensions de ses toiles et par politesse nous lui avons dit que nous les trouvions jolies mais n'y connaissions rien. Je n'avais pas terminé mon assiette quand sa proposition arriva:
    - "J'aimerais que vous posiez pour moi, mais malheureusement je ne saurai vous payer fort cher".
    - "Je ne sais pas" dis-je en regardant mon mari qui de son côté marqua directement son accord.
    - "Vous êtes tellement jolie et expressive que mon pinceau caresserait la toile tout seul" ajouta-t-il.
    Je n'ai pu m'empêcher de rire, quand il a parlé de son pinceau j'ai imaginé son sexe allant et venant sur la toile.
    Il a insisté quelque peu, mon mari s'y est mis également, j'ai fini par dire oui.
    - "Bien sûr monsieur peut être présent, certaines femmes ne veulent pas être seules".
    Nous avons donc convenu d'un rdv pour un premier croquis, il tenait d'abord à me dessiner et je pourrai garder mes sous-vêtements si je le désirais.
    Quinze jours plus tard nous nous sommes rendus chez lui, plus spécialement à son atelier. Là, plusieurs toiles trônaient, il y avait des nus féminins et masculins dont certains étaient en érection, je me suis demandée si les hommes avaient dû bander tout au long de la pose. A sa demande je me suis déshabillée, ne gardant que mon string, puis assise sur une chaise tête renversée et jambes écartées, ainsi qu'un bras cachant un de mes seins tandis que l'autre était posé sur ma cuisse. Mon string était en nylon transparent, mon minou se voyait à travers mais cela ne me dérangeait en rien. Il s'est mis à me "croquer" comme il dit, j'entendais son crayon glisser sur le papier. Mon mari ne me quittait pas d'un oeil et me faisait de petits sourires de satisfaction, il aime à me voir nue devant des étrangers. Pierre est venu quelques fois pour tourner ma tête légèrement sur le côté, m'écarter les doigts afin de libérer mon téton caché, remonter mon autre main plus haut sur ma cuisse, à chaque fois qu'il me touchait j'avais des vapeurs. Le pire fut lorsqu'il me demanda à pouvoir mettre sa main sur un sein afin, prétexta-t-il, d'en saisir le volume pour bien le reproduire. Sa peau chaude et la légère caresse qu'il me fit à ce moment-là me fit émettre un petit gémissement que je ne pus contenir. Et pour plus, j'ai perlé dans mon string ce qui s'est vu directement sur le nylon. Il avait entendu et vu, il m'a regardée puis son regard s'est dirigé sur mon mari qui s'est exprimé de la sorte:
    - "Ma femme est très réactive quand on la touche, surtout quand ce sont des hommes de votre âge".
    Si je n'avais aucune idée sexuelle, mon mari ne perdait pas le nord et, comme d'habitude, sautait sur l'occasion de m'offrir. Attention, il m'offre mais c'est toujours avec mon accord. D'ailleurs, le plus souvent, c'est moi qui l'avertis d'un amant potentiel.
    - "J'aimerais bien faire "réagir" votre femme plus encore si vous êtes d'accord, mais je préférerai lorsque la toile sera terminée".
    - "Si vous voulez, mais j'espère que ça ne prendra pas des semaines" a répondu mon mari.
    - "Non, d'ici 2 semaines elle sera terminée si vous venez tous les jours".
    - "D'accord, mais je ne serai pas toujours présent et je souhaite être là lorsque ...".
    Pierre le lui a promis, précisant malgré tout qu'il serait régulièrement amené à me toucher lors de la construction de la peinture. Il le prouva même directement en me pinçant le téton droit afin de lui donner du relief.
    A ce moment-là je me suis demandée pour qui ce serait le plus difficile d'attendre, Pierre ? Mon mari ? Moi ?
    Et surtout quand je serai seule avec lui, n'aura-t-il pas envie de me prendre et saurai-je résister ?
    Quand nous sommes rentrés chez nous nous avons fait l'amour immédiatement, autant l'un que l'autre nous étions excités par la situation que nous venions de vivre.
    Et la suite s'est révélée extraordinaire, pleine de rebondissements auxquels je ne m'attendais vraiment pas.
    A suivre

tel rose voyeur

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire de cul en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Devenir hôtesse