Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Histoire X : Première expérience lesbienne

Dialogue chaud :
Télephone rose
Sans attente
  • 202 19

    Histoire X : Première expérience lesbienne

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Première expérience lesbienne

    Aujourd’hui, je voudrais vous raconter ma toute première expérience lesbienne… Qui ne fut pas la dernière tant mon initiatrice aux plaisirs saphiques me fit décoller!
    Je sortais depuis quelques mois avec un homme dont j’étais folle amoureuse. Bien sûr, je me pliais en quatre pour le satisfaire au lit, et comme il était plus âgé que moi de 6 ans, il m’enseignait de nouvelles manières de s’envoyer en l’air régulièrement. Je me sentais d’ailleurs à chaque fois comme une petite pucelle qu’il prenait un grand plaisir à déniaiser. C’est lui qui m’a appris à bien sucer une queue, à la rendre bien dure, à bien l’enfoncer au fond de ma gorge, à pomper avec volupté jusqu’à ce que le jus inonde ma bouche, et à avaler jusqu’à la dernière goutte. Il m’a aussi appris la sodomie en m’enculant de plus en plus régulièrement, mon petit trou vierge et serré bientôt tout prêt à se dilater à l’approche de sa bite bien raide et de ses coups de reins vigoureux.
    Cette fois là, alors que nous devions nous retrouver dans un café, il m’avait posé un lapin. Mi-furieuse (comment osait-il?) mi-apeurée (je ne lui plaisais et ne lui suffisais plus), je ne savais quoi faire après une demi-heure d’attente, jusqu’à ce que je reçoive son SMS. Il me disait qu’il s’excusais de son absence, mais qu’une de ses bonnes amies allait me tenir compagnie. En effet, quelques minutes plus tard, je voyais une jolie brune élancée s’asseoir à ma table. Avec un sourire, elle me dit s’appeler Anna et être ravie d’enfin faire ma connaissance, mon homme lui ayant souvent parlé de moi. Elle avait des yeux bleus pétillants, de longs cheveux lisses et soyeux et une frange épaisse qui lui allait à ravir. Elle me faisait penser à ces jolies filles du Crazy Horse avec son allure athlétique et son sourire radieux, et à vrai dire, je la trouvais vraiment charmante.
    Après avoir discuté ensemble un moment de nos vies respectives, elle m’annonçait brusquement qu’elle me trouvait très à son goût. Je fus surprise et un peu désarçonnée, mais ayant toujours eu l’esprit aventureux, je lui renvoyais le compliment, un grand sourire et une oeillade complice. On ne tarda pas à quitter le café et elle me proposa de monter chez elle puisqu’elle habitait à deux pas.
    Je me sentais brûlante, car je me doutais bien que nous n’allions pas chez elle pour jouer au Scrabble, mais un peu effrayée aussi car je n’avais encore jamais couché avec une fille. Cependant, Anna me plaisait vraiment beaucoup et j’étais curieuse…
    Arrivée chez elle, elle n’attendit pas avant de s’approcher de moi et de m’enlacer. Je vis ses yeux plonger dans les miens puis sa bouche se coller à mes lèvres, avec beaucoup de douceur. Elle sentait délicieusement bon, sa langue était douce et agile et je ne tardais pas à me laisser aller et à m’abandonner à ses baisers de plus en plus profonds. Sa main avait commencé à caresser mon cul puis à le saisir et à le pétrir plus fermement, glissant carrément sous ma jupe légère. Je sentais que je mouillais de plus en plus et nous nous sommes déshabillées mutuellement, sans qu’elle ne cesse de m’embrasser et de me caresser. Moi j’étais encore un peu timide et elle me susurra de me détendre, de me laisser faire et de profiter. Ce nouveau contact d’une peau de femme sur la mienne m’électrisait: sentir ses seins contre les miens, leurs pointes dures sous mes doigts, ses mains me pousser doucement sur le lit et ses longs cheveux de soie contre ma peau me rendaient folle. Elle commença à sucer mes mamelons, les mouillant de salive jusqu’à les faire bander, puis elle fit jouer la pointe de sa langue sur mes tétons. Elle était agile et rapide, m’excitant comme une dingue et me faisant pousser des soupirs de plaisir de plus en plus intenses. Elle descendit en embrassant mon ventre, mon nombril et l’intérieur de mes cuisses tout en les écartant de ses mains douces mais fermes. J’en frissonnais et lorsqu’elle me dit que ma chatte épilée était déjà toute luisante de mouille, j’en soupirais encore plus fort. Elle commença à embrasser mon abricot juteux avec beaucoup de douceur, et j’appréciais ce contact et cette façon de faire s’ouvrir mes lèvres sans forcer. Les hommes ont parfois tendance à aller trop vite « droit au but » sur le clito, alors que se faire embrasser la chatte, se faire aspirer doucement les lèvres avant que la langue et les doigts n’entrent en jeu est un pur délice!
    Anna entreprit ensuite de me lécher très lentement, de bas en haut, de mon petit trou du cul jusqu’à mon clito gonflé sans se presser et sans appuyer trop fortement, avec toute sa langue et pas seulement la pointe. Puis elle se concentra sur mon clito devenu hypersensible: elle en fit le tour avec sa langue pointée puis se mit à le lécher consciencieusement avec de petits mouvements fermes. J’avais l’impression de littéralement me liquéfier dans sa bouche et je pétrissais mes seins sensibles pendant qu’elle me lappait. Je voulais faire durer ce moment le plus longtemps possible et elle dut le sentir car elle abandonna mon clito pour descendre vers mon petit trou secret. Après m’avoir bien ouvert les cuisses, elle remonta mes genoux vers mes seins afin que mon cul lui soit bien offert, et se mit à lécher à son tour mon anus qui ne tardait pas à se dilater gentiment.
    « Tu en veux encore plus? » me demanda-t-elle malicieuse…
    « Oh oui, je t’en supplie, c’est trop bon! » Je ne contrôlais plus rien, j’en voulais juste encore, encore plus.
    Alors elle glissa sans peine l’un de ses longs doigts dans ma chatte trempée et les fit entrer et sortir avec volupté. Puis ce fut son pouce que je sentis entrer dans mon cul, alors que son majeur ne quittait pas ma chatte. Elle fit ainsi glisser ses doigts dans mes deux trous en même temps et je me déchaînais, ondulant mon bassin au rythme du va-et-vient de ses doigts. Sans cesser de me doigter, elle reprit ses petits coups de langue sur mon clito gorgé et je ne pus me retenir très longtemps: je sentis l’onde choc monter en moi, un éclair blanc m’aveugler et un orgasme surpuissant me terrasser. Elle acheva ses caresses dans mes trous béants en douceur puis revint m’embrasser. Elle glissa son majeur dans ma bouche pour me faire goûter ma propre mouille et me murmura à l’oreille qu’elle espérait bien que l’on se revoit car elle aussi, tout comme mon homme, avait encore plein de choses à m’apprendre et à me faire découvrir…
    Inutile de vous dire que j’acceptais avec fébrilité, et si vous n’êtes pas trop sages, il se pourrait bien que je vous raconte la suite de mes aventures avec Anna et mon homme ;-)

tel rose voyeur

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Jade

Jade

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire porno en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse