Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Histoire X : Une bonne sodomie pour notre Leslie

Dialogue chaud :
Télephone rose
Sans attente
  • 97 14

    Histoire X : Une bonne sodomie pour notre Leslie

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Chers lecteurs, chères lectrices.

    Je viens moins régulièrement ici car je passe une grande partie de mon temps libre à bosser sur un projet qui me tient à cœur. Ce n'est pas pour autant qu'il ne m'arrive rien sexuellement, bien au contraire. Si vous venez sur le site depuis un moment vous savez que j'ai eu une aventure avec mon patron.

    Les occasions de recommencer n'ont pas été nombreuses, nos contacts se limitaient à une main sur les fesses ou à l'entre jambe lorsque nous nous croisions à la machine à café ou dans l'ascenseur.

    La semaine dernière l'une de mes collègues était malade et j'ai eu deux fois plus de travail. Du coup, mardi soir, j'ai raté mon bus à deux minutes près. J'avais trente minutes à attendre le prochain, dans le froid. Je commençais à être congelée lorsque mon patron est passé en voiture devant mon arrêt. En m'apercevant, il a freiné et il a baissé sa vitre.

    - Je te dépose? M'a-t-il demandé.
    - Oui ça m'arrangerai bien... Ai-je répondu.

    Je suis rapidement montée dans sa voiture. Il faisait bon à l'intérieur, c'était agréable de ne plus attendre dans le froid. J'ai indiqué la route à mon patron et en 20 minutes nous sommes arrivés devant mon immeuble.

    J'étais surprise qu'il n'est rien tenté et même si j'avais envie je n'ai pas fait un seul geste, je n'avais pas envie qu'il pense que j'étais une grosse perverse qui ne pensait qu'à la queue.

    Je m'apprêtais à sortir de la voiture lorsqu'il m'a attrapée
    par le bras.
    - J'ai pas le droit à une petite récompense pour t'avoir ramené? M'a-t-il demandé avec un sourire coquin au coin des lèvres.
    - Tu me suis?

    Il m'a emboitée le pas et nous sommes montés dans mon appartement. Dès que la porte a été fermée, mon boss s'est jeté sur moi tel une bête sauvage. Il m'a brutalement retournée dos à lui et il m'a plaquée contre le mur. En moins d'une minute il a relevé ma jupe et baissé mon collant et mon string puis il a enfoncé deux doigts dans ma chatte. Tout en m'ouvrant et en me faisant dégouliner il embrassait mon cou et mordillait mon lobe d'oreille ce qui décuplait mon plaisir. Ma respiration s'est accélérée, j'étais haletante et bouillante.

    Lorsqu'il en a eu assez de me doigter il a défait son pantalon et il a enfilé un préservatif( à croire qu'il en a toujours un dans sa poche).Il a enfoncé d'un coup sa queue bien au fond de ma chatte. J'ai gémis en sentant sa bite emplir mon intimité. Il s'est agité en moi comme un marteau piqueur. Ses mouvements de bassin étaient rapides et profonds et ils m'écrasaient complètement contre le mur. Mon patron ne pensait qu'à lui, qu'à son plaisir mais je m'en moquais, c'était trop bon qu'il me prenne ainsi.

    - J'ai envie de la mettre dans ton joli cul! A soudain soufflé mon patron à mon oreille.

    Il s'est retiré de moi et je me suis dirigée vers le canapé ou je me suis installée à quatre pattes après m'être intégralement déshabillée.

    Mon boss s'est agenouillé derrière moi et il a empoigné mes hanches. Lentement, il a introduit sa queue dans mon petit trou qui s'est ouvert tout seul de désir.

    Lorsque j'ai été habituée à son calibre, mon patron m'a sodomisée sauvagement. Littéralement, il me défonçait le cul et il me faisait crier de plaisir.

    Il m'a soudain donné un grand coup de rein qui m'a fait m'allonger puis il s'est retiré de mon trou tout dilaté. Il est venu se placer devant moi, il a enlevé sa capote et il m'a envoyé tout son sperme au visage. Mon boss était manifestement un adepte de la faciale...

    Quelques secondes après qu'il se soit vidé, il s'est rhabillé et il a très rapidement pris congé.

    Je crois que mon patron voit en moi un moyen d'assouvir ses besoins... Je pense parfois que je devrais avoir honte que l'on me traite ainsi, mais j'adore ça.

    Et sur ce, lecteurs et lectrices je vous souhaite de bonnes parties de jambes en l’air et je vous embrasse là où c’est sensible.

tel rose voyeur

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par aminede :
j'aimerai t'essayer leslie
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Leslie

Leslie

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire de sexe en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse