Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Recit sexe : Elle chasse sur internet

Dialogue chaud :
Télephone rose
Sans attente
  • 36 8

    Recit sexe : Elle chasse sur internet

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Coucou tout le monde.

    C’est Mélissa. J’ai remarqué que ma première histoire vous avait pas mal plu, alors je me suis dit pourquoi ne pas continuer à vous raconter ma vie…

    Je vous avais dit que je n’avais pas envie de m’enticher d’un homme mais que quand j’ai besoin de sexe je me débrouille toujours pour trouver un partenaire. Si il m’arrive souvent de retourner voir mes exs, je fais aussi parfois des rencontres via internet. Je pense qu’à notre époque je suis loin d’être la seule à employer cet outil de communication pour arriver à mes fins, d’ailleurs je pense que les hommes chassent beaucoup sur la toile. Enfin bref.

    Cela faisait une semaine que je tchatais avec Jordan. 25 ans, métisse, sportif, un véritable canon. Quand je suis sur internet, je suis assez direct, je dis que je ne recherche pas du sérieux mais juste une aventure d’un soir et donc les conversations tournent autour du sexe et de ce que je pratique et que j’aime faire. Au bout de deux jours nous avons mis nos cams et nous avons baisé virtuellement. Lui se branlait pendait que moi, je me doigtais jambes grandes écartées devant la cam. Jordan était très bien équipé et le week-end dernier nous sommes passés au réel.

    Il m’a invité chez lui samedi soir. J’étais habillée très sexy, petite jupe, botte à talons hauts, petit pull noir moulant. Nous avons commencé par boire un verre dans son salon. Il était très bavard et pendant un moment j’ai cru qu’il n’allait jamais passer à l’action.

    - Tu veux visiter le reste de l’appartement ? M’a-t-il demandé.
    - Pourquoi pas… Ai-je répondu un peu las.

    Il m’a montré la cuisine, puis la salle de bain et enfin la chambre. Là il ne m’a pas laissé le temps de faire un commentaire et il m’a poussé sur le lit. Il a retiré mes bottes puis il s’est allongé sur moi. Son torse écrasait ma poitrine. Il a commencé à me donner des coups de reins, comme si il me baisait tout en m’embrassant dans le cou. Mon petit shorty commençait à être vraiment très mouillée, mais il ne me déshabillait toujours pas et j’ai compris ce qu’il voulait. Il avait envie que je lui demande.

    - J’ai envie que tu me la mettes bien profond ! Ai-je soufflé à son oreille.

    Il s’est redressé et m’a déshabillée intégralement. J’étais nue sur son lit et je mouillais abondamment. Il a enlevé ses vêtements et il s’est agenouillé sur le lit. Sa queue était tendue et je me suis mise à quatre pattes, le visage face à son membre. J’ai ouvert ma bouche et il y a enfoncé sa tige. Je n’ai pas bougé, c’est lui qui faisait tout. Il me donnait de violent coup de rein. Il baisait ma bouche comme il m’aurait baisé si il avait été dans ma chatte. Il s’enfonçait si profond et si vte que j’avais du mal à respirer.

    Il était sur le point de jouir mais il s’est contenu et il s’est retiré d’entre mes lèvres. Il m’a dit de rester en position et il est sorti quelques minutes de la chambre. Il est revenu avec un préservatif qu’il a enfilé sur sa queue dressée. Il s’est positionné derrière moi et s’est agrippé à mes hanches. D’un lent mouvement de bassin, il s’est enfoncé dans ma petite chatte toute trempée. J’ai senti sa queue glisser le long de mes parois jusqu’à atteindre le plus profond de mon intimité. Là il s’est retiré et s’est renfoncé d’un coup. On suivit des allés et retours dans un rythme rapide et bestiale. Il me prenait fort, j’avais l’impression d’être secoué dans tous les sens. Son entre jambe martelait mes fesses dans un bruit de claque et me seins ballotaient dans tous les sens. Je n’arrêtais pas de gémir, je n’arrêtais pas de jouir et c’était trop bon.

    Soudain j’ai senti quelque chose s’enfoncer dans mon petit trou. Jordan jouait avec son pouce dans mon cul. Il préparait le terrain pour sa queue et lorsqu’il m’a trouvé assez élargit, il a retiré son membre de ma chatte toute dilatée et il l’a lentement fait disparaître entre mes fesses. Il m’a d’abord sodomisé lentement puis ses mouvements se sont faits de plus en plus rapides, de plus en plus profond et très vite j’ai eu l’impression qu’il s’acharnait dans mon cul comme un marteau piqueur. Tout en continuant à me prendre par derrière, il m’a enfoncé des doigts dans la chatte. Mes deux orifices étaient occupés, tous mes muscles étaient tendus et mon corps était agité de spasme. Je luttais pour garder la position. Tout à coup, il a retiré sa queue de mon trou tout ouvert, il a enlevé sa capote et il a giclé sur mes fesses. J’ai senti le liquide chaud couler sur ma peau.

    Après quelques minutes de repos, nous avons remis ça et ce plusieurs fois dans la nuit. Je ne suis pas prête d’oublier cette soirée.

    Grosse léchouille à tous les hommes qui passent par ici.

tel rose voyeur

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Mélissa

Mélissa

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire sexe en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse