Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Recit de sexe : Elle couche avec son élève

Cette histoire de cul vécue par Annie, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0059 - Durée : 07 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0059 - Durée : 07 minutes
  • 1034 154

    Recit de sexe : Elle couche avec son élève

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour, je m'appelle Annie, j'ai 40 ans et je suis formatrice dans un centre de préparation à des concours médicaux. Je vous ai déjà raconté ce qui m'est arrivé chez moi l'autre jour avec un artisan... et je crois que ça a réveillé en moi des désirs inassouvis, des pulsions complètement incontrôlables!!
    Bref, je vous explique: j'adore mon métier et mes élèves. En général, mes classes sont composées exclusivement de filles (infirmières, aides soignantes, auxiliaires de vie...) mais cette année, j'ai eu le plaisir de compter UN élève parmi ma classe d'infirmière. Dès le début, je l'ai trouvé très sympa, charmant, poli... bref, un petit gars super.
    Je suis mariée, comme vous le savez et les plus jeunes que moi ne m'ont jamais intéressée, je les considère plutôt comme mes enfants qu'autre chose.
    Mais avec Kevin, c'est différent.
    Il est grand et très costaud, il a un physique d'homme mature et une voix très sensuelle, un peu rauque. Il est châtain, presque blond au soleil. En fait, il me ressemble beaucoup, je crois que certains pourraient le prendre pour mon fils. Moi aussi je suis mince, élancée, des formes généreuses mais rien de trop parce que je suis une grande sportive.
    J'ai bien senti depuis le mois de septembre qu'il se passait quelque chose entre nous.
    Au départ, rien d'extraordinaire: des regards, des mots, des frôlements, des situations... Au retour des vacances de noël, il m'a tout de même dit que je lui avais manqué, ce à quoi je lui ai répondu un peu gênée qu'il aille s'asseoir. J'ai l'habitude de recevoir des compliments des hommes de mon âge, mais le fait qu'il soit à tout juste majeur me perturbe plus que je ne l'aurais imaginé.
    Au travail, je ne l'ai jamais laissé me "faire la court" comme on dit, j'attache beaucoup d'importance à la déontologie et même si j'en ai parfois très envie, je préfère le tenir à distance.
    L'autre jour, cependant, je me suis rendue chez mon kiné, et en sortant, je tombe sur Kévin à l'accueil...
    "-Bonjour madame.
    -Bonjour Kévin, on dirait qu'on a le même kiné alors?
    -Je suis venu changer un rendez-vous, et c'est le seul kiné du sport du quartier vous savez!
    -Ah, vous habitez içi?
    -Oui, oui, juste en face de l'école. Sinon, qu'est ce que vous faites, vous avez 5 minutes? Je sais pas, on pourrait aller boire un verre ou manger un truc sucré?
    -Je ne sais pas... je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée?
    -Hey! détendez vous madame, on est pas en classe là c'est bon. Vous pouvez bien venir 2 minutes, je vais pas vous manger."
    Je l'ai donc suivi, un peu plus loin dans un salon de thé très sympa.
    On a discuté pendant au moins une heure. C'était génial. Il était totalement différend des autres garçons de son âge, tellement mature et intéressant. Je n'en revenais pas, je n'avais pas rit comme ça depuis des lustres!
    Le jour commençait à baisser dehors, je lui ai dit qu'il fallait que je rentre. Nous sommes donc sortis et il a proposé de me raccompagner jusqu'à ma voiture.
    Nous sommes passés devant une petite résidence. Il s'est arrêté:
    "-C'est là que j'habite."
    Je savais que si j'étais une femme raisonnable, je devrais dire "non merci, au revoir, je n'ai pas le temps..."
    Mais j'avais une envie folle au fond de moi, une rage et un désir qui me talonnaient depuis que j'avais accepté les avances de l'ouvrier l'autre fois.
    J'ai donc suivi Kévin sans rien dire.
    Arrivés dans son appartement, tout s'est enchaîné très vite. Il a fermé la porte derrière moi et m'a plaqué contre le mur. Il m'embrassait avec toute la fougue de son jeune âge. Ses mains me caressaient tout le corps et me pressaient contre lui.
    Il m'a conduite sur le rebord de son meuble à chaussure, il a relevé ma jupe et s'est agenouillé devant moi.
    Il a écarté la dentelle de mon tanga noir et a commencé à lécher mon clitoris. Il le prenait entre ses lèvres, l'aspirait, le léchait et le faisait gonfler de plaisir. C'était tout nouveau pour moi, mon mari ne s'était jamais aventuré à ce genre de folies.
    J'aimais ça et je lui faisait savoir. Encouragé, il a donc décidé de lécher mon sexe tout entier, j'avais les jambes sur ses épaules et j'étais complètement affalée de plaisir.
    Il m'a fait jouir une première fois. Je n'arrivais pas à croire que cet homme si jeune pouvait déjà être si talentueux!
    Il m'a ensuite conduite sur le canapé de son petit salon mais il ne m'a pas laissé m’asseoir. J'étais à quatre pattes, les fesses tournées vers lui et les coudes sur le dossier.
    Il a léché encore mes trous puis a fiché ses doigts dedans. Il enfonçait ses doigts bien profond, parfois il essayait même d'en mettre plusieurs à la fois.
    Il m'a prise dans cette position, j'ai bien senti son engin raide et dur entrer en moi. Ce fut incroyable, il me possédait totalement malgré son insexpérience et s'en donnait à coeur joie dans tous mes trous. Je gémissait de plaisir.
    Au bout d'un petit moment, il changea de position et me coucha sur le flanc. Lui était couché contre moi, la bite dans mon sexe et il léchait mes mamelons. Soudain, il les aspira avec plus de conviction, il me tétait comme une sucette.
    C'était une sensation très étrange mais terriblement excitante.
    Il tétait un de mes seins et pétrissait l'autre avec sa main, mes gros seins lourds ballottaient dans tous les sens, durcit par l'excitation.
    Il continuait de me besogner avec application donnant de violents coups de reins dans mon corps encore surpris.
    Il alternait mes deux trous avec toujours autant de force et je sentis bientôt qu'il allait venir.
    Il enfonça sans que je m'y attende sa bite au plus profond de ma gorge et se vida d'un coup dans ma bouche. Je déglutis avec peine, surprise par ce goût étrange.
    J'étais sous le coup de l'émotion, du plaisir que j'avais ressentis... je ne pouvais pas détacher mes yeux de lui.
    C'était incroyable et j'avais envie de recommencer mais cette fois il était vraiment tard, il fallait que je rentre!

    Encore une fois j'ai été surprise de pouvoir ressentir autant de plaisir et qui plus est d'un homme si jeune. Moi qui pensais qu'à mon âge ma vie sexuelle était finie... j'ai eu tort et je vous le dis, chères lectrices, profitez!!!

tel rose voyeur

Cette histoire de cul vécue par Annie, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0059 - Durée : 07 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0059 - Durée : 07 minutes

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par gerard :
bonjour j'ai bien aimer et j'ai vidé mon sperme avec votre histoire
Posté le par gerard :
bonjours j'ai 57 ans et je ne sais pas se qu'on a trois de dire ou pas dire je suis nouveau mais je me suis masturbé et j'ai éjaculé sur mes dois en lisant cette belle lettre merci beaucoup
Posté le par Coquineries :
Hmm jai bien mouiller
Posté le par Anonyme :
Bonjour merci pour cette histoire sexe bises
Posté le par Biggye :
Christy 22 passe moi ton mail g 27ans et j'adorais te prendre
Posté le par Pascal :
Il y a bien une suite ?
Posté le par alilou :
toujours une si petite fin alors que le début est trop long ..
Posté le par mascara_a_a_a :
c'est une belle histoire
Posté le par Tytos :
Christy22 si vous voulez un traitment de jouir je suis là 0XXXXX
Posté le par aimable123 :
J'aurais aimée être à la place du jeune homme. Je te ferais jouir comme cela ne se peut pas. Je te ferais l'amour toute la nuit jusqu'à l'épuisement. Tu auras de multiples orgasmes.
Posté le par TICH :
TON HISTOIRE M'A FAIT JOUIR,J'AI EU UNE EXPERIENCE SIMILAIRE.AH,CES JEUNES VIRILS!
Posté le par christy22 :
moi j'approche les 60 ans mais j'aime me faire baiser par des petits jeunes
Posté le par kromatik :
Annie passe moi ton numero et je te ferais jouir tout autant
Posté le par alphabravo :
histoire très excitante et qui a le don ne ne pas être vulgaire. Aucun mot "déplacé". Je dis "bravo" à l'auteur.
Posté le par batch :
Je suis heureux pour toi Annie, ce n'est pas parce qu'on a 40 ans qu'il faut arrêter de vivre!
Posté le par blanco :
j'aimerais bien être à sa place
Posté le par blanco :
j'aimerais bien etre à sa place
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Annie

Annie

  • Demoiselle d'honneur

    Demoiselle d'honneur

    Un beau jour, je reçu le faire part de mariage de ma meilleur amie, Chantal. Je tombais sur le cul en apprenant cette nouvelle. On s'était connu sur les bancs de la faculté. Comme on s'entendait bien toutes les deux, on loua un appartement ensemble au bout de deux mois. On a bien vécu toutes les deux. C'est avec elle que j'ai connu mes premiers émois saphiques.

  • 155 28

    Elle est amoureuse d'un jeune homme

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le 29/04/2012

    Publié le 29/04/2012

    Annie va certainement donner envie à beaucoup de jeunes hommes. Elle trompe son mari avec un jeune minet et je crois qu'elle est amoureuse.

    Kévin a beaucoup de chance, car Annie doit certainement se lâcher au lit et il doit vraiment prendre son pied !

  • 219 21

    Baisée par l'artisan

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le 24/02/2012

    Publié le 24/02/2012

    Notre coquine nous raconte que son marie ne s'occupe pas du tout d'elle, car il travail beaucoup. Elle nous raconte ensuite qu'après toutes ces années elle commence à s'ennuyer.

    Ensuite vient le moment ou elle nous raconte qu'elle a trompé son marie avec un artisan et c'est plutôt pas mal du tout.

    A vous de juger !

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire erotique en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse