Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Recit porno : Elle fête son bac en se faisant dépuceler

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 229 60

    Recit porno : Elle fête son bac en se faisant dépuceler

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Coucou tout le monde.

    Comme je suis nouvelle je me présente.je m'appelle Mona, j'ai 18ans et je viens d'avoir mon bac.

    J'ai un physique plutôt agréable. Grande, rousse, peau nacrée et yeux verts.

    Cela fait trois ans que je n'avais qu'un seul objectif: obtenir mon bac avec mention très bien.je ne suis donc pas beaucoup sorti et je n'ai surtout pas eu de copain. Et oui, jusqu'à il y a encore quelques jours j'étais encore vierge, mais à l'heure où j'écris ces mots je suis une vraie femme.

    Pour fêter ma réussite au bac, mes parents ont organisé une petite fête. Une partie de la famille était là ainsi que quelques amis et des voisins. Julie ma meilleure amie était là elle aussi.. C'est une dévergondée qui ne pense qu'à augmenter le nombre de noms inscrits sur son tableau de chasse.

    Depuis que je la connais, elle n'a pas arrêté d'essayer de m'arranger un coup pour que je me fasse enfin dépuceler et jamais je n'avais craqué. Non, je voulais avoir mon bac pour accéder à l'école dans laquelle je convoitais d'entrer. Oui, j'avais toujours résisté à la tentation jusqu'à ce soir-là. J'avais été sérieuse pendant trop longtemps, je voulais me lâcher.

    J'étais en train de me servir un verre de punch lorsque Julie s'est avancée vers moi.

    - Alors maintenant que tu as ton bac tu vas pouvoir te lâcher non? M'a-t-elle demandé.
    - Oui sans doute, au moins le temps des vacances. Ai-je répondu.
    - Cool! Et pourquoi pas commencer ce soir?
    - Parle moins fort Julie!
    - Le mec là-bas est plutôt pas mal, t'as pas envie qu'il te passe dessus.

    Elle désignait mon voisin, Paul. Brun, dans les 1m90, apparence soignée.

    - T'es folle, il a au moins 10 ans de plus que moi! Ai-je remarqué.
    - Et alors, qui dit plus âgé dit aussi plus d'expérience.
    - T'as réponse à tout, de toute façon un mec comme ça ne voudra jamais de moi.
    - Tu crois ça?

    Et là elle m'a plantée devant le buffet et c'est dirigé vers mon voisin. Elle lui a murmuré quelque chose à l'oreille et il m'a regardé en souriant. Après quelques secondes, il s'est avancé vers moi.

    - Félicitation pour ton bac! M'a-t'il dit.

    Je l'ai remercié et nous avons papoté de tout et de rien. J'étais toute timide, je n'étais pas habituée à parler à des hommes. Nous nous sommes découvert une passion commune, la photo et il m'a proposé de le suivre chez lui pour me montrer son matériel.

    Nous nous sommes discrètement éclipsés. C'était la première fois que j'allais chez lui. Je me demandais toujours ce que Julie avait bien pu lui raconter.

    Il m'a montré ses albums, son appareil. Nous étions tous les deux assis sur son canapé et l'air de rien il s'est rapproché de moi jusqu'à ce que nous soyons tous les deux collés. Et puis il a commencé à caresser ma nuque. Au contact de ses doigts, un frisson m'a parcouru le dos. Il a empoigné mon visage entre ses mains et l'a tourné vers lui. J'étais paralysée, je ne savais plus quoi faire. J'avais envie de l'embrasser et même peut-être plus, mais j'avais peur de ne pas être à la hauteur.

    Il m'a embrassée. Ses lèvres se sont collées aux miennes et il a enfoncé sa langue dans ma bouche. Ça faisait tellement longtemps que ce ne m'était pas arrivé que ça a suffi pour me faire mouiller.

    Ces mains sont devenues baladeuses et il m'a enlevé mon haut. Je me laissais faire, je ne savais pas quoi faire... Les battements de mon cœur se sont accélérés tandis qu'il libérait mes seins de mon soutien-gorge. Ça me faisait bizarre de me retrouver fasse à quelqu'un avec aussi peu de vêtements, mais je me sentais vraiment prête, mais je lui ai quand même demandé de baisser la lumière. Il a allumé une bougie et a éteint tout le reste. Il s'est assis à côté de moi et j'ai préféré tout lui dire.

    - Tu sais, je suis encore vierge.
    - Je sais...

    Et il m'a basculé en arrière. C'était donc ça que Julie lui avait dit, que j'étais vierge... La faible lueur de la bougie nous éclairait à peine ce qui mettait plus à l'aise. Il m'a enlevé ma jupe puis ma culotte. J'étais nue, j'étais toute offerte à lui, j'étais prête à l'accueillir en moi. J'ai ouvert mes cuisses pour lui dévoiler mon sexe humide. Mon voisin a disparu dans une autre pièce. Pendant une fraction de seconde, j'ai eu peur de l'avoir déçu et puis je l'ai vu revenir avec un préservatif. J'étais tellement novice que je n'y avais même pas pensé. Debout, il s'est déshabillé, me révélant chaque partie de son anatomie. Lorsqu'il a baissé son boxer, j'ai retenu mon souffle. Son dard était énorme et tendu, j'ai même pensé qu'il ne pourrait jamais s'enfoncer en moi.

    Paul s'est allongé sur moi après avoir enfilé son préservatif. Son torse écrasait ma poitrine et je pouvais même sentir les battements de son cœur qui était aussi fort que les miens. Son sexe gonflé a glissé le long de ma fente jusqu'à l'entrée de mon palais des plaisirs. Lentement, tout doucement, il m'a pénétrée, centimètre par centimètre. Je ne le cache pas, ça m'a fait mal. Même s’il était délicat, son dard était tellement énorme qu'il a eu du mal à se glisser dans mon vagin de vierge.

    Il a débuté de petits vas et viens et puis petit à petit la douleur a laissé place au plaisir. J'avais un homme en moi et c'était trop bon. Voyant que je commençais à apprécier, il a été plus vite et plus fort jusqu'à devenir sauvage. Il me labourait le vagin en me donnant de grands coups de reins. Des sons qui m'étaient jusqu'alors inconnus sortaient de ma bouche. Je gémissais, je couinais le bien que me procurait ce dard en moi.

    Et puis, tout à coup, Paul a poussé un râle et il a arrêté de bouger. Lorsqu'il s'est retiré de moi, son préservatif était rempli de son jus.

    Quand j'ai rejoint la petite fête et retrouvé Julie, elle m'a demandé comme ça s’était passé et je lui ai répondu que c'était magique.

    Ce soir, je suis invitée chez mon voisin. Je crois qu'il a aimé lui aussi...

tel rose voyeur

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Anonyme :
Je suis grave excitee j ai envie de te connaitre je suis une fille a 2000% hetero tkt :>
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire sexe en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse