Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Histoire erotique : Femme 38 ans se fait baiser par un ami de sa fille

Cette histoire de cul vécue par Marie-Ange, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0071 - Durée : 08 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0071 - Durée : 08 minutes
  • 1751 242

    Histoire erotique : Femme 38 ans se fait baiser par un ami de sa fille

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour à tous.

    Je me nomme Marie- Ange, j’ai 38 ans et je poste pour la première fois une partie de ma vie intime sur ce site. J’ai remarqué que la plupart des femmes ici donnent une description physique de leur personne, je pense en effet que de cette façon, il est plus facile pour vous lecteur, de nous imaginer.

    Je fais 1m64 pour 57 kilos, J’ai des cheveux blonds assez courts, des yeux verts, une poitrine généreuse mais ferme et une chute de rein vertigineuse.

    Je n’ai pas vraiment profité de ma jeunesse car lorsque j’avais 18 ans je suis tombée enceinte. J’ai décidé de ne pas avorter et quelques mois plus tard je donnais naissance à une petite fille. Et quand j’ai eu 19 ans, je me suis mariée. Plus de sorties, plus de fêtes et mes amis se sont éloignés de moi. Pendant 18 ans j’ai vécu avec un énorme sentiment de frustration jusqu’à il y a quelques mois où j’ai enfin divorcé. Cela faisait longtemps qu’entre mon mari et moi ça n’allait plus, mais nous avons fait trainer les choses parce que nous avions des bien en commun.

    Depuis que je suis célibataire je profite à fond de mon temps libre. Sortie, ciné, bar, tchat sur internet… et sexe… mais ça c’est tout récent et c’était surtout imprévu…

    Le week-end dernier ma fille qui a 18 ans, mais pas encore le permis, m’a demandé de l’emmener en discothèque avec trois amis. Préférant me déplacer et avoir une petite nuit plutôt qu’elle s’y rende avec un conducteur incapable de s’amuser sans boire, j’ai accepté.

    Au début je pensais rentrer chez moi et revenir les chercher au petit matin, mais lorsque je suis arrivée sur le parking, j’ai eu peur d’avoir un coup de fatigue alors j’ai décidé de rentrer dans l’établissement et de patienter au bar en sirotant des cocktails sans alcool. Cela ne plaisait pas vraiment à ma fille qui a décidé de faire comme si je n’existais pas.

    Accoudée au bar les heures me paraissaient terriblement longues. Il n’y avait que des jeunes d’au moins dix ans de moins que moi et j’avais l’impression de faire tache. Et puis tout à coup, quelqu’un m’a agrippée le bras. C’était Matéo, l’un des amis de ma fille. Il avait bu quelques verres et était dans un état euphorique. Il voulait que je vienne danser avec lui. Au début j’étais réticente et puis j’ai finis par me laisser aller. Au début nous dansions l’un en face de l’autre à une distance raisonnable et puis il s’est lentement rapproché jusqu’à ce que ses cuisses se collent aux miennes. J’étais gênée mais j’ai continué à danser et après quelques minutes j’ai senti une grosse bosse appuyé sur mon entre jambe. Je n’en revenais pas ! Matéo se frottait à moi et cela l’excitait à tel point qu’il bandait.

    J’ai coupé court à la danse et je suis retournée au bar. Ce dont j’avais vraiment honte c’est que sentir se sexe dur s’appuyer contre moi m’avait rendue humide. Cela faisait plusieurs mois que je n’avais pas fait l’amour et il en fallait peu pour m’exciter, mais Matéo n’avait que 19 ans et je pensais que je n’aurais jamais du éprouver un tel sentiment. Ce n’était pas raisonnable de désirer un homme aussi jeune, surtout qu’il s’agissait d’un ami de ma fille.

    Le retour s’est bien passé. Ma fille et l’une de ses amies dormaient dans la voiture. Forcément tout le monde est resté dormir à la maison (comme souvent), enfin dormir est un bien grand mot.

    Cela ne faisait que quelques minutes que je m’étais glissée sous la couette lorsque j’ai eu terriblement soif. J’ai enfilé un petit déshabiller et je suis descendue dans la cuisine pour prendre un verre d’eau. Mon ventre me manifestant qu’il avait faim, j’ai aussi ouvert le frigo pour voir ce qu’il y avait à grignoter, mais lorsque j’ai fermé la porte j’ai cru que j’allais avoir une crise cardiaque. Matéo se tenait là tout près de moi. Il s’est excusé de m’avoir fait peur en posant sa main sur mon épaule et l’air de rien il a fait glisser mon déshabiller. J’ai pris un air outré (alors qu’enfaite j’adorais sentir sa main sur mon corps), et je lui ai demandé à quoi il jouait et je ne m’attendais pas du tout à sa réponse.

    - Ta fille m’a dit que tu profites en ce moment, mais elle m’a aussi dit que tu n’avais jamais d’homme dans ton lit… J’ai pensé que je pourrais combler ce vide…
    - Matéo, tu as 19 ans, tu ne devrais même pas me parler comme ça.
    - Peut-être, mais quand j’te vois ça me rend dingue, t’es trop attirante.

    Je sentais le peu de bonne raison qu’il me restait se dissiper, je pressentais ce qui allait se passer et j’en avais de plus en plus envie, oui j’avais envie qu’il me fasse l’amour qu’il comble ce manque que j’avais depuis si longtemps.

    Il y a eu de longues minutes de silence et puis nos corps se sont lentement rapprochés l’un de l’autre jusqu’à être collé. Nous nous sommes embrassés et il a enfoncé sa langue dans ma bouche. Je sentais l’excitation montée dans chaque partie de mon corps. Mon sexe était brulant et humide. Ses mains ont exploré mon anatomie en commençant par mes seins et descendant lentement entre mes cuisses. Je ne portais qu’une nuisette sans sous-vêtements et c’est sans entrave que ses doigts se sont enfoncés en moi, lentement. Pour la première fois depuis des mois, mon vagin était occupé, et je n’ai pas pu retenir un gémissement de plaisir. De plus en plus ouverte, de plus en plus mouillée, j’ai moi aussi cherché son sexe. J’ai défait son pantalon et baissé son boxer avant de m’emparer de son membre gonflé. Je l’ai astiqué vite, le serrant bien entre mes doigts et le sentant durcir encore.

    Les choses se sont accélérées. Matéo m’a poussée jusqu’au plan de travail et m’a retournée dos à lui. Il a relevé ma nuisette et ses mains se sont crispées sur mes hanches. Lentement son sexe a glissé le long de ma fente jusqu’à l’entrée de mon vagin dans lequel il s’est lentement insinué. Centimètre par centimètre, son membre a glissé dans la douce chaleur de mon intimité jusqu’à m’emplir complètement. J’avais chaud, j’avais froid, je ne savais plus, j’étais comme dans un autre monde, c’était divin. Matéo a débuté les vas et viens accélérant peu à peu le rythme. Jamais mon mari ne m’avait fait l’amour comme ça… Ce jeune homme était plein de vigueur et très vite il m’a prise sauvagement. Ses mouvements de bassin me cognaient contre le plan de travail, mes fesses claquaient contre lui et ma cyprine dégoulinait le long de mes cuisses. Je n’arrivais pas à contenir mes plaintes de plaisir alors l’un de mains s’est posée sur ma bouche pour étouffer mes gémissements, soudain il m'a dit qu'il aimerai bien baiser la fille et la mère et qu'on était aussi bonne toutes les deux, cette phrase ma vraiment excitée. J’avais le sentiment d’être ça chose, son objet et ça décuplait mon plaisir. Et puis soudainement Matéo a poussé un râle et son nectar brulant a envahi mon vagin. Essoufflé, il s’est retiré de moi et il a disparu dans la maison. Moi je suis restée longtemps debout appuyer contre le plan de travail, les jambes tremblantes.

    Jamais je n’aurais pensé faire l’amour avec un homme aussi jeune, qui plus est un ami de ma fille et pourtant c’est arrivé et je dois avouer que j’ai adoré ça. Moi la maman de 38 ans j’ai fait l’amour avec un jeune homme de 19 ans ami de ma fille.

    Je pense que je suis ce que l’on appelle une cougar…

    Je pense que si ma fille sait ça elle me tu, mais après tout j'ai consacré 18 ans de ma vie pour l'éduquer, alors bon...Je crois que...

    Qui sait, peut-être que j’aurai d’autres aventures à vous raconter.

tel rose voyeur

Cette histoire de cul vécue par Marie-Ange, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0071 - Durée : 08 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0071 - Durée : 08 minutes

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par bea72 :
C'est avec une certaine nostalgie que je decouvre ton histoire. Avec nostalgie parce qu'il m'est arrivé une histoire tout à fait semblable quand j'avais 40 ans. J'y repense regulierement avec nostalgie et mon corps se reveille à chaque fois tellement il fut gâté par ce garçon qui avait alors 20 ans et vivait avec moi une sexualité pleine et entiere. Je ne desespere pas revivre pareille aventure! Merci à toi d'avoir reveillé ce beau souvenir.
Posté le par lenoir :
tres belle histoire a te faire chauffer la bite
Posté le par natrey :
Tu as raison d en profiter. Le plaisir est quelque chose d important pour le moral. On fait trop attention au quand dira t on . continue et laisse aller ton imagination. Bisous
Posté le par danycat :
Tu as adoré c'est le principal, ne te pose pas trop de question ,il est jeune !!et alors!!capable de vous baiser toutes les deux ??????
Posté le par Kevin :
Super ton histoire courte mais la situation excitante je me suis masturbé pour toi tu es je suis sur une femme a comblé moi aussi ça fait quelque mois que j'ai plus de rapport.
Posté le par serge :
belle histoire ça m'a fait bander
Posté le par dom :
je trouve l'histoire excitante vous avez raison d'en profiter
Posté le par dom :
je trouve l'histoire excitante vous avez raison d'en profiter
Posté le par william07 :
Je pense que vous avez eu raison de profiter d'une telle oportunité,continuez avec ce jeune homme s'il vous donne du plaisir.
Posté le par pitchoun62 :
je trouve l histoire séduisante et excitante. Elle est bien écrite Félicitations
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Marie-Ange

Marie-Ange

  • Doigtée pendant son sommeil

    Doigtée pendant son sommeil

    Noële entreprend de déshabiller Muriel, et la met carrément sous la douche à peine tiède. Elle a un frisson qui lui donne la chair de poule. Noële découvre le corps de sa belle-fille, avec deux petits seins magnifiques. Elle l′enveloppe dans un peignoir et l′emmène à la chambre.

  • 1227 215

    Il se tape la mère et la fille

    Publié sur notre site le 16/06/2013 et enregistré le 16/06/2013

    Oalala c'est chaud bouillant !!! Notre coquine nous racontait il y a moins d'un mois qu'elle s'était tapé un ami de sa fille. Aujourd'hui elle nous raconte que le jeune homme baise la mère et la fille la même nuit...

    J'ai imaginé la scène et j'avoue que mon minou est bien ouvert et bien mouillé ;)

    Bise très coquine, Clara

    Cette histoire vécue par Marie-Ange, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
    Pour l'écouter, compose le
    Télephone rose récits érotiques
    et fais-toi plaisir ;)
    Code histoire 0095 - Durée : 09 minutes
  • 1227 215

    Il se tape la mère et la fille

    Enregistré le 16/06/2013

    Oalala c'est chaud bouillant !!! Notre coquine nous racontait il y a moins d'un mois qu'elle s'était tapé un ami de sa fille. Aujourd'hui elle nous raconte que le jeune homme baise la mère et la fille la même nuit...

    J'ai imaginé la scène et j'avoue que mon minou est bien ouvert et bien mouillé ;)

    Bise très coquine, Clara
    Ecoute cette histoire au
    Télephone rose récits érotiques

    Code histoire 0095 - Durée : 09 minutes

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire erotique en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse