Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Recit de cul : Elle trompe son mec avec son meilleur ami

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 644 32

    Recit de cul : Elle trompe son mec avec son meilleur ami

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour à toutes et à tous ! Je me présente, Robin (prononcez Robine car oui je suis une fille, comme la jolie miss dans How I Met Your Mother pour ceux qui connaissent), lectrice assidue de Dialogue69. J'ai découvert ce site il y a un peu plus de 4 mois quand mon copain est parti travailler en Chine et je dois avouer que toutes ces histoires (ainsi que ma collection de vibro) m'ont bien aidé a compenser cette absence de sexe prolongée... J'ai toujours eu envie d'y écrire quelque chose mais entre mon actuelle absence de vie sexuelle et le fait que mon copain ne soit pas très fantaisiste, et bien je n'avait pas grand chose d'intéressant à raconter... jusqu'au week end dernier !

    A ce stade une petite description s'impose. Je suis une jolie blonde de 21 ans aux yeux noisettes, pas très grande (1,52m) mais qui a la chance d'être bien foutue ; mince avec de jolies petites fesses rebondies, une peau bronzée et de belles jambes mais surtout mon plus bel atout (mes deux devrais-je dire) : une magnifique paire de seins tout ronds et haut perchés de bonnets D. Toutes mes copines me les envient et l'avantage c'est qu'étant menue et petite, je n'ai même pas a les mettre en valeur pour qu'ils attirent l'attention.
    Cela fait maintenant 2 ans que je suis avec mon copain Nico et tout se passe bien. Comme je l'ai écrit plus haut, il est parti s'installer en Chine pour son boulot il y a 4 mois. Il doit revenir à la fin de l'année scolaire car je suis encore étudiante. Même si j'ai dit qu'il n'était pas très fantaisiste niveau cul, tout se passe quand même très bien et il arrive à contenter la gourmande que je suis.
    Il me manque terriblement ! Si au début ça allait, cela fait maintenant deux mois que je broie du noir. En fait mon seul rayon de soleil est mon meilleur ami Romain. On fait les mêmes études à Lyon et cela fait 3 ans qu'on est inséparables. Je dois avouer qu'au début je ne le quittait pas car j'avais flashé sur ce beau blond avant de rencontrer Nico, mais il n'a jamais tenter quoi que soit avec moi donc je suis passée à autre chose. Enfin presque. Étant sa confidente, j'ai droit à des compte-rendu détaillés de toutes ses conquêtes et ma foi il a l'air d'être un sacré coup au lit. Je me suis surprise plusieurs fois à fantasmer que c'était moi qui gémissait sous ses va-et-viens mais cela restait au simple stade de l'imagination.

    Le week end dernier donc il m'a sortie à une petite soirée chez des amis à lui pour me changer les idées après un petit coup de blues. Comme d'habitude nous ne nous sommes quasiment pas quittés de la soirée et j'étais bizarrement soulagée qu'il ne se soit rien passé entre lui et la greluche qui l'avait abordée un peu plus tôt. L'alcool coulait à flots et comme d'habitude nous avons fini bourrés. Quand nous sommes partis vers 3h du matin, je lui ai proposé de dormir à l'appart comme on le faisait d'habitude, car il n'y avait plus de métros. J'avais seulement oublié que le vieux futon sur lequel il squatte après nos soirées avait été éventré au cours d'une soirée précédente. Nous nous sommes donc changés et installés sous la couette. Je portais juste un large t-shirt et une petite culotte tandis que lui se mettait en boxer. Nous avons continué notre conversation de gens bourrés dans le lit pendant un moment.

    Je conclus finalement la discussion en disant :

    « En tout cas merci de m'avoir sortie. Ça me fait toujours du bien de passer du temps avec toi. »

    « T’inquiètes pas, tu sais que tu peux toujours compter sur moi ».

    Et lui d'habitude si peu tactile me prit dans ses bras. J'avais la tête dans sa poitrine musclée et je l'entoura de mes bras à mon tour. Le câlin dura trop longtemps pour être anodin et aucun de nous deux ne voulais lâcher. A mon grand regret, il desserra finalement son étreinte et bascula sur le dos mais je suivi son mouvement et me retrouvait à moitié sur lui, la tête posée sur son épaule et ma main droite sur sa poitrine. Ma jambe s'enroula autour de la sienne et ses bras autour de mon corps. On reprit notre conversation comme si de rien n'était mais j'avais le cœur qui battait à cent à l'heure. Je sentais son parfum dans son cou et ma main se mit toute seule à caresser sa poitrine. La température monta encore lorsque ses doigts s'insinuèrent sous mon t-shirt pour caresser lentement ma colonne vertébrale jusqu'à l'orée de ma petite culotte. Ma bouche semblait parler toute seule tellement j'étais obnubilée par ce qui se passait. Les questions fusaient dans mon esprit : « qu'est-ce qu'il se passe ? », « est-ce que je lui plaît ou est-ce juste parce qu'il est bourré ? »... Je levais ensuite mon buste pour pouvoir le regarder. J'étais perdue dans ses yeux en même temps que je déblatérais mes bêtises sur mon copain qui n'avait pas pris la peine de répondre à mes derniers mails, sur mon prof de sport qui me draguait et ce genre de choses inintéressantes. Je conclus mon exposé par un brillant :

    « De toute façon les mecs sont tous qu'une bande de salauds ! »

    « Même moi je suis un salaud ? », dit-il naturellement alors que ses doigts me donnaient un frisson en griffant tendrement le bas de mon dos.

    « Non toi t'es pas un salaud... Mais des fois j'aimerais que t'en sois un. »

    Je me jeta alors sur sa bouche. Ma langue trouva la sienne au moment où ses mains se refermaient puissamment sur mes fesses. Mon corps était en feu, je n'avais plus aucune question en tête, juste envie de lui. Ses doigts passèrent sous ma culotte. Sa bouche s'arracha à la mienne et glissa lentement vers mon cou qu'il baisa délicatement d'abord, avant de sortir une langue brûlante et humide puis des dents qui se mirent à me dévorer. Ma respiration était saccadée, faite de soupirs et de gémissements. Quand il s'attaqua à mon lobe je lâcha en un souffle :

    « Ça fait tellement longtemps que j'attends ça... ».

    Il prit alors le contrôle. Il m'arracha mon t-shirt et me fit rouler sur le dos. Il m'embrassa avec fougue alors que ses mains attrapèrent mes seins, les pétrissant avec force, pinçant mes petits tétons durcis, les faisant rouler dans ses doigts, les mordant, les léchant avec cette langue diabolique. Une main aventureuse qui était descendue plus bas rencontra une culotte trempée comme si elle était tombée à l'eau. Un doigt passa lentement dessus, donnant un frisson à tout mon corps puis passa sous l'élastique pour découvrir une chatte rasée et dégoulinante. Il me caressait le clito de plus en plus rapidement. J'étais tellement excitée qu'en quelques secondes j'étais déjà sur le point de jouir mais il m'en empêcha. Il s’arrêtait net pour me frustrer, attendait quelques instants que ça retombe puis reprenait de plus belle, insérant ensuite des doigts profondément. C'était de la torture. Je voulais exploser mais espérais en même temps que ça durerait pour toujours. J'étais totalement offerte à lui, à sa merci. Sa bouche libéra mes seins et descendit le long de mon abdomen pour atteindre sa destination. Il prit place entre mes jambes et souffla sur mes lèvres ouvertes et trempées, me procurant un nouveau frisson. Il s'approcha, me regarda droit dans les yeux puis de jeta dessus. Il commença en l'embrassant, la pointe de sa langue jouait avec mon clito et soudainement sa bouche l'avala. Je poussa un grand cri de surprise très vite remplacé par des cris de plaisir quand sa langue se posa dessus et se mis à vibrer rapidement. Deux doigts finirent également au fond de ma chatte. Mes mains étaient plantées dans ses cheveux. Je mordais la taie d'oreiller pour ne pas hurler. Je sentis l'orgasme arriver. Mon dos se cambra violemment tandis que mon corps était parcouru de spasmes. Les vagues de plaisirs durèrent trente bonnes secondes sans s’arrêter. Je m’écroulais finalement, flottant dans un océan de plaisir. Il vint me rejoindre, me prenant dans ses bras et m'embrassant amoureusement.

    Quelques minutes après je m'étais remise de mes émotions et et je commençais à réaliser ce qu'il venait de se passer. Mon cerveau était encore embrumé par l'alcool. J'avais terriblement envie de lui mais j'étais pleine de remords d'avoir trompé mon copain.

    « Écoute c'est pas bien ce qu'on a fait. Il faut qu'on arrête avant d'aller plus loin. »

    « Robin j'ai tellement envie de toi. Tu m'as toujours fait fantasmer. »

    « Moi aussi mais écoute on peut pas. Faut pas. Faut qu'on essaye de dormir... »

    J'ai remonté la couette sur nous mais il me garda dans ses bras. Je n'ai même pas cherché à résister. On en était revenu à notre position de départ au détail près que nous étions nus comme des vers. Au début j'ai sincèrement essayé de dormir, mais après quelques instants il recommença à me caresser le dos et les fesses. Il déposait de petits baiser sur mon front. Mon désir ne tarda pas à renaître. J'étais redevenue cette petite chienne en chaleur. Je ne pensais plus qu'a une chose : sa bite. Cette bite que je n'avait jamais vue mais imaginée tant de fois. Je la voulais. Il me la fallait. Ma main se mit à caresser sa poitrine. J'effleurais son téton et suivis une ligne imaginaire descendant sur son abdomen.

    « Qu'est-ce que tu fais avec ta main ? Tu voulais pas dormir ? » me dit-il sur un ton moqueur, un grand sourire aux lèvres.

    « Je suis curieuse c'est tout. »

    Arrivée au niveau du nombril mon doigt effleura un énorme gland gonflé.

    « T'as trouvé quelque chose d'intéressant ? »

    « Ça c'est bien plus « qu'intéressant ». »

    Je parcourais du bout des doigts cette énorme queue, bien plus grosse que je ne l'avais imaginée. Elle était longue mais aussi très épaisse. Arrivée aux boules je les saisis à pleines mains, appréciant le petit gémissement qu'il fit. Maintenant c'est lui qui était à ma merci. Je la pris dans ma main et la branla doucement. Je me positionna entre ses jambes, comme lui tout à l'heure et donna un grand coup de langue allant des boules jusqu'au gland. Sa queue faisait la taille de mon visage ! Je la souleva. Je fis un baiser sur le gland, le regarda droit dans les yeux puis engloutis son sexe.
    Je voulais lui rendre ce qu'il m'avais donné tout à l'heure et lui tailla une pipe royale. Je branlais, suçais, léchais, mordillais, avalais, gobais... J'étais surexcitée. Je me doigtais en même temps. Ma chatte était en feu. Je le sentis venir mais il m’arrêta.

    « Pas tout de suite... Je veux d'abord te baiser. »

    Il ne pouvait pas plus me rendre folle. Je me positionna au dessus de lui.

    « Tu reveux un ptit cuni avant peut-être ? »

    « Alors je t'explique, ça fait 4 mois que j'ai pas baisé, ça fait 3 ans que je pense à toi et mon minou est une vraie flaque d'eau alors maintenant tu vas me donner ta bite et rapido ! »

    Il partit d'un grand rire et redressa sa bite. Je me mis au dessus de lui et m'empala sur sa queue. Lentement., centimètre après centimètre je la sentis progresser au plus profond de moi. Il prit mes mains dans les siennes et je me mis à aller et venir. La sensation était incroyable. J'avais du mal à bouger. Il s'en aperçu et me fis basculer pour me prendre en missionnaire.
    Là, il se mit à faire de lent va-et-viens en m'embrassant dans le cou. Puis il prit mes jambes et les mit derrière sa tête. Il accéléra ses mouvement jusqu'à me pilonner violemment. Je jouis une fois, puis deux, puis trois... Nous étions en sueur. A la quatrième fois (cette fois en levrette) je lui demandais de faire une pause. Je n'en pouvais plus.

    Nous sommes restés un moment allongés tout les deux, à s'embrasser et discuter. Je regardais mon réveil, il étais déjà 6h du matin. Il partit ensuite aux toilettes et j'en profitais pour m'allumer une cigarette, accoudée au bord de la fenêtre. L'air froid me fit du bien. Il revint dans la chambre et me rejoignit en me prenant dans ses bras. Il se mit à me caresser les seins quand je finissais ma clope. Je sentais sa bite encore dure comme la pierre contre mes fesses et je les tendis donc encore plus vers l'arrière, faisant de petits mouvements pour l'exciter. Il prit sa bite et me la fourra d'un coup sec au fond ma petite chatte. Il me baisait debout en levrette tandis que je m'accrochais au rebord de la fenêtre. J'étais nue à ma fenêtre en train de me faire tringler, c'était terriblement excitant. Heureusement j'habite au 6e étage et les voisins de l'immeuble d'en face avaient donc peu de chance de me voir mais mes cris résonnaient dans toute la rue et les passant matinaux ont dû se régaler ^^.
    Après un bon quart d'heure, il se retira, me retourna et me souleva pour me poser face à lui sur le bureau. Je mis tout de suite mes jambes autour de sa tête et il recommença à me baiser. J’eus un nouvel orgasme qui me fit lacérer son dos avec mes ongles. J'étais complètement KO. Mais il ne s'en rendit même pas compte et continua. Je le sentis venir et le repoussa violemment. Je tomba à genoux et me jeta sur sa queue. Il déchargea alors tout son sperme au fond de ma bouche. J'avalais en lui faisant un grand sourire puis me mis à le sucer pour ne pas en perdre une goutte. Je regardais à la fenêtre, le jour se levait.

    Nous nous sommes endormis dans les bras l'un de l'autre. Quand nous nous sommes réveillés, nous avons fait comme si rien ne s'était passé, nous parlant à peine. J'étais partagée : d'un côté j'étais morte de honte d'avoir trompé mon copain alors qu'il était parti, de l'autre j'avais réalisé mon fantasme de coucher avec lui et j'avais passé la meilleure nuit de ma vie. Je ne sais pas comment je vais gérer ça... On verra bien. En tout cas j'espère que ma première histoire vous a plu.

tel rose voyeur

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par foudespit :
Belle histoire... Excitante à souhait... Vivement la suite...
Posté le par Stephane37000 :
Quel récit hummmmmm très excitant.

Bisous.

Stephane37000
Posté le par Anonyme :
super!! ça ma beaucoup donné envie!
Posté le par Anonyme :
J'ai la chatte en feu, je me suis doigtée et j'ai jouie ...
Posté le par mxelle_cochonne :
Top j en peut plus quand tu veux tu remets ça
Posté le par lili :
Je me suis caressé et j'ai joui.....
Posté le par moi :
belle histoire
Posté le par anonymous :
Ptnn ca donne envie coquine ! Ca m'a fait de l'effet !!!!
Posté le par :
J'aurais kiffer te bouffer la chatte pleine de mouille c'est tellement délicieux
Posté le par laulau :
Superbe histoire très excitante des souvenir me sont revenus...
Posté le par Anonyme :
Hummmmm tu m'as donné envie de me faire baiser comme une petite pute! Sentir une grosse bite bien épaisse avec un gros gland dans la chatte et dans la bouche... J'adore! Et une grosse pointe de langue sur le clito... J'adore me faire bouffer la chatte comme toi! Tu aurais bien eu tord de te priver de cette nuit de Q! J'aurai adoré être à ta place!'
Posté le par ben :
elle ma fait bander à fond
Posté le par moi :
une des meilleures trop exiitznte
Posté le par love :
Très excitant j'aime
Posté le par Gust69 :
Oui j adore ton histoire vivement la prochaine!
Posté le par Loula :
Je viens de lire ton histoire, j'espere que tu en republieras d'autre. Elle m'a fait beaucoup d'effet
Posté le par Robin :
Bonjour à toutes et à tous. Je suis ravie que cette histoire vous ait plu. Sachez qu'il y a eu une avancée ce week end que je suis en train d'écrire à chaud. J'espère pouvoir vous la faire partager le plus rapidement possible.
Posté le par AB777 :
Sacrée histoire, j'ai adoré !
Posté le par sindy :
Très bien raconter . J'aime bcp
Posté le par wex :
Tro exitante ton histoire !j'aurai bien aimer te faire la meme chose
Posté le par Alex :
Dommage que tu ne sois pas ma petite amie tu es tout ce que j'aime petit blonde coquine gourmande
Posté le par nico :
J aimerai être ton amie .trop bien ton histoire
Posté le par Lucas :
Tu a l'air d'être une sacrée coquine, j'aurais beaucoup aimé te bouffer la chatte !!!
Posté le par Lola :
J'ai adoré ton histoire, j'ai la chatte toute mouillée..
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Robin

Robin

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire de cul en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse