Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Recit de cul : J'ai craqué pour mon élève

Dialogue chaud :
Télephone rose
Sans attente
  • 205 35

    Recit de cul : J'ai craqué pour mon élève

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Prof de math sexy

    La sonnerie vient de retentir dans la cour du lycée dans lequel j'enseigne les mathématiques.
    Saluant mes collègues à la hâte, je m'empresse de rejoindre ma classe.
    Je suis en retard, je croise le proviseur qui me toise froidement en me dévisageant froidement non sans me scruter de haut en bas.
    Je sens qu'il est attiré par mon physique qui est loin de laisser les hommes indifférents: une chevelure d'un auburn flamboyant qui se répand jusqu'à mes fesses, une taille fine des jambes interminables et une poitrine imposante et fièrement dressée me valent régulièrement l'admiration de mes congénères.
    Pour exercer, je reste moi-même et ne me travestis pas en nonne pour les besoins de l'office. Je ne suis pas non plus nommée dans un pensionnat catholique donc je ne change rien à mon look habituel qui peut sembler un peu provocant pour une enseignante, en tout cas il me vaut un mépris feint du proviseur qui cache son attirance comme il peut.
    Aujourd'hui je suis en tailleurs couleur perle, ma jupe m'arrive juste sous les fesses, et sous ma jolie veste échancrée, un caraco noir en V, bordé de dentelle, souligne le galbe de mes seins.
    Des escarpins noirs vernis à talons hauts complètent ma panoplie de professeur dynamique et sexy.

    Mes élèves s'agitent devant l'entrée de ma salle, et mon arrivée suffit à imposer le silence.
    Je ne pense pas avoir tant d'autorité que ça mais j'ai la chance d'avoir une population d'élèves très masculine, puisque j'ai essentiellement des classes de futurs mécaniciens et carrossiers, de vraies bombes à hormones qui sont plus que séduits par leur jeune prof de maths et sont près à tout pour lui donner satisfaction.
    Ainsi je donne mes cours sans encombre et assez facilement, sans trop de problèmes de discipline, sous les regards de tous ces grands échalas qui me dévorent avec béatitude. Mais qui ne m'inspirent qu'indifférence.
    Etant moi-même attirée par les vrais hommes, je suis en effet, à peine amusée par ces gamins qui fantasment sur leur enseignante, et jamais aucun ne s'est distingué de la masse jusqu'alors, jusqu'à ce moment là où, promenant mes yeux dans l'auditoire pour relever les absences, je tombe sur un nouveau visage, un minois angélique, aux traits fins, des yeux d'un vert absolument sublime, et une musculature impressionnante;

    -Bonjour madame, je viens d'arriver
    -Bonjour jeune homme, comment t'appelles tu?
    -Romain m'dame
    -Alors, je te souhaite la bienvenue Romain
    -Merci m'dame

    Je me retourne vers le tableau pour aller y écrire la date et me mets à farfouiller frénétiquement dans ma sacoche pour y trouver mes documents de cours. Ce jeune homme vient de me troubler, et c'est la première fois que je suis interpellée à ce point par un physique de jeune adolescent.Il faut que je me calme, il faut que je cache mon émoi..
    J'arrive à prendre sur moi et à amorcer ma séance malgré la gêne que je ressens en sentant les yeux de Romain qui me fixent mes fesses, mes jambes et mes seins durant toute l'heure, et j'ai presque hâte d'entendre la sonnerie retentir tant j'ai peur que les autres devinent la tension qui s'est créée entre leur nouveau camarade et leur prof pendant ces dernières soixante minutes.

    La fin de l'heure arrive enfin à mon grand soulagement.
    Je salue mes élèves et range en toute hâte mes affaires, pour sortir prendre l'air et fumer une cigarette, j'ai besoin de reprendre mes esprit et de faire le point sur l'excitation qui a été la mienne pendant cette heure écoulée.
    Au moment où je m'apprête à sortir, mon démon tentateur, mon Apollon grand et musclé se dirige vers moi.
    Sans rien montrer de mon étonnement et de ma panique, je l'interroge:

    -Oui Romain? Il y a un souci?
    -Oui madame, en fait je ne suis pas très bon en maths et il y a des choses que je n'ai pas comprises pendant l'heure. Ca vous embêterait de m'expliquer certains trucs qui m'ennuient?
    -Euh...O.K Romain, m'entends je répondre alors que je ne rêve que de prendre la fuite, j'ai justement une heure de libre là, et toi?
    -Oui moi aussi madame
    -Installe toi alors on va voir ça ensemble
    -Merci madame

    Sans réfléchir, je vais instinctivement fermer la porte de la classe, sous le regard à peine moqueur de mon élève.
    -C'est pour qu'on soit tranquilles

    J'éprouve le besoin de me justifier ce qui a le don d'accentuer l'ironie dans l'œil de Romain

    -Avec plaisir madame

    Je m'assois alors près de lui et cette proximité me trouble au plus haut point, et d'autant plus que je le vois loucher ostensiblement vers mon décolleté, ce qui me met dans un état second.

    -Ouvre ton classeur romain et explique moi ce que tu n'as pas compris

    Mais le jeune homme n'en fait rien et reste là immobile, il s'est légèrement tourné vers moi et continue à regarder mes seins puis lève les yeux vers moi pour me fixer intensément.

    -Romain?
    -Oui madame
    -Tes maths?
    -Madame excusez moi, comment vous dire, je suis ...excité
    -….pardon?
    -Quand je vous ai vue, j'ai tout de suite eu un coup de cœur, vous êtes trop bandante madame, excusez moi de vous le dire, vous m'excitez trop

    Je me sens alors me liquéfier devant lui, et toutes les paroles que je devrais pouvoir lui renvoyer pour nous ramener à la raison restent coincées dans mon palais, je ne sais plus que le regarder moi aussi, avec une intensité égale à la sienne

    -Vous aussi madame, non?
    -Qu..quoi?
    -Vous aussi vous êtes attirée par moi

    Ce n'est même pas une question, il est sûr de l'attirance extrême que je ressens pour lui.

    Il soulève alors mon menton baissé et confronte mon regard au sien...
    Nous sommes désormais assis presque l'un contre l'autre, et je me sens prête à défaillir, lorsque le jeune homme s'enhardit et pose ses lèvres sur les miennes tout en glissant sa main sous ma veste autour de ma taille
    Il embrasse divinement bien, sa langue dans ma bouche est légère et sensuelle, il maitrise cet art à merveille.
    Sa main dans mon dos se fait alors plus insistante , il a franchi la barrière de mon top et ses doigts courent doucement sur ma peau et finissent par dégrafer mon soutien gorge.
    Cessant de m'embrasser, il a posé sa bouche sur mon cou qu'il caresse avec ses lèvres et poursuit lentement, jusqu'à trouver mes seins qu'il a découvert et embrasse avec volupté.

    -Mmmmm....vos seins sont si beaux, si ronds,....oh ma cougar, j'ai envie de vous!
    -Mais je ne suis pas une cougar, Romain
    -Je ne vous plais pas? Pourtant vos tétons sont durs et tendus, et si je passe le doigt dans votre string....

    Le voici qui effronté, joint le geste à la parole, met sa main entre mes cuisses pour m'inviter à desserrer les jambes et d'un doigt, s'introduit dans mon string, et mon sexe qu'il caresse très lentement avec le sourire vibre sous ses doigts


    -Vous mouillez madame

    Rien que cette phrase, prononcée avec insolence m'excite totalement.
    Oui, je mouille! je suis folle de ce garçon, de sa bouche de ses mains et de son savoir faire ..
    Ivre de désir, je me lève et me poste face à lui, contre lui, qui a le visage au niveau du bas de mon ventre et qui continue à caresser mon sexe avec son doigt trempé de mon plaisir.
    Il ne tarde pas à écarter le tissu et à poser ses lèvres sur ma vulve qu'il lèche sensuellement tout en regardant mon visage marqué par le plaisir.
    Excitée je me mets à me caresser les seins alors que lui introduit un doigt dans mon vagin tout en me léchant.
    Hummm, je me tords de plaisir sous l'action de sa bouche et de son doigt qui accélèrent leur cadence tellement que, n'y tenant plus, l'orgasme dévastateur s'empare de moi, je me mets à mouiller abondamment sur son visage.
    Je n'en finis plus de jouir..;oh que c'est bon!....Lui, excité par ma chatte sous sa bouche accélère encore plus le mouvement, jusqu'à littéralement secouer mon sexe sous son assaut.
    Je le sens gémir, grogner en suçant ma chatte, et finalement part lui aussi dans un râle de volupté.

    Il a joui de me faire jouir!

    Soudain, la sonnerie de l'heure suivante retentit....

    En toute hâte, nous nous rhabillons , et retrouvons de dignes attitudes, dignes d'un professeur et d'un élève, j'ouvre la porte, le couloir est encore désert et je l'encourage à sortir en posant un doigt sur ma bouche

    -Chuuut!

    Lors du prochain cours particulier je sais déjà que lui comme moi ne saurons résister au désir qui nous emporte....

tel rose voyeur

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par gomez :
oh trop exitant!!!!je valide
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de candice

candice

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire de sexe en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse