Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Recit de sexe : Première soirée échangiste au club libertin

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 140 9

    Recit de sexe : Première soirée échangiste au club libertin

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Ce soir, Henri et moi testons d’un accord commun un jeu très particulier. Cela fait plusieurs mois qu’il essaie de me convaincre d’essayer les clubs échangistes et j’ai toujours été frileuse à ce sujet. Nous sommes un jeune couple marié de trois ans d’âge et j’aime bien notre vie à deux. Sexuellement, notre harmonie est parfaite et intense, presque quotidiennement, aussi j’ai été un peu surprise qu’Henri me fasse ce genre de proposition . Mais il m’a expliqué que je ne devais pas me vexer, que ça n'enlevait rien à notre vie sexuelle très satisfaisante pour lui et qu’il y voyait surtout un jeu, pour mettre encore plus de piment et de fantaisie dans notre couple. Bref, je me suis laissée convaincre, finissant presque par trouver la perspective excitante. Mon mari possède un esprit de persuasion très efficace.
    Nous voilà rentrés dans le club libertin assez réputé dans notre ville. Nous prenons un premier verre en amoureux et nous remarquons très vite que plusieurs paires d’yeux nous fixent avec convoitise. Nous ne cessons de nous embrasser et de nous toucher et sommes fidèles à l’image du couple torride que nous sommes en réalité, aussi, cela doit en chauffer plus d’un. L’une des femmes présentes nous invite à prendre un verre en sa compagnie et son mari la rejoint aussitôt. Ils s’appellent Véronica et Stéphane. Lui est grand et mince, une trentaine d’années, elle est un peu plus âgée, mais dotée d’un charme fou et d’un corps à faire tomber. Très vite je sens que Stéphane est attirée par moi. Il me complimente beaucoup et me regarde souvent en accompagnant ses paroles d’un petit geste amical sur la main ou sur le bras et très vite sa femme se met à jouer le même jeu avec mon mari qui se prend tellement au jeu que j’en suis un peu froissée. Mais maintenant que je suis là et que j’ai accepté de me laisser emmener, il faut que je jouer le jeu aussi. Pour me détendre et me donner de l’entrain, je commande une deuxième tournée. L’ambiance se réchauffe peu à peu et Stéphane me propose de le suivre dans une alcôve. J’en parle à Henri, un peu gênée et il me chuchote à l’oreille :
    -Vas-y, commence à l’exciter un peu je te rejoins dans cinq minutes
    Je me laisse gagner par l’euphorie ambiante, surtout qu’il est vraiment charmant et qu’il a des yeux d’un bleu qui me chavire totalement. En même temps, je m’en veux de tomber si facilement sous le charme d’un autre, ce qui ne m’est jamais arrivé jusque là, mais il est vrai que je suis encouragée par l’alcool et qu’Henri semble aussi excité par sa voisine de table qui lui fait du charme depuis un bon moment.
    Il me prend par la main et m’entraîne vers les alcôves VIP. La nôtre est blanche et une bouteille nous y attend avec quatre coupes, ce qui me rassure. Nous n’allons pas rester en tête à tête et nos partenaires vont se joindre à nous. Cependant, une petite partie de moi a tout de même envie d'en profiter un peu avant d’avoir moins d’intimité. Je ne me reconnais plus. Il s’asseoit sur l’un des sofas de velours et m’invite alors à m'asseoir sur ses genoux. Il met son bras autour de mes épaules et tout à coup, nos visages sont très proches. J’ai à peine le temps de réfléchir qu’il plaque subitement sa bouche sur la mienne et me donne un baiser profond qui donne le vertige. Nos langues s'entremêlent et j’adore ça. Très vite, sa main commence à toucher mes seins d’abord sur ma robe puis s’enhardit dessous et se faufile sous mon soutien-gorge pour toucher ma peau, ce qui me fait frissonner de désir.
    -Oh, tes tétons sont tout durs, susurre t-il à mon oreille tandis qu’il taquine son lobe.
    -Oui, aussi durs que ton sexe..
    En effet, je sens sa verge qui durcit sous mes fesses et j’avoue que je suis très excitée par son approche.


    Pendant que je me fais peloter les seins qu’il a sorti de mon soutien-gorge et que je me frotte sur lui, ce qui lui arrache des gémissements d’envie, mon homme arrive dans l’alcôve avec sa comparse d’un soir. Il l’embrasse devant moi et la déshabille puis lui embrasse les seins en me regardant. Je ne l’aurais jamais cru, mais ça m’excite encore plus. Mon partenaire me demande alors de m’allonger sur le sofa, trousse ma robe et arrache ma culotte pour découvrir mon sexe devant nos deux couples. Il demande à sa femme de venir me lécher la chatte tandis qu’il continue à me malaxer la poitrine. Pendant ce temps mon mari a sorti son sexe et se branle en regardant la scène. Lorsque sa bite est bien dure, il vient agacer en levrette la chatte de sa partenaire qui est toujours en train de lécher la mienne avec gourmandise, son regard braqué sur moi. Voir cette femme qui me fait un cunni et mon mari se masturber et entrer en elle me procure un plaisir inimaginable. De plus, mon acolyte me caresse toujours les seins en titillant bien leurs bouts et je sens son sexe qui durcit de plus en plus dans mon dos. Bientôt, il me demande de le prendre dans sa bouche et là c’est mon mari qui pousse des râles de plaisir de me voir lécher la bite d’un autre devant lui. Il en décharge dans la chatte de sa comparse qui jouit comme une bête sans cesser d’aller et venir avec sa langue sur mon clito qui est dur et enflé. Je suis tellement excitée que je jouis à mon tour en poussant des cris puissants. Après avoir joui, mon mari vient prendre la place de Stéphane et me présente à nouveau sa queue. Je la caresse doucement et la branle, et il se remet aussitôt à bander. Il met alors d’autorité son sexe tendu dans ma bouche et je le suce comme je ne l’ai jamais sucé. Puis, c’est l’autre qui vient me présenter sa queue, et enfin la femme qui colle à ma bouche sa chatte que je lèche avec un plaisir que je n’aurais jamais soupçonné. Quand les trois se sont fait suffisamment lécher et dévorer par ma bouche gourmande, Stéphane me fait s'asseoir sur son chibre qui taquine mes lèvres et me pénètre lentement sous le regard d’Henri qui se fait à présent sucer par Véronica, à genoux. Je chevauche le sexe de l’homme qui me caresse les seins en même temps pendant que mon mari me regarde et gémit de plus belle en se faisant sucer. Le rythme s’accélère et devient tellement effréné que nous finissons tous par jouir, même l’autre femme qui se caressait en douce en suçant mon mari.
    Une fois le plaisir retombé et chacun rhabillé, nous nous installons à table pour boire les coupes disposées à notre intention. Tout le monde a apprécié cette sauterie, et je crois bien que c’est moi, la plus réticente de tous, qui ai pris le plus de plaisir.

tel rose voyeur

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de candice

candice

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire de sexe en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse