Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Histoire de sexe : histoire d'une langue inconnue

Dialogue chaud :
Télephone rose
Sans attente
  • 96 4

    Histoire de sexe : histoire d'une langue inconnue

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    cunni doigt pipe

    Bonsoir à tous et à toutes,

    Je m’appelle Emilie, j’ai 32 ans et je vis avec mon compagnon depuis une dizaine d’années. Une vie maritale sans encombre. Je suis une petite brune d’1m60, yeux noisette, au 90B. Physiquement je me trouve encore pas mal, je vois que pas mal de gars se retournent encore sur moi dans la rue, et cela même si je ne porte pas toujours des vêtements sexy.
    Donc le week end dernier, Sébastien et moi sommes allés à un concert, qui avait la particularité de se passer en plein air. Il faisait super chaud ce soir là donc j’ai décidé de porter une jolie robe assez légère, un petit peu décolleté, pour plaire à mon chéri qui aime ma poitrine, même si elle n’est pas bien grande. J’avais mis un petit string aussi, au cas où mon chéri veuille me caresser, le petit coquin.
    Nous sommes donc arrivés et il y avait déjà beaucoup de monde, trop de monde pour risquer de s’approcher de la scène, ayant un peu peur de la foule j’ai demandé à Sébastien si on pouvait s’excentrer, et on a trouvé à part des petites barrières prêtes à nous accueillir. Nous étions seul au monde, avec une belle vue sur la scène, ce qui était le principal pour moi. Derrière nous, personne à part une forêt dense, puisque ce concert se jouait en pleine nature. Nous nous sommes donc installés Seb et moi et nous avons commencé à discuter. Et tranquillement, puisqu’on était seul, Sebastien a commencé à avoir les mains baladeuses. Il posait sa main sur ma cuisse, puis la remontait et venait effleurer mon string. Je m’approchais alors de lui et je l’embrassais goulûment, langue contre langue. Je collai mon corps contre le sien, remontant ma jambe pour toucher son entrejambe, et sentir qu’il l’avait déjà bien dure. Sachant qu’il y avait du monde devant nous, mais pas derrière, j’ai tourné le dos à la scène, l’ai approché de moi et j’ai baissé sa braguette. Personne ne pouvait nous voir. J’ai alors sorti sa queue et je l’ai faite durcir avec ma main, en la branlant légèrement. HUMMMM qu’elle devenait dure à mon contact, c’était bon de la voir ainsi. Je crachais sur ma main et je mouillais son gland de ma salive, avant de continuer à le branler, de plus en plus rapidement. Il fermait les yeux et se laissait faire, il m’arrivait de le faire jouir, comme ça, sans qu’il me pénètre car j’en avait pas envie. Mais là, ce soir, j’avais envie qu’il me baise au retour, donc je m’arrêtais de le branler, lui susurrant à l’oreille qu’il en aurait plus de retour à la maison.
    Mais Sebastien en voulait déjà plus tout de suite, il me retourna face à la scène, se mit derrière moi et passa ses mains sous ma robe, avant de descendre lentement mon string. Il le fit passer sous mes pieds et le porta à son nez, pour respirer le parfum de mon sexe et de ma cyprine. Il allait commencer à me mettre un doigt quand nous fûmes interrompus par un couple qui cherchait les toilettes ! Sébastien baissait vite ma robe, et sortant de derrière moi se proposa de les amener, et de nous ramener à boire. En partant je le vis mettre mon string dans sa poche, me regardant pour me dire qu’il y aurait une suite à son retour.
    Je me retrouvais seule, à l’attendre, le sexe humide et rafraichie par le vent frais qui passait sous ma robe jusqu’à ma chatte. J’étais bien, détendue. Quelques secondes plus tard, j’entendis des pas arriver derrière moi, je m’attendais à voir Seb débarquer ; et je savais ce qu’il avait en tête. Je le connaissais bien car je sentis une présence derrière moi, puis sous moi. Il s’était accroupi pour être face à mon cul. La nuit était tombée et personne ne pouvait le voir désormais. Il souleva la robe, assez pour passer son visage dessous, et je sentis ses mains m’ouvrir mes fesses, dévoilant mon joli anus. Puis je sentis la petite langue de mon amour lécher mon anus, comme il savait si bien le faire. Il faisait des petits ronds autour de lui avec sa langue, avant de lécher mon petit trou comme un chaton. Les fesses toujours écartées, il descendit sa langue doucement jusqu’à arriver à mes lèvres, qu’il lécha également. Je mouillais comme une dingue, les gens me regardaient des fois et j’essayais de rester digne pendant que mon mari me bouffait la chatte, mais quel délice ! Sa langue frétillait entre mes lèvres, puis entra à l’intérieur de mon minou pour le goûter, je m’accrochais à la rambarde, j’étais super excitée.
    « Doigte-moi, fais-moi jouir Seb »
    Il s’exécuta et je sentis que ses mains délaissaient mon cul pour descendre jusqu’à ma chatte ; et là je sentis deux doigts ou trois pénétrer mes chairs, et commencer un va et vient délicieux, qui remplaçait dignement une belle bite. Ils entraient et allaient bien me fouiller le fond de la chatte, ressortaient presque avant d’entrer à nouveau, alternant avec sa langue qui me broutait le cul désormais ; j’étais comblé. Ses trois doigts me foraient de plus en plus vite, je commençais à gémir doucement car je prenais de plus en plus mon pied comme ça, je sentais que j’allais jouir si il continuait ainsi…. Et il ne se fit pas prier, je serrai les fesses pour enfermer sa langue et il allait de plus en plus vite, caressant aussi mon clitoris gonflé. Une chaleur montait en moi et au bout de quelques minutes, je me mis à jouir comme une chienne avec ses doigts, je voulais pas qu’il s’arrête tant je prenais mon pied, je jouis en poussant un petit cri et j’étais en nage, j’avais joui comme rarement avec sa bite. Il s’arrêta et se retira de ma chatte, puis de ma robe.
    J’allais le remercier quand je vis Sébastien arriver devant moi, bières à la main…
    Je restais sans voix.

tel rose voyeur

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Emilie

Emilie

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire porno en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse