Cliquez ici pour du tel rose Suisse

Histoire sexe : Tromperie avant mariage

Dialogue chaud :
Télephone rose
Sans attente
  • 164 21

    Histoire sexe : Tromperie avant mariage

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Chers lecteurs, chères lectrices

    J’espère que vous gardez le moral, malgré le froid qui arrive ! C’est dans ces moments-là qu’il est bon d’être au chaud sous la couette avec quelqu’un. Enfin bref je ne suis pas là pour parler météo. J’ai fait quelque chose de pas bien, mais alors vraiment pas bien et qui d’autre que vous pour me confesser. Parce que si je raconte ça à mon entourage, je risque de me faire lapider.

    Tout a commencé lorsque ma meilleure amie a décidé de se marier. Et oui, il y en a encore qui croit à l’institution du mariage… Bref j’ai accepté d’être demoiselle d’honneur et de l’aider dans ses préparatifs.

    Et voilà que deux semaines avant le mariage, le futur mari, Jonathan se présente chez moi. J’ai été surprise de le trouver là et quand je lui ai demandé la raison de ma venue, il m’a dit qu’il avait besoin de moi pour un service. Il voulait apprendre à danser pour faire une surprise à Sarah et comme il savait que j’avais un peu d’expérience en danse de salon, il voulait que je sois son professeur. J’ai bien sur accepté de l’aider pour cette petite surprise et il venait chez moi dès que je le pouvais. Danser coller à quelqu’un, sa tisse des liens et au bout d’une semaine nous qui ne nous connaissions pratiquement pas, sommes devenus très complice. J’avoue qu’il me faisait même carrément craquer, j’étais irrésistiblement attirée par lui et me contenir devenait de plus en plus difficile.

    Et ce qui devait arriver, arriva…

    C’était un soir de semaine. Il avait prétexté auprès de sa femme allé au cinéma avec des amis pour pouvoir venir s’entrainer avec moi. Nous nous sommes lancés dans un tango. C’est une danse plus que sensuelle où les corps se possèdent. Nos cœurs battaient à l’unisson, nous étions en sueur et lorsque la musique s’est arrêtée nous nous sommes regardés quelques secondes et tout a basculé. Nous avons avancés nos visages vers l’autre et nous nous sommes embrassés. Pas un petit baiser, non, un baiser qui ne laissait aucun doute sur ce qui allait se passer ensuite.

    Jonathan m’a poussé jusqu’à me plaquer contre le mur. Sa langue tournoyait dans ma bouche pendant que ses mains commençaient à fouiller sous mon haut. Je savais que c’était mal, je savais que j’aurais dû dire stop, mais je n’ai pas réussi.

    Il a dégrafé mon soutien-gorge puis a relevé mon débardeur pour lécher mes seins. Sa langue se promenait tour à tour sur chacun de mes tétons. Mes mains sont passées à l’action. Elles ont vite défait sa braguette et se sont glissées sous son boxer. Je me suis emparée de sa queue déjà toute dure et j’ai commencé à l’astiquer. Je n’en pouvais plus, j’avais trop envie, trop envie de me la prendre partout.

    J’ai entrain Jonathan dans la chambre pour passer à la vitesse supérieur. Là sans rien nous dire, nous nous sommes tous les deux mutuellement déshabillé. Je me suis allongée sur le lit et j’ai écarté grand les cuisses. J’ai passé ma main sur ma petite chatte trempé sur qui a fait bouillir mon partenaire qui s’est jeté sur moi. Il s’est allongé sur mon corps, écrasant son torse contre ma poitrine et d’un lent mouvement de rein, il m’a pénétré. C’était tellement bon de sentir sa grosse queue en moi que j’ai laissé échapper une plainte de plaisir. Il a débuté des mouvements rapides et profonds me faisant gémir de plus en plus fort. J’étais de plus en plus ouverte, de plus en plus mouillée et Jonathan m’a fait changer de position. Il m’a demandé si j’aimais bien être prise en levrette. Je ne lui ai pas répondu, je me suis mise à quatre pattes, jambes bien écartées. Il s’est agenouillé, a empoigné mes hanches et a enfoncé sa queue bien au fond de ma chatte toute ouverte. Il m’a prise comme une chienne. Mon cul claquait contre lui et mes seins ballotaient dans tous les sens. J’avais totalement oublié que le mec qui me baisait était le futur mari de ma meilleure amie. Je ne pensais qu’à sa grosse queue qui me limait.

    Tout à coup dans un ultime coup de rein il a explosé dans ma petite chatte toute ouverte.

    Après une petite pause nous avons recommencé pendant une bonne heure au moins.

    Malgré cette aventure il s’est quand même marié et personne ne s’est douté de rien. Mais devinez qui a frappé à ma porte hier ?

    Et voilà, j’ai une liaison avec le mari de ma meilleure amie et le pire, c’est que j’adore ça.

    Et sur ce je vous souhaite de bonnes parties de jambes en l’air et je vous embrasse là où c’est sensible.

tel rose voyeur

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Leslie

Leslie

Tu ne trouves pas le récit X idéal ? C'est impossible sur le temple de l'histoire X en France ! Recherche un peu mieux et tu trouveras ton bonheur à moins que tu préfères une baise directe au tel rose!

Inscription auteurs | Contactez-nous | Joindre la rédaction ou proposer un partenariat | Devenir hôtesse