planQ sur une plage naturiste

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 118 16

    planQ sur une plage naturiste

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    plage naturiste

    C'était l'été dernier.
    Mon amie et moi nous nous dirigions vers la plage, ravies à l'idée de prendre un peu de bon temps et surtout de nous reposer au soleil du midi entre deux baignades.
    Sur la promenade menant à la mer, nos regards étaient à l'affut de beaux gosses à draguer.
    Nous étions sans hommes depuis deux jours et pour les nymphomanes que nous étions, même si nous nous dépannions l'une avec l'autre, celà était loin de nous suffire et nous commencions à être sérieusement en manque.
    Tout à coup, je repérai deux de mes étudiants de fac qui se promenaient en mangeant un sandwich dans la direction opposée à la notre.Ce n'étaient pas les plus moches de l'amphi et même s'ils étaient un peu jeunes pour nous, largement quadragénaires, je vis là une occasion en or d'inverser le cours de nos soirées d'été.
    -Bonjour les garçons, vous profitez des vacances?
    -Ah euh oui bonjour répondit l'un d'eux, un peu surpris que leur prof de linguistique médiévale les hèle comme ça en tenue de plage.
    - Vous allez à la plage vous aussi?
    Sachant très très bien qu'ils n'y allaient pas puisqu'ils arrivaient en sens inverse, les garçons commençaient à comprendre qu'il y avait anguille sous roche et que nos intentions étaient loin d'être anodines.
    Il faut croire qu'ils apprécièrent ma suggestion tacite car ils jouèrent le jeu et nous répondirent par l'affirmative en tournant illico le dos à leur destination première.

    -Oui, nous étions en route pour la plage, mentit effrontément le premier, Louis, avec un grand sourire. Faisons un bout de chemin ensemble!

    -Avec plaisir répondis je pour deux, et même davantage si vous avez un peu de temps

    -Nous avons tout notre temps, affirma Louis, un sourire en coin, acompagné avec enthousiasme par son copain Mathieu.

    Ce fut une joyeuse équipée qui s'en alla sur la plage en bavardant gaiement.
    Lorsque nous arrivâmes, il n'y avait plus un centimètre de disponible sur le sable pour s'y installer. les estivants s'entassaient par milliers et cette promiscuité ne nous enthousiasma guère, surtout pour favoriser un rapprochement entre nous et ces garçons charmants.

    Ce fut Lola, mon amie qui proposa une idée géniale:

    -Changeons de plage! allons du côté naturiste!
    -Excellente idée Lola, confirmai-je, les garçons êtes vous d'accord?
    -Euh...nous n'en avons jamais fait....
    -Ce n'est pas grave, nous non plus! et il y a un début à tout!

    Les deux jeunes étaient bien embarrassés à l'idée de se dénuder devant leur prof de linguistique mais ils acaquiscèrent quand même et nous suivirent encore.
    Quelle aubaine!

    Pendant le trajet, Les garçons mataient avec gourmandise nos corps encore très bien conservés qui arboraient des formes appétissantes et engageantes.
    Je portais une mini-jupe rouge bordeaux et un top blanc sous lequel j'étais nue et qui laissait aisément deviner mes seins opulents et leurs mamelons qui pointaient avec insolence.
    Mon amie n'avait rien à m'envier avec sa petite robe estivale blanche et moulante qui mettait magnifiquement en valeur sa poitrine menue mais merveilleusement galbée et ses fesses rebondies.
    Nous arrivâmes enfin sur la plage naturiste et quel bonheur, la plage était presque à nous.
    Toute la population étant agglutinée sur les plages classiques et nous laissait le meilleur: une mer chaude, une plage immense, un espace inespéré entre les gens et des rochers pour s'isoler.
    Nous nous installâmes aussitôt, et si les garçons restèrent habillés, un peu timides et empruntés, nous leurs offrimes un striptease qui sembla les émoustiller car Louis laissa apparaitre une erection magnifique sous son bermuda.
    Mathieu, plus sobre, n'en fixait pas moins nos poitrines audacieuses et nos belles chattes épilées.
    -Hum, si on s'attendait à ça fit Louis, malicieux.
    Dire qu'on a décortiqué de l'ancien français avec vous madame, continua til en s'adressant à moi avec malice.
    Derrière vos tailleurs noirs et vos cols roulés on n'aurait jamais imaginé qu'il se cachait une aussi belle femme!
    -Tu me flattes, Louis, fis je avec un grand sourire en m'approchant de lui et en collant mon corps nu au sien.
    Nos bouches étaient si proches...
    Il bandait de plus en plus, et ses mains se posèrent sur mes fesses pour les caresser tandis qu'il posait sur mes lèvres un baiser timide.
    je l'aidai alors à se déshabiller, flissant mes mains le long de son buste ous son polo et lui suggérant d'un geste de lever ses bras pour l'ôter.
    J'en finis avec lui en baissant son caleçon pour libérer son sexe droit et excité de désir.
    Lola, enhardie par mon exemple s'était assise à coté de Mathieu qui contemplait la scène, béat.
    Elle lui caressa doucement l'entrejambe jusqu'à ce qu'il se mette lui aussi à bander et ose finalement prendre ses seins dans sa main pour en agacer les tétons.
    Pendant que Louis, nu, parcourait mon corps de ses mains, puis de sa bouche, descendant de plus en plus bas jusqu'à glisser sa langue dans ma fente, Lola s'insinuait dans le short de Matthieu avec ses mains et le branlait de plus en plus frénétiquement tandis qu'il lui dévorait les seins et la masturbait avec vigueur.

    -Mmm, il fait chaud en plein soleil, allons dans l'eau tous ensemble!
    -Nooon, fit Mathieu aux anges, nous sommes si bien ici...viens lola approche toi et allonge toi pendant que Louis te suce la chatte, j'ai très envie de t'embrasser.
    Je m'exécutai et me rapprochai de leur couple, puis je m'assis, secondée par Louis qui recommença son délicieux cuni qui m'arrachait des gémissement d'extase.
    Il avait l'art de faire tourner ses doigts sur mon clito pendant qu'il enfonçait sa langue dans ma fente en la léchant et en l'aspirant avec avidité.
    Matthieu rajouta à mon état de transe en immiscant sa langue dans ma bouche pendant qu'il pétrissait les seins de Lola en train de le branler avec art.
    Il embrassait comme un dieu en faisant tourner sa langue autour de la mienne et mordillant mes lèvres puis mon cou et mes oreilles avant de revenir m'embrasser fougueusement.
    Louis avait entrepris de lécher la chatte de Lola après la mienne et s'y appliqauti avec un zèle qui la faisait pousser de petits cris de plaisir. Lola caressait mes seins durs et tendus tout en se faisant dévorer la chatte et tout en masturbant Mathieu.
    Nous étions haletants et excités tous les quatre, stimulés de part et d'autre par nos bouches et nos mains et nous eumes un orgasme tous ensemble, rien qu'en nous caressant et en nous léchant.
    Le soleil brûlant commençait à nous bruler, aussi nous allâmes nous rafraichir après toutes ses émotions.
    C'était si bon de nager nus dans l'eau tiède, encore sous l'émotion de nos caresses.
    Mais nous étions encore plein d'ardeur.
    Lorsque nous eûmes tous nagé un peu, et avant que nous allions nous reposer sur le sable, chaque garçon, qui avait deviné notre intention, se mit derrière chacune d'entre nous et commencèrent à nous caresser les seins et la chatte.
    Nous nous faisions face, lola et moi et celà nous excitait terriblement de sentir leurs bites s'introduire en nous et lzurs mains nous branler nos clitos en nous baisant.
    Les garçons s'étaient faits plus audacieux et se mirent à nous lancer des ordres.
    -Embrassez vous, les filles, roulez vous une grosse pelle pendant qu'on vous baise pour nous exciter.
    Lola embrassait délicatement et passionnément à la fois. Elle m'avait caché ses talents la surprise etait divine.
    Elle alternait effleurements des lèvres et baisers profonds et rendait encore plus intense la sensation de la bite de Louis qui me travaillait profondément.
    -Marie, lèche lui les tétons, vas y!
    Je connaissais bien les seins de Lola, lorsque nous étions en manque, il nous arrivait de nous soulager ensemble et de nous caresser mutuellement.
    Regardée par les garçon, c'était encore plus excitant et mon amie avait vraiment de jolis petits seins en forme de pomme qui m'avaient toujours fait beaucoup d'effet.
    Je me fis un plaisir de les lui dévorer ce qu'elle apprécia au plus haut point tandis qu'elle caressait mes fesses et les écartait, rendant plus jouissive encore la baise de Louis.
    Nous nous faisions défoncer et masturber de plus en plus fort, et encore une fois nous lachames tous ensemble un orgasme intense.
    Nous retournames à nos serviettes pour nous reposer enfin, rassasiés de sexe et heureux comme jamais.

    -On remet ça ce soir mesdames? une petite soirée tous les quatre ca vous tente?
    No sourires n'eurent pas besoin de parole et nous nous donnames rendez vous à la discothèque.

    Vivement ce soir!

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par coquine51 :
je crois connaitre cette plage.
ce ne serait pas par hasart au cap d'agde.
merci de ta reponse.
coquine51
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de angelica

angelica

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact