Baise avec son ami

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 120 28

    Baise avec son ami

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Après une dispute avec mon meilleur ami Julien, j’avais décidé de lui donner une leçon. C’est vrai quoi ! Osez me reprocher de ne pas garder mon sang froid en toutes circonstances !

    J’étais sur mon 31 pour cette réunion d’anciens élèves(5 ans déjà depuis le bac!). Ma petite robe noire me moulait à la perfection. Mes seins bien remontés, mes fesses bien rebondies, mes longues jambes bien galbées dans des collants satinés, mes talons aiguilles des grands soirs, j’avais tout prévu.
    J’étais assise en face de lui, et tout en faisant la conversation avec mon voisin de droite, je caressais la jambe de Julien de mon pied droit. Il m’a souri et à fait comme si de rien n’était !
    Mon pied est remonté vers son entre-jambe, et j’ai chatouillé ses testicules avec mes orteils. Il a écarté un peu plus les jambes. Tu en veux plus c’est ça ?

    J’ai profité de l’arrivé d’un gâteau d’anniversaire (lumières éteintes) à la table voisine pour me glisser sous la table. J’ai déboutonné son pantalon et découvert l’engin. Pas mal ! Si j’avais su qu’il était si bien foutu, je me le serais tapé depuis longtemps !
    Un petit coup de langue bien placé pour commencer, je l’ai senti frémir d’envie, alors je l’ai sucé comme jamais il n’a été sucé ! Je lui ai léché les boules comme une glace au chocolat ! Puis, j’ai enfoncé sa bite au plus profond de ma gorge. Sa main a attrapé mes cheveux pour m’indiquer un rythme qui lui plaisait. J’ai sucé, aspiré, caressé sa queue et ses testicules avec ma langue, mes doigts, mes lèvres. La lumière s’était rallumée, il devait avoir du mal à cacher son trouble.
    Soudain, il m’a repoussé, gentiment, j’ai voulu le reprendre dans ma bouche, mais il tenait sa main fermement devant sa bite.

    Je me suis rassise à table. Ca y est, j’ai retrouvé ma boucle d’oreille, ai-je déclaré un sourire au coin des lèvres.
    Julien m’a fait signe de la tête pour qu’on quitte la table.
    Je me suis excusée et suis sortie, il m’a rejoint aussitôt et m’a entrainée au fond du parking. Il faisait presque noir, on se distinguait à peine.

    Je me suis penchée sur le toit d’une voiture, il a déchiré mes collants d’impatience, baissé ma culotte et m’a enculée direct. J’ai crié de plaisir. D’une main, ma caressé la chatte bien moite et de l’autre m’a attrapé les cheveux, comme une crinière de cheval. J’ai vraiment eu l’impression d’être chevauchée.
    Mes ongles rayaient presque le capot de la voiture. Sa queue est vraiment énorme. J’ai joui comme une chienne, ses doigts qui caressaient mon clito sont venus dans ma bouche, j’ai sucé mon jus, j’en voulais encore, il m’a retourné et a enfoncé sa queue dans ma gorge.
    J’ai agrippé ses fesses pendant qu’il baisait ma bouche. Il allait et venait en me tenant toujours par les cheveux. J’ai adoré ça. Il a joui et éjaculé dans ma bouche. Quel délice !
    Finalement, si je lui ai prouvé qu’il ne pouvait pas garder son sang froid en toutes circonstances, j’ai aussi eu une leçon : ne jamais s’interdire de baiser un ami, on rate quelque chose !

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact