Elle couche avec un vieux

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 270 36

    Elle couche avec un vieux

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Je profite d' un petit passage sur le site pour vous livrer une aventure qui m'est arrivée . Je suis originaire des Antilles, j'ai 26 ans et je m'appelle Maéva. J'adore m'éclater avec mon petit copain Rudy, avec qui je suis en couple depuis trois ans, et physiquement pour vous situer un peu je mesure 1m70 pour 58 kgs, plutôt élancée et légèrement musclée car j'adore la natation, avec un teint couleur caramel et des cheveux longs ondulés.En août dernier nous sommes allés rejoindre le meilleur ami de Rudy dans le sud de la France pour y passer une quinzaine de jours.

    Pas de chance pour moi, car arrivés à la villa, la joyeuse bande de copains fétards de mon mec s'étaient dejà installés sur place. J'étais la seule nana et même si les mecs se montraient tous très sympas à mon égard, l'idée de passer mes vacances dans une "ambiance masculine" me foutait le moral à zéro.

    Heureusement , la plage et le beau temps ont eu raison de moi, j'ai décidé de profiter de mes vacances avec ou sans Rudy.J'ai passé les premiers jours à me balader, à profiter de
    la mer, mais j'avoue que j'aurais préféré passer cette première semaine avec mon homme. Depuis notre arrivée, Rudy ne m'a pas
    touché et je commence à trouver le temps long, le soir quand je rentre de la plage, et que je le vois autour de la piscine avec ses potes, trop occupé pour se rendre compte que j'ai envie de calins et de sexe. Je suis décue car sexuellement nous nous entendons très bien mais une semaine sans rapports, c'est un peu dur pour moi qui suit portée sur la chose.

    Le lendemain j'ai décidé de m'offrir un restau en bord de mer. Durant tout le repas, j'ai vu qu'un homme installé à une table plus loin ne cessait de m'observer. J'ai fait semblant de ne rien voir de son manège, mais au fond j'étais ravie qu'il me remarque. En dégustant mon dessert, j'ai observé à la dérobée le type, il devait avoir une cinquantaine d'années, assez grand et athlétique. Nos yeux se sont croisés mais j'ai baissé les miens en pensant à Rudy.

    Au moment de régler l'addition , il était juste à coté de moi et il en n'a profité pour m'aborder amicalement.Nous sommes donc sortis du restaurant côte à côte et c'est là qu'il m'a tendu sa carte : - Tenez voici ma carte je m'appelle Jean et j'habite pas très loin d'ici, si l'envie de visiter la région vous prenait alors n'hésitez pas , contactez moi je serais heureux de vous faire visiter ce petit coin de paradis.

    En me disant ça, il avait posé sa main sur mon avant bras, et son contact doux et chaud me plût . On s'est quittés tout de suite après, et j'ai glissé la carte dans mon cabas. Plus tard, en sortant mon maillot de mon sac de plage je suis tombée sur la carte. En prenant ma douche j'ai repensé à cet homme, à son regard doux et confiant, et au petit trouble que j'avais ressentit lorsqu'il m'avait effleuré le bras. Rudy est rentré à 7 H du matin en faisant un raffut terrible et du coup je n'ai pas pu me rendormir, je me suis douchée et quand je suis repassée par la chambre ses ronflements m'ont permise de sortir ni vue ni connue, serrant dans ma main la carte de Jean. Je me suis assise au bord de l'eau et j'ai composé son numéro.

    Quinze minutes plus tard, nous bavardions devant un expresso. Je fut étonné quand il m'avoua avoir 58ans, car il en paraissait bien moins. Il habitait seul et réparait les vélos dans un atelier jouxtant sa maison. Je me sentais bien avec lui, même si nous venions de nous connaitre et surtout je n'avais plus ce sentiment d'être délaissée.Nous sommes ensuite allés nous balader et baigner dans une crique et une heure après c'est tout naturellement que nous nous sommes retrouvés sur le canapé de son salon. Je me sentais soudain libre et j'avais envie de tenter quelque chose de nouveau. La différence d'âge entre nous mettait du piment à la situation, et le fait qu'il soit très prévenant à mon égard promettait un vrai moment de détente. Je crus plus franc de lui dire que j'étais en couple, mais il posa un doigt sur mes lèvres en me disant :- chut .... je ne te demande rien, je veux juste te donner le plaisir que tu mérites..

    Il s'est levé, puis il est revenu avec une bouteille de champagne et un flacon d'huiles de massages. Le nectar glacé m'a rendu fébrile et hésitante, mais quand ses mains larges et douces ont fait glissé ma robe d'été, je me suis laissée faire . Il a craqué sur mes petits seins ronds en forme de pommes bien fermes et s'est mis à les pétrir et à les malaxer en aspirant avidemment les mamelons tout gonflés puis sa langue est venu titiller la mienne et j'ai répondu à son baiser avec ardeur.Je me souvenais que j'avais un mec mais je voulais pas y penser, Jean était le candidat idéal pour me faire oublier ma tristesse et en plus il semblait expérimenté . J'avais envie de me faire baiser, caresser, branler, sucer et c'est tout ce qui comptait.

    Faire l'amour avec un homme qui avait plus de 30ans que moi m'excitait terriblement. Nous nous sommes embrassés fougueusement et ensuite il s'est occupé de ma chatte charnue car elle était affamée depuis huit jours. Sans pudeur j'ai ouvert mes cuisses largement car j'avais envie de tout lui montrer. Il m'a complimenté : - humm ta chatte est superbe, j'aime tes grosses lèvres gonflées, en plus tu es trempée..

    Il a alors saisi mes deux cuisses et les a relevé pour lécher ma chatte et mon cul en même temps, il avait une langue trés longue sans cesse en action et m'a craché à plusieurs reprises sur le clitoris. Sa langue aspirait mes lèvres chaudes et son index faisait des allers retours entre mon anus et mon vagin, très vite j'ai commencé à dire des mots crus et j'ai écrasé son visage entre mes cuisses tant c'était bon. Il a continué à me sucer et moi j'ai continué à gémir doucement, et j'ai pris mon pied une première fois. Le temps d'avaler une coupe et nous étions de nouveau en train de nous toucher, il m'a mise à genoux face à sa queue que j'ai vu devant moi, elle se tendait fièrement, plutôt courte mais d'une largeur étonnante. Sans attendre j'ai aspiré ses couilles pleine de jus pendant qu'il caressait ma nuque et mes cheveux, et ses deux mains sont venus soutenir mon visage pendant que je léchais à grand bruit son épais gourdin.Impossible de me soustraire à ce gros noeud qui faisaient de longs allers retour dans ma bouche étirée au maximum, c'était excitant d'être guidée ainsi, je me suis sentie soumise et chienne, et ça m'a chauffé encore plus.C'était énivrant de coucher avec un inconnu, de toucher ses parties intimes sans
    gêne, de se faire baiser juste pour le plaisir que procure le sexe.

    Il n'a pas mis longtemps à cracher et j'ai tendu mon visage vers lui attendant avec envie de sentir ses grosses giclées crémeuses et chaudes attérir sur ma figure et sur ma bouche. Nous n'avions pas dépassé le stade des préliminaires et mes autres petits trous continuaient à crier famine, il s'en ai vite aperçu et m'a attrapé par la taille pour m'asseoir sur son pieu à nouveau raidit. Sa queue s'enfila sans soucis entre mes lèvres humides et brulantes, j'avais juste à onduler mon bassin pour qu'elle vienne marteler le fond de ma chatte. Je peux vous dire que je l'ai sentie passer celle là, à telle point que je me sentais remplie, le ventre ravagé par cette queue plus épaisse que celle de mon homme. Il m'a dit : - avoues que tu aimes ma queue bien large dans ton petit minou, c'est bon hein, humm j'aime les chattes toutes jeunes comme la tienne, elle est bien serrée autour de ma queue..

    Il était endurant et ne restait pas inactif, me pinçant les mamelons, étirant mes fesses pour mieux me baiser, puis j'ai changé de position car c'est dans mon anus que j'avais envie qu'il découille. A quatre pattes, je l'ai fait bandé comme un fou grâce à mon petit cul musclé et rebondi. Sa langue glissait le long de ma raie des fesses et quand enfin elle aspira mon petit trou , je me suis mise à remuer comme une catin, des gémissements plein la bouche le suppliant de me défoncer le cul, de me déchirer le trou de balle. Il s'est enfilé d'une traite dans mon anus mais j'étais tellement dilatée que c'est rentré comme dans du beurre, j'ai senti ses mains s'agripper à mes épaules pour me tirer en arrière et s'enfoncer jusqu'aux couilles dans mon cul.

    On gémissait ensemble c'était fort et intense surtout lorsque sa jutte a inonder mon fion...

    Jean m'a déposé à cent mêtres de la villa, nous nous sommes quittés sans rien nous promettre. Plus tard sous la douche Rudy est venue me rejoindre , il avait du sentir que le vent commençait à tourné, en tout cas il a passé la soirée à s'excuser de m'avoir délaissée si longtemps et m'a promis de passer le reste des vacances en amoureux avec moi et rien que moi .

    D'ailleurs il a tenue ses promesses . Je n'ai jamais revu Jean et n'ai jamais parler de mon escapade à Rudy mais parfois il m'arrive d'y repenser et dans ces cas là je mouille comme une petite coquine.

    A très bientôt.

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par james :
Clara,

j'ai lu attentivement le récit de cette jeune femme qui a eu des relations charnelles avec un homme de 58 ans, je n'aurais pas cru qu'une jeune femme puisse être attiré par un homme mature de cet âge, je crois comprendre que les hommes d'un certain âge et j'ai fait parti ont peut-être plus de succès que les hommes plus jeunes.
Nous les hommes matures, nous honorons le corps d'une femme qui a de la féminité avec de l'émotion sexuelle, cette émotion intense que nous avons pour satisfaire une femme afin de l'épanouir charnellement.
james
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact