Dépucelage d'une vierge

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 382 53

    Dépucelage d'une vierge

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Je me nomme Brandy. Je suis une jolie américaine de 21 ans venue étudier en France depuis peu. Blonde, 1m 73, 65 kilos, la nature m’a doté d’atouts qui plaisent aux hommes.

    Lorsque j’étais dans mon pays, mes parents ne me laissaient pas sortir, me privant ainsi des fêtes, de l’alcool et surtout des garçons. J’étais d’ailleurs encore vierge il y a quelques jours. Et oui à l’âge de 21 ans je n’avais encore jamais gouté aux plaisirs de la chaire à deux. Pour combler ce manque, il m’était arrivé de me masturber devant des vidéos. Mais cette époque est révolue.
    J’habite en collocation avec un français de 26 ans et une allemande de 20 ans. Il y a trois jours, je me croyais seule dans l’appartement. J’en ai profité pour m’installer confortablement sur le canapé devant un bon film X. Ma main a naturellement glissé sous mon string pour caresser ma petite chatte de vierge entièrement rasée.

    Je venais tout juste de m’enfoncer deux doigts lorsque j’ai remarqué la présence d’Eric, mon colocataire. Cela faisait plusieurs minutes qu’il m’observait, et là bosse qui se dessinait sous son jean en disait long sur son état d’excitation. J’étais très gênée et je rougis bêtement. Eric m’a alors demandé s’il pouvait regarder le film avec moi. Je ne lui ai pas répondu, mais il c’est quand même assis à côté de moi.
    A ma plus grande surprise, il a sorti sa queue et a commencé à se caresser. Elle était impressionnante et bien gonflée. J’étais de plus en plus excitée, mais en même temps je me sentais un peu honteuse. Eric s’amusait de mon état, et avait surtout remarqué que je n’arrivais pas à détacher mon regard de son sexe. Il me proposa alors de venir le goûter. Je me suis mise à genou devant lui, la tête entre ses jambes et j’ai commencé à donner des coups de langue timide sur sa queue bien dure. Contrairement à ce que j’avais pu imaginer, c’était chaud et agréable. Je redoublais de vigueur et j’ai enfourné cette verge si appétissante dans ma bouche. Je suçais Eric, comme si je suçais une friandise. Mes lèvres étaient bien serrées autour de l’épaisse verge. Je faisais des allées et venues, la faisant disparaître de plus en plus profond comme j’avais vu faire dans les films pornos.

    Après plusieurs minutes, mon colocataire a attrapé ma tête entre ses mains pour m’imposer un rythme plus rapide. Sa queue allait bien au fond de ma gorge, j’adorais l’avoir dans la bouche.
    Soudain Eric a relâché ma tête et m’a demandé de me déshabiller. Il m’a ensuite allongé sur le canapé et c’est installé au-dessus de moi. Sa queue frottait ma chatte, appuyant sur mes lèvres et mon clitoris gonflé. Je me sentais devenir humide. Il savait que j’étais vierge, c’est pour cela qu’il me pénétra doucement, forçant un peu le passage. C’était un peu douloureux car sa queue était bien grosse, mais en même temps c’était bon.

    Eric débuta de lent vas et viens. Je commençais petit à petit à éprouver du plaisir. Ma chatte s’habituait à accueillir une bite. Voyant que j’appréciais, Eric m’a retourné sur le ventre et a commencé à me prendre plus fort. Ses coups de reins étaient puissants et rapides. Mes fesses claquaient contre son bas ventre. J’étais assaillie par un tas de sensations qui m’étaient encore inconnues, et c’était divinement bon. Je ne pouvais pas bouger, j’étais emprisonnée sous un corps d’homme qui me pilonnait la chatte. Je couinais et ne cessais de jouir. Je sentais mon vagin devenir plus étroit autour du gland près à exploser. Cinq secondes plus tard, Eric déversait son jus bien au fond de ma chatte. Chaque giclée m'a procuré des frissons de plaisirs.

    Voilà comment j’ai été dépucelée, et depuis trois jours je rattrape toutes ces années de frustrations. J’ai bien fait d’étudier ici, les français sont des bons coups.

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par homlette :
Tres exitant, contacte moi, mon mail: hemostase@live.fr
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact