Baisée par le plombier

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 208 76

    Baisée par le plombier

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonsoir chers lecteurs,

    je suis Claudia, 22 ans, étudiante le jour et coquine dépravée la nuit.
    Laissez moi vous raconter mon expérience perverse avec un plombier bien membré...

    C'était il y a deux semaines, mon évier jouait des sienne, et n'y connaissant rien je ne pouvais pas me passer des services d'un professionnel. J'ai donc cherché dans l'annuaire et je suis tombée sur une annonce qui disait « plombier coquin et multi-fonction libre dès 22h pour réparer tout type de tuyauterie ».

    Amusée, intriguée puis excitée, j'ai tout de suite appelé afin d'avoir un rendez vous à domicile avec ce plombier si particulier.

    Le fameux rendez-vous arriva, 22h30, dans mon petit studio d'étudiante mal éclairé ; j'avais enfilé une nuisette rouge comme demandé et sorti ma paire de menottes assortie.

    Le cœur battant, à la fois excitée et apeurée par cette situation si nouvelle, je lui ouvrit la porte et le regarda déposer sa caisse à outils puis défaire le haut de sa combinaison bleue...

    La cinquantaine, cheveux grisonnants, musclé, des tatouages sur le torse et les bras, il correspondait tout à fait à mon fantasme de vieux pervers bien membré et surtout expérimenté.

    Une fois la porte fermée, il me plaqua contre le mur, souleva ma nuisette et arracha mon string. Il se baissa et commença à lécher ma chatte bien humide, sa langue était chaude et bien ferme, et je commença à jouir tellement il savait s'y prendre...

    Puis il se releva, pris ma tête dans ses mains et la baissa violemment au niveau de sa grande queue bandante pour que je la suce. La fellation étant ma spécialité, je la pompa vigoureusement tout en caressant ses boules, léchant son gland puis effectuant un va et vient avec ma main. Je senti venir peu à peu dans ma bouche quelque gouttes de son foutre, et je me dis qu'il appréciait surement ma démonstration.

    Enfin les choses sérieuses commencèrent, il m'emmena sur le lit, enleva ma nuisette et m'attacha les mains dans le dos avec les menottes. Il écarta violemment mes cuisses et y enfonça son engin bien profondément. Plus je continuai à pousser des petits cris et plus il accélérai le rythme, mes chevilles posées sur ses épaules, il passait son doigt sur mon clitoris pour me faire jouir encore plus.

    J'étais devenue sa chose, il décidait quelle position et quel rythme, j'étais soumise et j'adorai ça... Il fini par me retourner, à quatre pattes, m'aspergea de lubrifiant et me sodomisa brutalement en tirant mes cheveux et me mettant de grosses fessées. Aucune parole, il prenait son pied en me soumettant et il éjacula soudainement dans mon cul en poussant un râle...

    Il me détacha, se rhabilla et laissa une de ses carte sur le lit en disant « appelle moi très bientôt »...
    J'espère donc pouvoir prochainement vous raconter nos aventures qui ont suivis, notamment celles où il est pas venu accompagné d'un collègue !

    A très vite chers lecteurs...

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par lecheusedebite :
Hmm
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact