Première pipe à 18 ans

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 397 69

    Première pipe à 18 ans

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Je m'appelle Mélissa, 18 ans, blonde d'1m65 avec une poitrine modeste de 90B.

    Avec ma cousine Laura, nous avons toujours fait les 400 coups. Jusqu'à cette après-midi, en vacances à Paris chez ma tante où nous avons eu une conversation dérivant sur le sexe. Nous étions vierge toutes les deux, mais nous avions hâte de découvrir ce plaisir. Bien sur c'était trop compliqué, il fallait rencontrer un mec, avoir l'occasion... ce n'était pas vraiment évident.

    Mais cette après-midi était une bonne occasion: nous avions l'appartement de ma tante pour quelque heures et nous étions en plein centre-ville, ça ne devait pas être si difficile. Nous sommes sorties dans la rue, habillées de façon aguicheuse, toutes les deux en mini-short et nous nous sommes posées à la terrasse d'un café.

    Deux hommes nous ont rapidement abordés, plaisantant parce que nous consommions de l'alcool à cette heure de l'après-midi. Au bout de quelque minutes, ils insistèrent pour nous montrer quelque chose chez eux. Je regardais ma cousine et l'un des deux hommes qui commençait à lui caresser la cuisse.

    "Nous aussi on voudrait vous montrer quelque chose..."

    On réussi à ramener les deux hommes à l'appartement de ma tante. J'avais le coeur à deux milles à l'heure, je ne savais pas comment procéder. Pendant que les deux homme s'installèrent dans le salon, je pris ma cousine à part: "écoute on a pas le temps de faire l'amour cette après-midi, ta mère va rentrer bientôt et nous n'avons même pas de préservatifs...". Comme je voyais ma cousine déçue, je lui proposais un compromis "Tu sais si tu veux on peut toujours essayer de les....". Elle éclata de rire "t'es sérieuse? Tu veux qu'on essaye?". J'étais plus détendu à présent, assez excitée à l'idée de sucer pour la première fois un homme.

    Elle était d'accord. On rejoint les deux hommes, assise entre eux.

    "Alors?" dis le premier.

    Je l'embrassais, et doucement passait ma main sur sa cuisse puis sur son sexe. Je me laissais glisser du canapé pour tomber à ses genoux, il poussa un murmure satisfait. Ma cousine fit de même. Nous étions toutes les deux à genoux lorsque simultanément ils baissèrent leur pantalon puis sortirent leur queue du caleçon.


    Je jetais un coup d'oeil à ma cousine mais elle ne me regardait pas, elle jouait des doigts avec le sexe de son partenaire.

    "Je t'avais dis qu'elles avaient des têtes de suceuses" dit le mien à son pote qui éclata de rire.

    "Vous voulez sucez?" me dit le mien.

    Je répondis un oui timide, et j'ajoutais "mais c'est tout..."

    "Haha, on s'en contentera dis le second" en approchant la bouche de ma cousine sur son sexe. Elle englouti entièrement son gland sans difficulté. J'étais fascinée par se spectacle même si le mien s'impatientait. Je senti l'odeur de son sexe qu'il approchait de ma bouche. Je me dis intérieurement "te poses pas de question", et je me jetais sur son sexe. J'aimais le contact avec sa chair et la chaleur qui s'en dégageait. Je faisais des va-et-vient et je commençais à y trouver du plaisir. J'avais enfin ce que je voulais, je suçais un homme! Depuis le temps que cela faisait l'objet de mes fantasmes, j'étais comblé. Je jetais parfois des coups d'oeil à ma cousine, elle le branlait en même temps dans sa bouche, je faisais la même chose.

    Les deux n’arrêtaient pas de plaisanter et de nous encourager, avachis sur le canapé familial. Celui de ma cousine sorti son téléphone "j'peux t'filmer?". Elle refusa. Je compris sa réaction, mais cette initiative m'excita particulièrement. Je lâchais sans m'en rendre compte "moi je veux bien...". Ma cousine me jeta un regard halluciné. Je voulais être plus salope qu'elle sur ce coup là. Le pote satisfait me braqua avec son portable, et je repris de plus belle la fellation que j'administrais à son ami.

    J'étais excitée de sentir son sexe chaud qui faisait des va-et-vient dans ma bouche. Il fini par se lever du canapé et à se branler au dessus de ma bouche, prêt à éjaculer. "Je veux que tu avales". Je ne savais pas à quoi m'attendre... je me disais que symboliquement, si j'avalais pour la première fellation de ma vie, ça m'exciterait toujours de repenser à quel point je pouvais être une salope. J'attendais sans broncher, la bouche ouverte. Ma cousine et l'autre s'étaient arrêtés, ils nous regardaient.

    Il lâcha son jus un peu à coté de ma bouche, sur ma joue, mais fini en me l’enfournant au fond de la gorge. Je ne sentais pas le goût, j'appréciais juste la chaleur du liquide. Avec son sexe il étala son sperme de ma joue à mes lèvres. Avec ma langue je léchais pour le faire rentrer dans ma bouche et avalais le peu qu'il restait. Il semblait satisfait, j'étais fière de moi.

    Il parti dans la salle de bain, et je m'assis seule sur le canapé pour regarder ma cousine finir le sien. Il s'était levé dans la même position, elle était restée à genoux devant lui, la bouche ouverte. Apparemment ça ne venait pas. Je mourais d'envie de la rejoindre mais c'était le sien, je pouvais comprendre qu'elle ne veuille pas partager.

    Contre toutes attentes, il se retourna et me lança "tu veux pas venir aussi?". Je me jetais à genoux à côté de ma cousine, je le suçais un peu pour y goûter et pour pouvoir dire que j'avais sucé deux fois plus de bites qu'elle... je savais que ce détail la dégoûterait. Nos deux bouches ouvertes sous son sexe, il lâcha un puissant jet de sperme dans la bouche de ma cousine et ne pu s'empêcher de tout envoyer sans changer de destination...

    Un peu déçue, je pris son sexe en bouche pour le nettoyer, en regardant du coin de l'oeil ma cousine avaler en grimaçant. Satisfait, notre homme remis son pantalon et rejoint son pote, déjà sur le départ. Ils plaisantèrent encore sur notre compte, et même sans nous dire au revoir, claquèrent la porte. J'étais vraiment soulagé, ma tante ne nous surprendrait pas, et j'avais réalisé mon fantasme. Quand je me retournais vers ma cousine, elle tirait un peu la gueule, mais semblait aussi satisfaite que moi de l'avoir enfin fait.

    Elle ajouta "en tous cas t'es vraiment une salope..." et nous avons éclaté de rire.

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par clara :
moi j'adore sucer! hmm trop envie là ...
Posté le par tendresse :
J'ai hyper envie de me faire sucer ma grosse queue en lisant cette histoire. Je me suis branlé et j'ai déchargé tout le jus de mes couilles sur le visage de ma copine qui avait la bouche ouverte et la langue tendue. Elle a adorééééééé...
Posté le par loovesex :
J'ai super envie de sucé moi putain , je mouille comme une folle à l'idee
Posté le par nico :
j ai 31 ans je me suis fait sucer par mes 2 cousines de 18 ans
Posté le par gros gland :
je suis un mec de 50ans et j'adore etre sucé par des meufs ou des mecs ! j'aime quand cela dure très longuement : au moins une heure ! mon sexe est rasé intégralement , pas très long ( 14cms)mais le gland est très charnu et bien décalotté .
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact