Femme mariée se montre devant la cam

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 233 26

    Femme mariée se montre devant la cam

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour , une collègue de travail n'arrête de me parler de ce site, je lui ai confié une histoire plûtot excitante et depuis elle m'encourage à vous la raconté... Je m'appelle Solange, j'ai 39 ans et je suis une rousse véritable, avec une peau laiteuse, des cheveux flambloyants, assez grande et bien proportionnée, avec une forte poitrine 100d que j'essaie de cacher au maximum car elle me complexe.

    Je suis en couple depuis sept ans et je m'entends bien avec mon partenaire. Deux ou trois fois, des collègues ou des amis m'ont taquiné sur mon corsage bien rempli, m'assurant que mon ami devait se régaler d'une si généreuse paire de lolos. J'aurais aimé leur répondre que oui mais ce n'est pas le cas, mon ami se focalise surtout sur mon cul car c'est un féru de sodomie. Du coup, mes seins lourds et sensibles sont souvent laissés pour compte. Moi qui pourrait faire le bonheur d'un homme qui aime les beaux seins pulpeux , je me retrouve coincée avec un homme qui les ignore.

    En dehors de quelques baisers de temps en temps sur mes tétons, il ne les honore pas vraiment. Et pourtant mes seins font partis des zones les plus sensibles de mon corps. Bref, pour en revenir a mon histoire il faut déjà que je commence par le début. Souvent je joue au scrabble sur le net et mon adversaire, toujours le même car nous venons aux mêmes heures, m'a demandé en tout bien tout honneur d'échanger respectivement nos photos car nous jouons et tchatons ensemble depuis un an sans savoir à quoi nous ressemblons . Echange d'adresses email . Aussitôt dit, aussitôt fait, je reçois une photo de Didier, et lui une de moi.

    Au bout de quelques secondes, nous commentons ensemble nos photos. Didier est petit, trapu avec un visage confiant et un joli regard gris. Il me trouve à son goût apparemment et commence à me taquiner sur ma silhouette. J'ai le souffle coupé en lisant ce qu'il m'écrit :
    "quelle douce surprise de te découvrir à la fois si pétillante et sensuelle avec ce petit plus que je devine et dont je raffole : une poitrine voluptueuse"...
    Un compliment ça fait toujours plaisir mais là on peut dire qu'il touche une corde très sensible. Le dialogue se poursuit et je prend un malin plaisir à le pousser dans ses aveux . Et Didier sans doute aussi excité que moi de la tournure que prends notre conversation virtuelle se lâche et me déclare :
    "les poitrines pulpeuses m'ont toujours fait fantasmer, plus les seins sont gros, plus cela m'excite de les sentir tout chauds et vivants entre mes mains...."
    Même si les mots qu"il emploient me font rosir je peux admettre que la manière dont il parles de mes seins me trouble de plus en plus. Didier s'enhardit alors et tente le tout pour le tout :
    "oserais je te demander de me faire parvenir une photo ou je pourrais me régaler en te voyant dans un décolleté plus généreux "?

    A ce moment précis, j'aurais du couper la conversation mais je n'en n'avais pas envie, mieux encore j'avais envie de lui montrer mes seins, d'oter mon soutien gorge, de les caresser et les agiter sous ses yeux. Des idées coquines envahissait mon esprit, et j'étais résolue à me décompléxé un peu. Je lui envoie une photo de moi en maillot de bains datant de l'année dernière, en choisissant un cliché ou ma poitrine est dévoilée au maximum par un bikini cerise, pour voir sa réaction. La réponse arrive de suite :
    "whaou, magnifique, superbe, fantastique.... Que dire d'autre à part que tu n'imagines pas à quel point tu me fais durcir...et que j'ai très envie de les tenir entre mes mains..."

    Cet échange me donne chaud partout, les pointes de mes seins se durcissent et se tendent à travers mon soutien gorge de dentelle, et je mouille comme une gamine derrière l'écran. Je jette un coup d'oeil à ma montre,oups je prétexte une course et quitte Didier avec une pointe de regret mais je n'ai pas le choix, mon ami ne vas pas tarder. J'efface prudemment l'historique de nos échanges et je ferme la cession. Deux jours passent, j'attends le week end avec ferveur, mon ami doit réparer son automobile avec un copain, je serais seule à la maison et je pourrais reprendre ou nous en étions rester Didier et moi la dernière fois. Je ne tiens pas en place et suis excitée comme une puce, car j'ai décidé de brancher ma caméra pour un face à face. Je ne me sers jamais de la caméra mais avant hier j'ai demandé à ma collègue et elle m'a bien expliqué ; j"avoue que ce n'est vraiment pas compliqué ! Didier m'a fait comprendre qu'il était un passionné des gros nénés et j'ai envie de le faire rêver. A peine mon ami sorti de l'appartement, je me rue sur l'ordi et me connecte à msn. Ouf Didier est là et me wizze.

    Nous reprenons avec enthousiame nos écrits et le ton devient très hard. Il me dit de brancher ma caméra et j'accepte. Nous voila donc face à face, je le trouve mieux en réel qu'en photo, il me dévore du regard et fixe enfin mon buste . N'ayant ni casque ni micro, on continue de s'écrire :
    -"je te trouve très en beauté, ouvre ton chemisier en prenant tout ton temps ".
    Il parait si sûr de lui, il a raison, puisque j'ai envie de faire ce qu'il me demande. Avec des gestes étudiés je fais glisser lentement mon chemisier puis dégraphe tout aussi lentement mon soutien gorge ; je ne m'arrête pas là, je suis trop excitée pour faire marche arrière, j'attrape mes seins à pleines mains et les malaxe devant la cam avec volupé en laissant ma langue errer sur mes lèvres. Plus besoin d'écrire, les images parlent pour nous, j'oriente la caméra sur mon lit et sans la moindre gêne je m'y allonge pour continuer à pétrir mes seins, a étirer les bouts qui ont triplés de volume, je pousse le vice très loin puisque je me mets à quatre pattes et de profil et je fais balloter mes seins dans tous les sens pour lui montrer comme ils sont vachement bandants quand je suis en position "levrette". Il me fait signe de regarder l'écran pour lire ce qu'il dit :
    " je voudrais sortir ma bite pour te montrer l'effet que tu lui fait , j'ai envie de la glisser entre tes deux gros obus pour une bonne branlette espagnole, tu es bonne humm tu me rends fou continues..."

    J'ignorais que c'était aussi stimulant de "se taper une cam", je suis étonnée de m'enflammer aussi vite et autant mais c'est grisant. De l'autre coté de l'écran Didier ne perds pas de temps, il retire ses vêtements et se tiens face à moi nu comme un ver, le sexe droit et dirigé vers moi. Une belle surprise d'ailleurs : un sexe long et large, plus large que celui de mon ami, plus long aussi et trés appétissant. Je me dépouille du reste de mes vêtements et commence à faire ma petite pute derrière l'écran, prenant des positions très cochonnes limite vicieuses, sans quitter des yeux l'écran ou Didier chaud comme la braise, se masturbe d'une main et se caresse les couilles avec l'autre. Ne réussissant plus à me contenir je me masturbe moi aussi frénétiquement, enfonçant mon index et mon majeur dans ma vulve humide tandis que les doigts de mon autre main tire sur mes mamelons très fort. Des spasmes de plaisir font trembler mon corps, on se mate, l'excitation est très palpable, je m'enhardies encore, et décide de me masturber jusqu'à jouissance. Il m'imite et on se fait gémir par écran interposé. Trop bon, trop fort. On reprend nos esprits un peu génés de s'être lachés sans aucune retenue. On coupe spontannément les caméras.Je retourne à mes occupations, le coeur léger.

    Je n'ai pas été sur msn depuis une semaine, jattends le bon moment.....
    Merci de m"avoir lue et rendez vous bientôt pour une nouvelle histoire....!

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Gigi :
Histoire excitante domage de ne pas savoir utilisé une wcam cela me permettrait de me masturber
devant une Nana et de la voire se toucher et de se parler. Domage encore un rève.Bise
Posté le par PAOLO01 :
HISTOIRE TRES EXITANTE. QUI DONNERAIT ENVIE. SI ON PEUT M'EXPLIQUER COMMENT SE SERVIR D'UNE CAM PRENEUR
Posté le par tyroler :
C'est une histoire qui réveille de vieux fantasmes lorsque j'étais marié. Ma femme avait elle aussi des seins magnifiques: 105 C avec des mamelons, certe un peu trop clairs, mais très larges et bien ronds. Ses tétons réagissaient immédiatement à la moindre caresse ou même à la moindre allusion quelque peu érotique. Nous avons pratiqué le triolisme et le candaulisme pendant 22 ans, jusqu'à l'opération cadiaque de ma femme qui nous a obligé à tout arrêter. Sexuellement, nous avons vécus très heureux. Maintenant nous échangeons volontier les récits de nos expériences.
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact