Fantasme de lesbienne

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 78 18

    Fantasme de lesbienne

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Le réveil sonne, je me lève.
    Je suis nue dans mon lit, j'aime le contact des draps propres sur ma peau. Étrangement, c'est l'odeur du café qui me sort de ma torpeur matinale. Je me glisse hors du lit, il fait frais. Mes tétons durcissent, comme s'ils voulaient saluer la personne qui a aimablement préparé du café pour moi. J'entre dans la cuisine, Lola s'affaire autour d'un beau plateau chargé de victuailles. Je dépose un baiser sur la joue. En faisant mine d'attraper le sucrier, elle laisse langoureusement glisser sa main sur mes fesses. Sa main douce et pourtant ferme.
    Lola aime diriger, elle a les clefs de chez moi et j'ai parfois l'impression qu'elle est au commande de ma vie. Ce matin, elle a l'air d'humeur à commander. Elle plaque ses lèvres sur ma bouche, et me fait exécuter un demi tour.
    Je suis nue, et offerte, contre le mur. Ses mains posées sur mes hanches, elle me maintient contre la paroi froide et d'un genou, elle écarte mes cuisses. Sa main glisse le long de mes reins pour venir caresser mon cul offert. Sans dire un mot, elle me pénètre, par derrière, d'un doigt expert, tandis que sa main droite, posée sur ma taille, descend lentement, doucement. Elle continue pourtant ses va-et-vient, et je me sens si humide, si offerte, si haletante... De sa main restée libre, elle se met à caresser mon clitoris. Et moi, je gémis de bonheur. Elle me mordille dans le cou, et je sens ses doigts partout en moi. "Tu aimes ça, ma petite chienne" murmure-t-elle à mon oreille. Ces mots crus m'excitent encore plus. J'ai envie qu'elle me renverse sur la table, qu'elle me fasse hurler, me fasse jouir à en réveiller tout l'immeuble. Mais elle s'occupe de mon cul. Encore et encore. Un deuxième doigt, et un autre. Je me cambre. Je la supplie de continuer. "C'est trop bon". Elle m'attrape par les cheveux, et comme si elle avait compris mes souhaits, me bascule sur la table. Elle écarte mes cuisses et, pointant un gode sorti de nulle part, elle commence à me baiser comme jamais on ne m'avait baisée. Je suis là, nue, sur la table, soumise et obéissante. Et j'apprécie chaque geste, chaque instant. "Tu en veux encore ma salope?" Et oui, j'en veux encore, elle continue de plus en plus fort.
    Je fermais les yeux, tout occupée au moindre de ses gestes. Quand je les rouvre, son copain était là, la queue dans la main. En train de nous regarder. Lola me redresse d'un geste énergique et me pousse à terre. Quand je suis à genoux, Yann me met sa queue dans la bouche. Lola a enfilé un gode-ceinture et pendant que je suce son mec, elle commence à m'enculer. Je voudrais les supplier d'arrêter, mais je suis tellement excitée, j'ai l'impression d'être une chienne en chaleur, j'aimerais que ça dure toujours. Elle me baise tant que son copain est à deux doigts de jouir. Il se recule un peu, au dernier moment, et jouit sur mon visage trempé de sueur. Lola ralentit un peu, je sens le foutre chaud couler sur mon visage...
    Une tape sur les fesses et c'est fini. Je douterais presque d'avoir cessé de rêver...

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Mllsensuality38 :
Franchement , cette histoire m'a excitée comme jamais je ne l'ai été ! ca ma énormément plus .
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact