Elle fait la chienne pour son homme

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 254 39

    Elle fait la chienne pour son homme

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour à tous !

    Je viens pour la première fois poster une histoire sur ce site encouragée par mon homme. Il m’a dit qu’écrire pouvait me stimuler. J’avoue que je ne pensais pas que les mots pouvaient autant excités…

    Alors voilà je me présente. Je m’appelle Lola, j’ai 34 ans. De taille moyenne, la nature m’a dotée de forme généreuse que mon homme ne se lasse pas d’explorer. 95D, un petit cul rond et ferme, une peau douce comme de la soie. Je suis en couple depuis 10 ans déjà avec Paul. Un bel étalon de quatre ans de moins que moi.

    Cela faisait un moment que quelque chose titillait mon homme. J’ai mis du temps, mais j’ai fini par lui tirer les verres du nez. Il avait envie de me dominer. Avide de nouvelles expériences j’ai accepté. Et puis quelques semaines ont passé, je n’y pensais pu et il m’a prise par surprise.
    Nous étions tous les deux allongés sur le lit et j’avais terriblement envie de faire l’amour. J’étais déjà nue et je me suis allongée sur le ventre en redressant légèrement mes fesses. Paul a aussitôt compris que j’avais envie de sa queue et il a grimpé sur moi. Il a frotté son bas ventre à mes fesses jusqu’à ce que sa bite soit dressée. D’un coup de rein, il s’est enfoncé dans ma chatte humide. Il a commencé à me baiser énergiquement en me faisant couiner. Tout à coup il s’est arrêté et s’est retiré de moi. Il s’est levé et a fouillé dans le placard avant de revenir s’allonger sur moi. C’est là que j’ai senti quelque chose s’enrouler autour de mon coup. Paul m’attachait un collier en cuir relié à une laisse et j’ai aussitôt compris que ce soir-là je serais sa chienne.

    Paul a attaché la laisse à mes poignets, et il a recommencé à me baiser tellement sauvagement que j’avais du mal à respirer. Il tirait sur la laisse pour que ma tête soit redressée. Dans cette position tous mes muscles étaient tendues ce qui augmentait mes sensations. Il me labourait le minou et je sentais nettement chaque frottement de son membre contre chaque parcelle de mon vagin. Ses coups de reins étaient si puissants que j’en avais mal aux fesses. Sa queue est sortie de ma chatte et il a tiré sur ma laisse pour guider ma bouche vers elle. Je n’ai pas posé de question, il était clair qu’il voulait que je le suce alors j’ai aspiré son sexe trempé de mouille. Je l’ai pompé avec avidité avant qu’il ne me repousse sur le ventre. Son gland gonflé a appuyé sur ma rondelle et sa queue s’est insinuée lentement dans mon cul. Il est d’abord allé doucement pour éviter que ce soit trop douloureux pour moi (il voulait sans doute que je tienne le plus longtemps possible), puis petit à petit il a accéléré le rythme plongeant de plus en plus profond dans mon orifice. Et puis il m’a sodomisé tout aussi sauvagement, tirant toujours sur la laisse pour que ma tête soit dressée. Sa main s’abattait violement sur mes fesses qui devenaient brulantes. Il a empoigné mes hanches et m’a redressé le postérieur pour s’enfoncer encore plus profondément dans mon trou tout ouvert. Ses 18 cm rentraient complètement dans mon cul au point que je sentais ses couilles touchées ma fente. J’ai senti la jouissance montée, montée et j’ai explosé en poussant un hurlement à faire trembler les murs. Mon homme, mon Maître lui s’est contrôlé et n’a pas cédé à ma douce chaleur.
    Paul s’est retiré de mon cul et a tiré sur la laisse, vers le sol.

    - A quatre pattes, chienne. M’a-t-il ordonné.

    Sans protester je me suis mise à quatre pattes par terre. Il a tiré sur la laisse et comme un bon petit toutou je l’ai suivi. Il m’a entrainé dans la douche. Là, il a fait couler l’eau et m’a ordonné de le laver. J’ai mis du savon sur son corps. J’ai commencé par frotter son torse puis je suis descendue sur son ventre et jusqu’à sa queue que j’ai commencé à astiquer d’une main, tout en passant l’autre sur ses couilles pleines. Je me suis agenouillée et j’ai massé ses cuisses, ses mollets et enfin ses pieds. Il s’est retourné et j’ai massé ses jolies fesses musclées remontant lentement sur son dos et ses épaules en me levant. D’un coup Paul m’a retourné et a plaqué ma poitrine contre les parois de la douche. Il a écarté mes cuisses et s’est renfoncée brutalement dans ma chatte, me tenant fermement les poignets pour que je ne puisse pas bouger Il me défonçait laissant parler la rage et le désir qui était au fond de lui. Chaque coup de rein m’écrasait un peu plus contre le mur. J’avais mal, mais mon plaisir surpassait mille fois cette douleur. Je jouissais encore et encore quand Paul a soudainement arrêté les mouvements de son bassin.

    - Suce-moi maintenant ! A ordonné mon homme.

    Je me suis agenouillée et j’ai fait lentement glisser sa queue entre mes lèvres. Elle s’est enfoncée si profondément que son gland a frotté mes amygdales. Il a empoigné ma tête et m’a baisé la bouche, allant et venant entre mes lèvres comme si je n’étais qu’une simple poupée gonflable. Je suffoquais tellement il s’enfonçait dans ma gorge, mes yeux étaient humides et des larmes coulaient le long de mes joues. Heureusement, il n’a pas fallu longtemps avant qu’il déverse son sperme sur ma langue. J’ai tout avalé, je n’en ai pas perdu une goutte.
    Après cet ébat bestiale, j’étais épuisée. Mais bizarrement j’ai adoré être traitée ainsi, comme une chienne aux ordres de son maître. Je ne regrette vraiment pas d’avoir tenté l’expérience. Le plaisir de mon homme est mon propre plaisir.

    Sur ce, petits coquins et petites coquines je vous souhaite une bonne semaine. Je dois vous laisser car après avoir écrit ce texte, je suis chaude comme la braise et j’ai bien envie de glisser mes doigts quelque part.

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par wow! :
y a pas de quoi etre génée!
Posté le par la.rital.tres.timide :
j'etait tres gené en lisant se texte je suis tres timide je voulais te dire vous...etes un tres bon couple ^^
Posté le par allann56 :
bravo,continuez a vous laisser aller et à nous raconter d'autre de vos histoire
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact