Elle se caresse en regardant sa nièce

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 160 93

    Elle se caresse en regardant sa nièce

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Je m'appelle Annabelle, j'ai 45 ans,ceci se déroule un soir d'été, j'étirais mon corps voluptueux et charnu, dans l'air embaumé de cette soirée. J'imaginais que non loin de là, Max me regardait peux-être.
    Blonde, mon corps moulé dans une robe de soie noire, les jambes parfaitement galbées, gainées de soie noire, j'offrais ma croupe opulente et ronde qui frémissait à chaque pas.

    Je montais dans ma chambre et me dénuda, caressant mon corps alangui, je mis un kimono sur moi et alla m'appuyer sur la balustrade qui dominait le jardin.
    Je vis dans le parc une ombre qui marchait, s'approchant de la maison. Je reconnu Max , il pénétra dans la maison, peu après la lumière filtra chez Sylvia, ma nièce de 19 ans.

    Le désir me prenait à la gorge, je m'approchais et regarda par la fenêtre.Elle était nue dans les bras de Max qui lui caressait sa taille fine. J'admirai ses fesses blanches et charnues, séparée par une fente, ses seins lourds encore ferme dont les pointes roses dardaient sous les caresses de l'homme.

    La volupté monta violente en moi je sentais mes cuisses s'ouvrir à les regarder là tous les deux s'éxitant mutuellement., il se penchait sur elle commençant à lui malaxer férocement les seins, les faisant claquer l'un contre l'autre tandis qu'une plainte s'éléver de sa gorge. Comme j'aimais l'entendre, mon sexe se mouillait à attendre encore la suite de leurs ébats.
    Max lui titillait les seins avec sa langue délicatement. Elle baisa ses lèvres et il la retourna la croupe tendue, la fessa un peu. Je vis son sexe durcit forçant les fesses, s'y infiltrait en maître.

    Je n'en pouvais plus, me caressant le clitoris, les seins, ne sachant plus ce qui m’excitais le plus les voir le faire ou savoir que j’étais là me donnant du plaisir alors qu'ils ne le savaient pas.

    Je regardais ce pénis aller et venir entre les fesses de ma nièce de plus en plus vite. Elle hurlait de plaisir, il lui pinçait les seins, caressait sa chatte, je la voyais mouiller ses cuisses.

    Ecarte lui disait-il, écarte ou je te fesse ta croupe. c'est en tous cas ce que j'imaginais qu'il lui dise... Il frappait plus forts, ses couilles cinglants les fesses de Sylvia, je l'entendais gémir. Il sut la faire jouir au maximum et quand elle s'écroula dans un râle, il versa dans ses entrailles sa sève gluante et chaude.
    Je jouissais en voyant le sperme s'écoulait d'elle,

    Revenant à la réalité, je me mis a courir pour regagner ma chambre honteuse de les avoir regarder, honteuse d'avoir jouis comme ça devant les ébats de ma petite nièce. Je me couchais me demandant si demain je pourrais encore assister à ce spectacle.

    Depuis Sonia à déménagé, mais à chaque fois que je la vois, j'imagines des choses, beaucoup de choses...


Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par anonyme :
Bizarre ! Mais troublent
Posté le par Joel :
Superbe histoire qui ne me choque nullement.
Posté le par anonyme :
beurk Elle se caresse en regardant sa nièce
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact