baisée par le moniteur de ski

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 134 18

    baisée par le moniteur de ski

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Coucou... Je voulais vous faire part de mes vacances au ski. J'ai hésité un moment avant de partager cette histoire avec des inconnus, mais je trouve qu'il y a un côté excitant. On verra bien. Je me lance!
    Bon vous allez me dire, on s'en fout un peu que t'as descendu les pistes... mais ce qui m'est arrivé est beaucoup plus sympa, et beaucoup plus excitant!!
    Alors, le vif du sujet. Ma copine Marie et moi (Jeanne), on passe une semaine à Tignes, les Brevières.
    On est les deux employées dans une agence de com à Paris, la trentaine, pas de mec et pas de gamin... libres quoi!
    Physiquement, on se ressemble un peu, de taille et de corpulence moyenne, ce qui fait notre charme c'est surtout notre joli visage, nos yeux pétillants et notre bouche pulpeuse (enfin surtout pour moi à vrai dire...)
    Bref, premier jour, on essaie direct piste bleue. Le télésiège un peu vieillot nous emmène à grand peine jusqu'en haut.
    Et hop, on se jette comme les autres à l'assaut de la pente et là... bam, première chute et première déception!
    On est des quiches.
    Bon ça fait peut être 5 ans qu'on est pas montées sur des skis mais quand même, on imaginait pas avoir perdu à ce point.
    Alors on se traîne en chasse neige, comme des idiotes, tout le monde nous double mais tout le monde se fout qu'on soit en difficulté au beau milieu d'une pente raide, avec nos bâtons emmêles dans les moufles...
    Bon heureusement, au bout d'un moment, un moniteur passe et on repère tout de suite sa combi rouge. On agite les bras.
    Il est avec une cliente un peu vieille mais qui semble se débrouiller bien mieux que nous.
    Il s'approche, super gentil.
    Il a l'air jeune même si on voit pas trop son visage. Il nous explique en deux minutes comment faire pour arriver sans encombre jusqu'en bas... bon avec pas trop de style mais ses conseils marchent: se relâcher, décrisper le haut du corps au max, et se laisser descendre gentiment d'un bord à l'autre de la piste, mais en horizontal, pas à fond vers le bas...
    Et surtout, avec un petit sourire, il nous conseille fortement de prendre des leçons le lendemain.
    Nous voici donc le lendemain matin après une grosse nuit de sommeil, on se rend directement au bureau de l'école de ski pour choisir un moniteur.
    On rêvait toutes les deux de se faire coatcher par celui d'hier mais on osait pas trop demander au type de l'accueil.
    Tout à coup, on voit un grand panneau avec toutes les têtes des moniteurs, genre, ya plus qu'à choisir!! On prend celui qui ressemble le plus...
    Le lendemain on arrive au pied du télécabine (lieu de départ des cours) et là gros coup de bol, c'est le même. On passe une journée super, il est adorable, gentil, doux, attentionné, patient, pédagogue!!! Le rêve.
    On passe notre temps à rigoler et à délirer sur les pistes, et le soir arrivant, on veux vraiment pas se quitter comme ça...
    On l'invite donc à boire un coup pour le remercier et... il refuse car il est 16h45 et il doit prendre le dernier télésiège pour remonter à son appart. Déception, du coup je tente ma chance en lui proposant de remettre ça et lui demande son numéro... qu'il me donne, ouf! A peine rentrée à ma chambre j'envoi un texto... La réponse se fait désirer et en début de soirée il m'explique qu'il va au resto avec des collègues et qu'il aimerait boire un verre après. GENIAL!
    Lorsqu'on se retrouve il a l'air un peu saoul, il m'explique qu'il y est allé un peu fort sur le blanc pendant la fondue. Ca va me faciliter les choses! On prend 2 verres dans un pub vite fait et je lui explique que j'irais bien en prendre un autre dans un endroit plus calme pendant que Marie va se coucher:elle est très fatiguée ;)

    Et là il me propose enfin d'aller chez lui. BINGO!

    On roule 5 min en voiture, on arrive devant une résidence, on monte. Il habite un petit appart bien montagnard (tout en bois), c'est chaleureux.
    Et là, tout s'emballe... je me dis que je ne suis pas là "acheter du terrain"!!
    Je claque la porte, il se retourne, surpris, et je le plaque contre le mur (j'ai un peu de mal car il est costaud) mais il se laisse faire et m'embrasse à pleine bouche.
    Il me sert vigoureusement, et je laisse descendre ma petite main entre ses jambes. Surprise: je sens une masse bien dure et comprimée dans son jean. Je ne perd pas de temps, à genoux je déboutonne sa braguette et me retrouve face à une bite de taille "normale" (par rapport à ce que j'ai déjà croisé) mais d'un calibre impressionnant. Je laisse échapper un petit cri de surprise qui le fait sourire... Il doit avoir l'habitude.
    Sans tarder je me met à le pomper vigoureusement comme une chienne. Je m'attarde sur son gland pendant que je le branle à m'en fatiguer le bras. Du coup je change de main et ma langue descend le long de sa grosse veine pour finir sur ses couilles bien pleines! Vu sa tête il a l'air de prendre son pied, et moi aussi, j'adore ça! Tout en gardant son gland bien au chaud dans ma bouche j'enlève mon pantalon et mon string, Je commence à me toucher mais je suis déjà en nage. Ma fente est trempée, c'est tiède, ça me rend folle.
    D'un coup il me repousse et monte dans la mezzanine sans rien me dire... Il se ramène avec un casque de ski sur la tête! Le gros délire. Il me tend ses lunettes de ski et on se tape un gros fou rire. Sans réfléchir je les enfile, je vois tout d'une couleur orange... mdr.
    Là il m'allonge à plat ventre sur le plancher et son visage s'enfonce dans ma raie. Je sens une langue puissante me titiller la rondelle. J'étouffe mes cris pour ne pas réveiller les voisins mais au bout d'un moment je me laisse aller, je n'en peux plus, je hurle!
    J'applique ses conseils de la veille et je me détends, je me décrispe et je sens mon trou du cul se dilater. C'est à ce moment qu'il crache dedans et m'enfourne. Son calibre fait son effet, je me fais défoncer!! A croire qu'il me connait et qu'il sait que l'anal est mon pêché mignon...
    Au bout d'un moment il sort de mon trou béant qu'il regarde avec admiration. J'en profite pour le resucer en décontractant cette fois ma gorge. J'engouffre son chibre jusqu'au pubis, il lâche un souffle rauque. Sa bite est si dure!
    Il me relève et là, surprise: il me décolle du sol. Je sens la puissance des cuisses du skieur. Il passe ses bras sous mes genoux, j'enlace mes bras autour de son cou et il guide son gland contre ma paquerette. Sans efforts, il se glisse dans mon trou du cul lubrifié par ma chatte qui coule à flot. Là ses mouvement de bassin rythmés font qu'il me défonce tel un marteau piqueur. Chaque fois que mon cul englouti sa bite jusqu'à la base il m'éloigne à nouveau en recommençant, plus vite, plus fort...
    Tellement vite, tellement fort, sa bite est tellement dure, je sens des fourmis envahir mon corps et là.. Je jouis!
    Empalée, je hurle! (tant pis pour les voisins)
    Voyant que j'ai eu mon compte il me dépose. J'empoigne fermement son membre toujours aussi inflexible. Je le branle vigoureusement, je sens qu'il va venir. Il me dit qu'il veut jouir sur les lunettes de ski. Il commence à se crisper, il va gicler. Mais au moment ou je vois la première salve de sperme finir sur le verre des lunettes j'avale sa bite et je sens de puissantes giclées sur mon palais. C'est mon deuxième pêché mignon, j'adore sentir les instants où la bite se crispe sur un court laps de temps suivi d'un jet dans le fond de ma gorge.
    Deux, trois, puis quatre jets. Leur intensité diminue. Mon moniteur se cabre car je continue de lui suçoter le gland.
    J'ai eu ce que je voulais. Je l'embrasse vigoureusement pour le remercier et me rhabille.
    On échange un sourire complice, on est content d'avoir été sur la même longueur d'onde. Il me raccompagne en voiture et je lui souhaite une bonne nuit en lui adressant un clein d'oeil. Il me reste 2 jours de leçon avec lui. Je garde la suite de mes vacances au ski pour vous les raconter plus tard si ça vous dit ;-)

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Karl :
Ah oui! Vivement la suite!
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact