Elle trompe son mari avec un pompier

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 238 45

    Elle trompe son mari avec un pompier

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Salut à toutes et à tous, moi c'est Véro. Il m'est arrivé un truc complètement dingue il y a quelques mois et comme c'est pas à mon mari que je vais le raconter... j'en profite pour me confier ici où je sais que je ne serai pas jugée.
    Je sortais du boulot, vers 17h comme souvent le mercredi. Je quitte le parking et m'engage sur le pont qui surplombe le Rhône. Il y a une moto juste devant moi. Elle ne roule pas très vite mais je reste derrière prudemment.
    Tout à coup la moto se décale à droite pour me laisser passer et là... elle touche le trottoir et glisse sur la chaussée pile devant moi. Je m'arrête en catastrophe pour lui porter secours!
    Le motard est inconscient.
    J'appelle les pompiers: ils arrivent 5 minutes après suivis par la police.
    Les policiers m'interrogent, me demandent mes coordonnées et me laissent partir au bout d'une demi-heure au moins.
    Un des pompiers me remercie d'avoir appelé aussi vite et me laisse repartir.
    Je rentre chez moi un peu secouée.
    Un peu plus tard dans la soirée, mon mari est devant le foot, l'OL est mené et il est fou furieux devant la télé.
    Mon portable sonne, je suis dans la salle de bain en train de me limer les ongles. J'ai reçu un message: "Bonjour, j'était pompier sur l'accident de tout à l'heure, je voulais savoir si vous vouliez des nouvelles du blessé."
    Alors là je suis sur le cul!!!
    Je répond dans la foulée: "Merci beaucoup, oui. Ps: comment avez vous eu mon numéro?"
    Il répond "La personne va très bien et aucun organe n'a été touché. C'est un secret... :) des combines entre collègues..."
    Je ne répond pas et ce n'est que une petite heure après que je reçois: "Veuillez m'excuser mais vous m'avez tapé dans l'oeil. Je ne veux pas vous mettre dans l'embarras si vous êtes prise mais j'aimerais beaucoup vous revoir."
    Le match est fini, mon mari m'appelle pour aller se coucher et j'éteins mon portable en essayant de ne plus y penser.
    Une fois au lit, je n'arrive pas à m'endormir, je n'arrête pas de retourner cette histoire dans ma tête. J'essaie en vain de me souvenir de sa tête....
    Mais dans tous les cas je sais que si je répond... je vais craquer. Parce que ce n'est pas mon mari qui a 75 ans dans sa tête qui va m'en dissuader... Je me fais tellement chier avec lui, j'ai besoin de pimenter ma vie.
    Mais la nuit portant conseil, je me jure de ne pas répondre avant le lendemain.
    Toute la journée au boulot, je ne pense qu'à ça. En partant je ne pense qu'à lui. Je m'arrête sur le parking de la boulangerie et répond: "Moi aussi j'aimerais qu'on se rencontre".
    Quinze minutes après je reçois: "Nous pourrions nous voir dans un café ce soir si vous le souhaitez?"
    Je répond: "Je préférerais venir chez vous." Oui... Lyon est une grande ville mais on a quand même vite fait de rencontrer un collègue ou un voisin au centre ville.
    Nous nous donnons donc rendez-vous vers 19h chez lui. Je prétexte une soirée entre collègues à mon mari qui de toute façon s'en fout complètement.
    Je passe quand même me préparer: j'enfile une robe qui moule mes formes: assez pour donne envie mais pas trop pour ne pas interpeller mon mari sur mes véritables intentions.
    J'arrive devant chez lui et lorsqu'il ouvre, je me dis que j'ai vraiment... vraiment bien fait.
    Il est grand beau et je devine à travers son T-shirt moulant qu'il est très musclé.
    Je m’avance timidement. Je sens qu'il n'ose pas prendre les devant bien qu'il est clair que nos intentions soient plus qu'amicales. Il arrive un âge où on se pose un peu moins de questions avant d'arriver au but!!!
    Nous passons cependant une soirée très sympa et très soft. Des discussions animées et de bons petits plats. Peu importe ce qui se passe ce soir je ne regrette pas d'être venue.
    Au moment de se dire au revoir, mon coeur se met à battre la chamade. Je me dis que c'est maintenant ou jamais pour mes aventures extra conjugales...
    Je me décide.
    J'approche ma main de la sienne et on s'emmèle un petit peu... gentiment. Je caresse son pouce avec mes autres doigts.
    De manière très suggestive...
    Je le frotte doucement de haut en pas.
    Je suis sûre que son gros membre est déjà tout dur.
    A ce moment, je me relève et le regarde droit dans les yeux en souriant. On est quand même un peu gênés par la situation...
    Mais tout à coup il craque et guide doucement ma main jusqu'à la bosse de son pantalon.
    Je la caresse un petit peu à travers le tissu.
    Elle grossit à vue d'oeil.
    Il porte un pantalon sans ceinture.
    Je défais le bouton et descend sa braguette.
    Je m'installe à genoux et en le regardant dans les yeux, j'enfourne sa queue raide dans ma bouche. Wahou!!!!! Je l'ai fait!!!
    Je l'engloutis avec avidité, du gland jusqu'aux bourses. Je le lèche avec application et méthode.
    Je n'oublie pas une petite partie de lui. Je me sens devenir une grosse chienne et c'est génial...
    Je suis tellement surexcitée que j'oublie le coté immoral de ce que je fais.
    Lui semble sur un petit nuage.
    Il recule un peu et glisse par terre le long du mur de l'entrée.
    Je suis donc à genoux devant lui, mon décolleté plongeant juste devant ses yeux.
    Ses mains se mettent donc à se balader tranquillement sur moi et plus particulièrement sur mes gros seins appétissants.
    Il me pétrit avec ardeur et me relève petit à petit pour que sa langue puisse fourrer ma bouche de suceuse.
    Il embrasse mes lèvres et suce ma langue, doucement.
    Ses mains quittent bientôt le creux de mes seins pour descendre sur mes fesses. Il glisse sous ma robe et fait tomber mon string d'adolescente.
    Il me repousse en arrière et je tombe sur le sol de l'entrée, les jambes écartées et la chatte offerte.
    Mmmmh que c'est bon d'être un peu vulgaire de temps en temps...
    Il se penche sur moi, enfile une capote qu'il a sortit de sa poche et tatonne avec son gros membre autour de mon vagin trempé de mouille.
    Tout à coup... il a trouvé et m'enfourne violemment. C'est tellement bon!!
    Il se projette sur moi avec fureur et me baise littéralement.
    Je ne peux bientôt plus m'empêcher de jouir et il me glisse à l'oreille qu'il adore ça.
    Moi aussi j'adore jouir de toute mes forces mais d'habitude j'ose pas.
    Je suis donc là haletante sur le sol, besognée par un pompier musclé. Le cliché!
    Il tient un rythme impressionnant qui ne me laisse guère de répit. C'est à peine si j'ai le temps de respirer.
    Je sens petit à petit que lui aussi ne va pas tarder à jouir. Ses saccades se font plus fortes et plus intenses, plus lentes mais plus puissantes.
    Puis il lâche tout.
    Il tombe bientôt à coté de moi sur le sol. Nous nous regardons et nous mettons à rire tellement c'est énorme. Nous sommes deux adultes, moi mariée, affalés par terre après une super partie de baise. C'est un moment que ni lui ni moi n'oublieront de si tôt.
    Je pense franchement que je ne pourrai pas me retenir de le revoir!

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Anonyme :
très existante cette histoire. C'est vrai que les pompiers sont de super coup!!!!!!
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact