baisée par son professeur

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 371 74

    baisée par son professeur

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    J'avais 22 ans et toute la naïveté d'une étudiante venant d'un petit village qui découvre la vie citadine et la liberté. La fête et ses rencontres, les flirts et la débauche.

    J'avais bien eu des relations sexuelles auparavant,oh oui, j'étais même loin de ma virginité. Mais consommer du sexe juste pour le plaisir et sans lendemain c'était complétement nouveau pour moi.

    Petit à petit je me décoinçais et je m'offrais aux plaisirs de la vie.

    J'en oubliais les cours...

    Mais cela était sans compter sur Monsieur Landal. C'était mon professeur d'histoire de l'art et il était, soyons honnête, carrément canon. La quarantaine, brun grisonnant avec des yeux d'un vert à vous faire tomber.

    Ce jour là, je sortais à peine de la douche; une serviette enroulée autour de mes cheveux, une autre serrée à la poitrine quand on sonna à la porte. J'allais ouvrir croyant y trouver ma meilleure amie, quand j’eus la surprise d'y trouver : M. Landal. Une bouffée de chaleur me monta au visage et un soupçon de désir lui chauffa les joues. Il se ressaisi et me dit qu'il venait me prier de reprendre les cours et de ne surtout pas abandonner.

    Une certaine tension sexuelle s'installa immédiatement. Cet homme, mon fantasme se tenait là sur mon palier et je n'avais qu'une minuscule serviette à décrocher pour qu'il découvre ma nudité. Mon corps entier frissonnait de désir et j'avais peur qu'il ne s'en rende compte. "Bekha, ce n'est pas sérieux, tu DOIS retourner à la fac" dit-il en me posant la main sur l'épaule. Je sursautais. Cette main ferme et douce augmenta encore mon désir... il remonta sa main sur ma nuque et vint sécher une goutte d'eau qui perlait. Dans son regard une lueur lubrique s'alluma et d'un habile coup de main il décrocha ma serviette qui tomba sur le sol. Aussi rapidement, celle dans mes cheveux alla rejoindre la première. J'en tremblais. N'importe qui pouvait arriver et nous voir. Cette idée m'excita encore plus et je me mis à mouiller. Là, il me plaqua contre la porte et se collant contre mon corps me murmura : "suce moi !"

    Je me baissais, fébrile cherchant sa braguette et je déboutonnais son pantalon pour en extraire son sexe. Et, comme je m'y attendais il bandait déjà. Sa queue pointait vers moi m'ordonnant de la sucer encore et encore. Mes lèvres serrées autour, ma langue jouant avec son gland, mon excitation était à son comble quand il me releva par les cheveux et s'agrippant à mes seins dont les tétons étaient aussi dur que sa bite, me pénétra avec force. Et tout le désir qui brulait en lui m'envahit. Je gémissais, je gémissais, je gémissais de plus en plus fort. Mes seins, mon ventre, ma chatte, tout mon corps était au bord de l'implosion ! Entièrement soumise, il me possédait et je ne contrôlais plus rien.

    Il me retourna et me fit m'appuyer sur la fenêtre du couloir pour pouvoir me prendre en levrette quand j'entendis des pas dans l'escalier : quelqu'un montait et cela accrut mon plaisir. Il accéléra ses mouvements de va et vient. Je gémissais plus fort encore. Au moment où mon voisin atteignit enfin la dernière marche il me pris les cheveux, me retournant à moitié, pour exploser littéralement et verser tout son sperme sur mon visage et dans ma bouche. J'ai perdu à ce moment toute notion du temps et de l'espace, tout devenait noir autour de nous. Il n'y avait plus que lui et moi, ses yeux verts me transperçant l'âme. J'ai jouis comme jamais, jouis si fort que j'ai cru en mourir. Il est parti comme il est venu, "Beckha sois en cours lundi, ne gâche pas ton avenir."

    Le lundi suivant j'étais à l'heure et je buvais ses paroles.

    Et désormais, à chaque fois que je croise mon voisin, une étincelle sexuelle embrase ses yeux. Je sais qu'un jour il est possible qu'il frappe à ma porte...

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Salope 92Izi :
Ça m'a tellement exciter que je me suis doigter puis enfoncer un god dans le cul et la chatte. Ça m'a rappeler quand en quatrième je me suis taper mon prof d'art plastique tellement sexy
Posté le par boulanger :
Tu aime le sexe j'aimerai bien te prendre, te de sodomiser.
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact