Elle écarte les jambes devant son prof

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 278 63

    Elle écarte les jambes devant son prof

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour tous les coquins / coquines du web... je vais vous détendre un peu.
    Tout d'abord, je me présente : Candice, 19 ans, mince et grande avec des jambes interminables, yeux bleu-vert. Je mesure environ 1m76 et pèse 58kg. Je fais un bon 90C et ai des petites fesses rebondies.

    Je vais vous parler de ma première expérience avec un prof de fac... Bonne lecture !

    6h00 du matin, je me lève. Je n'ai guère envie, mais j'ai envie de voir ce que donne le cours de statistiques, et surtout de voir à quoi ressemble le prof, qui à ce qu'on m'a dit n'est plutot pas mal. Je me dépêche d'avaler mon petit dèj en vitesse et de m'habiller : string noir à strass, petite jupe beige et débardeur noir, escarpins à plateforme.

    Lorsque j'arrive dans l'amphi, il est déjà presque plein. Je trouve une place en haut, au fond à gauche. Je patiente 5 min puis le prof arrive enfin.
    A peine je le vois qu'une chaleur m'envahit déjà. Il doit avoir la trentaine, le crâne rasé, grand, musclé... il enlève son pull et son tshirt se soulève en même temps. Je vois ses abdos, son torse magnifique. Je commence à frotter mes cuisses l'une contre l'autre, je mouille déjà abondamment. J'ai envie de me carresser mais il y'a trop d'élèves au tour de moi. Pendant l'heure de cours qui suit, je n'écoute rien et laisse libre cours à mes fantasmes. Parfois, je suis au bord de l'orgasme et pousse des soupirs, heureusement l'amphi est très bruyant et on ne m'entend pas.

    Enfin la sonnerie retentit. Je vais au bureau du prof, pretextant une question à lui poser. L'amphi se vide petit à petit, c'est la pause. Il ne reste plus que lui, derrière le bureau, et moi, devant. Je me penche un peu vers lui, lui laissant entrevoir un peu ma poitrine. Je fais ma petite moue sexy. Je contourne le bureau, et lui dis qu'on a surement beaucoup de chose en commun. Là il me répond que il fait certainement une belle connerie, mais que il peux pas résister. J'ai gagné !!
    Je lui carresse l'entrejambe. Je sens déjà une belle bosse se former. Je me penche et ouvre sa braguette. Son sexe est tellement long et dur qu'il claque sur son ventre lorsque je le sors du pantalon. Je le prends à demain et entreprend de lui masser les boules. Il est complètement rasé, j'adore ça et mouille comme une cochonne.
    Je mets son pénis dans ma bouche grande ouverte et fait des va et viens de plus en plus rapides, en prenant soin de lècher tout ce qui coule...
    Il pousse des râles de plaisir. Il me fait me lever et me pousse contre le bureau. Je suis dos à lui. Il n'enlève pas mon string, mais pousse la lanière sur le côté de mes fesses. La mouille coule le long de mes jambes, je n'ai jamais été aussi excitée. Mon clitoris est gonflé à fond.
    Le prof se baisse et entreprend de lècher mes deux grandes lèvres, tout en enfoncant un doigt dans ma chatte. Je titille moi même mon clito.

    Soudain je me retourne, je suis au bord de l'orgasme mais je veux le voir en moi, je veux m'empaler sur sa queue, je veux le sentir et pouvoir carresser son torse trempé de sueur. Je m'assoir sur le bureau et écarte mes cuisses. Il s'approche, et me pénètre doucement. C'est beaucoup trop doux à mon gout, je lui somme de faire plus vite, je veux jouir comme jamais je n'ai jouis auparavant.
    Il fait des va et viens tellement rapide que ses couilles claquent contre mes fesses. Je suis arrivée eu point de non retour. La chaleur monte dans mon ventre, mon clito n'en peux plus. Je hurle de plaisir et mon orgasme dure bien deux bonne minutes. Pendant ce temps, il faut claquer sa queue sur ma chatte défoncée. Je lui souris et me mets à ses pieds en le branlant très rapidement. Une minute suffit à ce que je me prenne une éjac faciale énorme. Son sperme est délicieux. J'en mets sur mes seins et me carresse avec.

    La pause est finie, il va falloir vider l'amphi. Je me rhabille en vitesse, esquisse un sourire et lui promet que ce sera encore meileur la prochaine fois.

    Quant à moi, je n'ai qu'une chose à dire : vivement le porchain cours de statistiques...

    Ah oui aussi : M.. à tous ceux qui pensent qu'une jeune femme qui se fait baiser par 3 mecs différends par semaine est une saloppe !

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Issey :
Elle a raison d'en profiter, mais attention aux fautes, peut être il y a un prof de français ici?
Posté le par aiitdamane :
j'aime les petites pinasses, son prof a de la chance
Posté le par alphabravo :
j'aurais bien aimé être à la place du prof. Elle a de la chance car elle le retrouvera bientôt. Des histoires de ce genre existent sûrement dans la réalité, et d'autre part; elle est majeure, alors, rien ne peut les empêcher de jouer avec leurs sexes.
Posté le par max33 :
Humm.. mais c'est que t'es bien chaude toi! ;) sa te dit de baiser avec moi?
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact