Baisée par le père de sa copine

Cette histoire de cul vécue par Anonyme, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0097 - Durée : 05 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0097 - Durée : 05 minutes
  • 773 123

    Baisée par le père de sa copine

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Avant de vous raconter l’un de mes moments torrides, je vais vous parler un peu de moi. Je m’appelle Emilie, j’ai 22 ans. J’ai de longs cheveux roux ondulés, une peau très claire, des yeux verts. Un bon 85C et de longue jambe fines.
    Il y a deux semaines ma meilleure amie m’a invité à venir chez son père (Frédéric), là où elle passait ses vacances. J’ai tout de suite succombé au charme de cet homme qui a 25 ans de plus que moi. Il hantait mes rêves, je ne vous raconte pas l’état de ma petite culotte quand je me réveillais.

    Me faire prendre par lui est devenu une obsession. Et puis un jour j’ai frappé à sa porte, en prétextant chercher sa fille, même si je savais bien qu’elle n’était pas là. Comme il était tard et qu’il n’y avait plus de transport en commun, il m’a proposé de passer la nuit chez lui. C’est tout à fait ce que j’attendais. Bon, j'ai beaucoup abrégé, car pour en arriver là, il s'en ai passé des choses, mais je crois pas que ce soit ça qui soit excitant...

    Je suis donc rentrée dans son appartement et ai retiré mon manteau. J’avais fait exprès de mettre un petit pull moulant bien décolleté et une jupe très très courte. Frédéric ne pouvait plus détacher ses yeux de moi, il était tout gêné et à chaque fois que son regard croisait le mien il rougissait.

    Il m’a guidé dans la chambre d’ami, mais avant qu’il sorte de la pièce je l’ai retenu. Là, j’ai dit avoir chaud et je me suis déshabillée devant lui. J’ai pris ses mains et je les ai mises sur mes seins puis j’ai laissé les miennes glissées jusqu’à son entre jambe pour ouvrir son pantalon. J’ai faufilé mes doigts sous son boxer à la recherche de sa queue. Elle était déjà gonflée. Frédéric était encore mieux monté que dans mes rêves. J’avais envie de me prendre cet imposant membre bien au fond de ma chatte toute trempée.
    Soudain il a pris les commandes. Il s’est agenouillé, a écarté mes jambes et a commencé à me lécher. Sa langue était chaude et humide, elle pénétrait mon vagin, frottant mes parois avec délicatesse.

    « J’ai envie de te prendre à quatre pattes comme une chienne ! » m’a dit Fréderic en arrêtant de me bouffer la chatte.

    Toute frémissante d’excitation, je me suis mise en position sur le lit, bien cambrée, toute offerte à cet homme. Il s’est approché de moi, a frotté son gland contre ma fente humide et a enfoncé sa queue énorme bien au fond de ma chatte. Son sexe était vraiment gros et il m’emplissait totalement.

    Frédéric a commencé à me donner des coups de reins, tel un marteau piqueur. Il me défonçait, me secouant d’avant en arrière. Je sentais ma mouille dégoulinée le long de mes cuisses. Il m’a attrapé les cheveux et m’a tiré la tête en arrière, plaquant mon dos à son torse. Il pouvait ainsi caresser mon clitoris pendant qu’il me pénétrait. Cela me rendait folle de plaisir, je criais encore et encore.

    « T’aime ça petite chienne hein ? M’a-t-il susurré à l’oreille.

    -Oh oui, j’aime ta grosse queue !

    - Ah oui tu l’aimes ? Tu ne l’as pas encore goutée ! Suce-moi ! »

    Je me suis exécutée et j’ai enfourné son gros membre dans ma bouche. Mes lèvres montaient et descendaient sur la queue de Frédéric. Il a empoigné mes cheveux pour que j’aille encore plus vite. J’adorais le goût de sa bite.
    Et puis soudain il a sorti sa queue de ma bouche et m’a envoyé tout son sperme au visage en poussant un râle. J’ai léché tout le liquide blanc qui entourait mes lèvres.

    Le reste de la nuit a été très chargé, mais là ce serait trop long à raconter.

    Ah Frédéric… Il est sur la première marche de mon classement meilleur plan cul et je dois dire que notre partie de baise était bien au-dessus de mes espérances. Je lui ai dit que je repasserai le voir bientôt car il y a un de mes trous qu’il n’a pas encore exploré.

    Voilà, j’espère que ma petite aventure avec cet homme plaira au lecteur de dialogue 69.

Cette histoire de cul vécue par Anonyme, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0097 - Durée : 05 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0097 - Durée : 05 minutes

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par homlette :
Hummm
Posté le par mimi :
j'ai lu deux fois pour me branler encore merci
Posté le par mayi :
moi c'est toi que j'aimerais lécher petite coquine
Posté le par black :
En wé, il reste ton trou de cul, moi à la place de Fred, j'en lécherais comme un chien en manque ... j'adore ton histoire lol
Posté le par Julles :
SAlut comment allez vous j'esprer bien cela ma vraiment plus mais comme je suis pas de la france je sais pas comment fait pour suivre les histpire comme ceci je vous dire merci j'ai vraiment aime Emilie, bon courage a toi
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact