Infirmière coquine

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 369 42

    Infirmière coquine

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Je m'appelle Valérie, j'ai 25 ans, et je suis infirmière. Je vois déjà les yeux des petits coquins en train de briller en m'imaginant nue sur ma blouse....Désolée, mais nous sommes habillées dessous !! Enfin...pas toujours ;)

    Je travaille à l'hôpital, je fais les services de nuit dans une unité qui soigne les traumatismes légers, et j'adore mon boulot, que je trouve riche et varié. Tellement varié qu'il m'est arrivé une petite histoire sexy que je me dois de vous raconter !!

    Jeudi dernier, je suis arrivée au boulot vers 20h, je prenais mon service à 20h30. Je portais une robe pull beige, plutôt moulante. En prenant un café avec les collègues, j'ai renversé ma tasse sur ma robe....qui était du coup toute trempée et littéralement tachée !! Je suis sûre que vous imaginez parfaitement ce qu'il s'est passé....;)

    Hé bien oui, je ne pouvais pas assurer le boulot avec des fringues sales, et comme je n'en avais pas de rechange, j'ai du mettre ma blouse....sans rien en dessous !!! Enfin, mis à part le petit tanga en dentelle rouge et mon soutien gorge assorti qui moulait avantageusement mon joli 90 C.
    Je vais vous avouer, c'était la première fois que je ne portais rien sous ma blouse et ça m'a fait un effet...Hum...Sentir le tissu frotter contre mes fesses, les coutures glisser le long de mon corps, et avoir l'impression d'être constamment déshabillée du regard c'était trèèès excitant !!

    Au début je n'avais pas la sensation que cela se voyait tant que ça, mais quand j'ai déboutonné un de mes boutons pour ouvrir un peu plus mon décolleté et laisser entrevoir la dentelle rouge de mon sous-vêtement, j'avoue que je cherchais clairement à ce que les hommes me reluquent...Et j'ai été gâtée !!

    Un de mes patients, lors des soins, m'a bouffé des yeux pendant que je me penchais doucement sur lui, se noyant dans mes seins généreux, et j'ai même senti au bout d'un moment une main s'aventurer sous ma blouse, caressant les cuisses...J'étais tellement excitée que je n'ai rien dit, j'ai fait comme si je ne sentais rien, mais mon tanga commençait à devenir très humide...
    Malheureusement, la femme du patient est arrivée au moment où je sentais ses doigts écarter mes fesses, et j'ai du quitter la chambre dans un état d'excitation bien avancé...

    Un peu plus tard, j'ai croisé le médecin de garde, qui travaille lui aussi les nuits. On ne se connaît pas beaucoup, et avons des relations de travail plutôt cordiales, sans plus. Il m'a invité à prendre un café dans la salle de repos, où nous nous sommes retrouvés seuls, il était déjà 1h du matin et le service était désert.

    J'étais encore toute humide de mon expérience avec mon patient, et avais très envie d'un petit coup vite fait bien fait...Pourquoi pas avec ce collègue, qui reluquait mon décolleté avec insistance ?? J'ai senti que je ne le laissais pas indifférent, au vu de la bosse qui commençait à pointer son sous pantalon de travail...
    Je me suis penchée tout doucement pour récupérer mon café à la machine, et ai écarté un peu les jambes, pour qu'il profite de la vue sur mes cuisses...J'étais de plus en plus chaude rien qu'à l'idée qu'il soit en train de me mater derrière moi...

    Je crois qu'il a compris que je ne demandais que ça, il s'est alors avancé vers moi et a commencé à m'embrasser langoureusement, sa langue se promenant sur ma bouche...Ma main a tout de suite glissé vers son entrejambe, où j'ai commencé à caresser son sexe bien dur. J'avais envie qu'il me prenne mais en même temps j'avais peur que quelqu'un nous surprenne...

    Tant pis, l'envie était trop forte, pendant que je le regardais droit dans les yeux, j'ai déboutonné chacun de mes boutons, dévoilant ainsi mes seins fermes et mon ventre plat, avant de laisser apparaître mon petit tanga.
    Mon collègue était visiblement ravi, puisqu'il a glissé rapidement une main dans ma culotte, où j'ai senti ses doigts fourrager dans ma mouille et me pénétrer, un puis deux...puis trois...quatre....Sa main presque entière était en train de baiser ma chatte humide, pendant que son autre main dégrafait mon soutien gorge et pinçait mes tétons devenus tout durs...

    Nous étions là, debout, haletants, je commençais à gémir de plaisir, et de douleur un peu, j'avais envie de sentir sa queue bien chaude au fond de ma chatte...Je lui ai susurré à l'oreille que j'avais envie qu'il me baise bien fort, et pendant que je branlais sa grosse bite il m'a répondu que lui n'attendait que ça...

    Rien que de sentir sa queue entre ma main et sa voix me murmurant que j'étais une belle salope qu'il avait envie de prendre, ma chatte était trempée et je gémissais à l'idée de me faire prendre. Il m'a alors portée jusqu'à la table de la salle de repos, où j'ai fait glisser mon tanga jusqu'à mes chevilles avant d'écarter bien grand les cuisses et de me laisser reposer sur la table, les seins qui pointaient vers le plafond. Le message était clair : je voulais sa queue, maintenant, et bien profond !!

    Il s'est exécuté avec une grand plaisir, et quand j'ai senti son gland chaud se frotter contre mon clitoris, j'ai commencé à couiner de plaisir. J'ai carrément eu un petit cri quand il s'est enfin décidé à me fourrer sa grande queue entre mes lèvres humides, et ai gémi de plaisir pour l'encourager à me pilonner encore plus fort. Ses va et viens étaient rapides et secs, mon con et mes cuisses claquaient contre son corps, je gémissais, le plaisir était si intense...
    Ses mains s'accrochaient à mes hanches pendant que je caressais mes seins et me cambrais un peu plus à chaque coup de queue que je me prenais.

    Je lui ai demandé d’accélérer encore plus, d'aller vite et de me baiser plus fort. Il s'en ai donné à coeur joie, et j'ai fini par jouir dans un long râle pendant qu'il me crachait son sperme visqueux bien au fond de la chatte...

    Nous nous sommes rhabillés en vitesse, encore tout transpirant et tremblant de cette baise parfaite, et avons repris le boulot, moi toujours nue sous ma petite blouse blanche...

    Depuis, j'ai demandé à ma chef de toujours me faire faire les gardes avec ce collègue, j'attends la prochaine avec impatience, car même habillée sous la blouse, je sens que la nuit sera chaude....:)

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Bellebite :
Re Valerie j'ai hate que tu t'occupes de moi la je suis malade
Posté le par Bellebite dur :
J'ai tres envie de baiser avec toi et te balancer mon jus sur ton visage j'ai hate de tomber malade pour que tu me soignes
Posté le par Fred60 :
C quel hôpital ?????? Je suis malade !!!! J'ai quelque chose de dure entre les jambes !!!!
Posté le par jujudu47 :
vivement que je tombe malade :)
Posté le par coquin72 :
je veux bien me faire soigner par toi et faire connaissance
Posté le par jeremy3636 :
tu es une coquine très excitante
Posté le par Valérie :
si je te croise Justin, je te soignerai avec grand plaisir ;)
Posté le par Justin :
Je veux me faire soigner ;)
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact