Elle offre son petit anus

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 145 21

    Elle offre son petit anus

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Je profite d'un moment de tranquillité pour vous raconter dans quelles circonstances ultra chaudes j'ai rencontré l'homme avec qui je partage depuis ma vie. Je vais commencer par vous parler un peu de moi : je m'appelle Marianne, j'ai 26 ans et je suis coiffeuse de métier. Physiquement je ne me plains pas, quand je regarde dans le miroir, je vois une jeune femme brune et pulpeuse, avec un regard coquin, une bouche charnue et gourmande, des seins petits mais fermes, et un fessier accueillant. Au salon de coiffure, j'essaies toujours d'être coquette, élégante, féminine, car c'est important de se sentir belle et bien dans sa peau. Coté coeur, rien à déclarer en ce moment, je suis un peu décue par ma dernière relation amoureuse, je préfère pour l'instant avancer en solo.

    Maintenant que les présentations sont faites, revenons à nos moutons. J'habite une résidence privée, et je dispose comme le reste des locataires d'une place de parking au sous sol .
    En janvier dernier, plusieurs résidents se sont plaints : en effet des dégradations, et des vols avaient été commis dans le parking. L'agence immobilière alertée a immédiatement réagi en envoyant sur place un agent de sécurité. Nous avons reçu une circulaire nous informant que désormais le parking pour plus de sureté serait gardé et ce jusqu'à nouvelle ordre. Tant mieux je n'aimerais pas tomber nez à nez avec un voleur un de ses soirs ou je rentre tard.

    Une semaine plus tard en rentrant du travail j'ai fait la connaissance de l'agent de sécurité puisque mon badge refusait d'ouvrir. Il a activé les portes et j'ai pu me garer normalement . Je suis allée le remercier dans son boxe et je suis rester bouche bée devant le beau mec qui me faisait face. Un adonis comme j'en n'ai rarement croisé . Un beau gosse à faire palir toutes les clientes du salon. Son sourire ravageur m'a fait fondre sur place. J'ai repris mes esprits bien vite et suis rentrée chez moi. Sous l'eau brulante de la douche, j'ai repensé à ce beau mâle qui se trouvait à quelques mètres de moi juste en dessous dans le parking.Direct j'ai commencé à me faire des films sur lui : était il célibataire ? avait il un gros sexe ? embrassait il bien ? Cela m'a bien remuer de penser à lui et d'imaginer sentir sa bouche sur mon corps.

    La semaine passe, samedi soir arrive enfin, je sors dans une soirée avec les copines et au petit matin en rentrant je tombe nez à nez avec le beau gosse du parking. Je me demande pourquoi il me fixe ainsi un sourire sur les lèvres et je comprends enfin en baissant les yeux sur ma tenue de soirée, une robe indécente qui dévoile plus mon corps qu'elle ne le couvre. En tout cas le mec ultra mignon ne cache pas son admiration .

    J'ai dansé toute la nuit comme une folle et je me sens encore pleine d'entrain et d'énergie devant ce bel étalon . Faut dire que le célibat ça creuse.
    Je ne le connais pas mais il n'est pas difficile de se rendre compte qu'il adore la tenue que je porte, son regard ne cesse d'aller de ma poitrine à mes lèvres , et la façon dont il triture son noeud de cravate me fait penser qu'il hésite entre me laisser partir ou me sauter dessus.
    Mon cerveau est en panique, et mon corps frissonne déjà . On peut quand même pas en rester là. Je prends mon courage à deux mains et de ma voix la plus sensuelle, je me présente et il fait de même. Il s'appelle Diego et il a 28 ans .Puis une idée me venant à l'esprit je dis :

    - mon badge est sans cesse désactivé, peut être que vous pourriez le réparer ?

    - oui venez je vais regarder ça .

    Il se dirige vers le boxe en m'invitant à le suivre et s'efface pour me laisser entrer avant de refermer la porte.
    Au fond du bureau, se trouve une porte et derrière celle ci un minuscule réduit avec un lit d'appoint et un lavado. J'ignorais ce détail mais à ce moment même ou je vous raconte l'histoire, il a son importance puisque c'est là que tout vas se jouer.

    Diego s'empare de mon badge et commence à vérifier son mauvais fonctionnement , il réussit à le réparer mais au moment de me le rendre il garde ses deux mains serrées sur la mienne et m'embrasse fougueusement Sans hésitation je réponds à sa bouche et entortille ma langue autour de la sienne et pressant mes seins ronds contre ses pectoraux. Je me demande si c'est l'effet de l'alcool que j'ai ingurgité dans la soirée ou la chaleur de mon bel étalon, parce que je suis super excitée et j'ai envie de faire l'amour maintenant.

    Diego sans décoller sa bouche de la mienne m'entraine vers la porte du fond, l'ouvre et me pousse contre la banquette en murmurant à mon oreille :

    - retire ta robe, j'ai envie de t'embrasser partout.....

    J'en n'ai envie autant que lui alors inutile de résister, je n'ai qu'une idée en tête c'est poursuivre cet échange pour le sentir tout dur entre mes cuisses. Mon bel adonis doit lire dans mes pensées car en un rien de temps, il se déshabille et s'allonge sur le lit.

    J'ai toujours aimé les situations insolites et de me retrouver là coincée avec ce beau mec, à tendance à drôlement m'exciter.

    La vue de ce corps bronzé et musclé me fait saliver , il est totalement épilé et c'est pour moi une agréable surprise car étant une acharnée de la fellation, j'apprécie quand tout est lisse.
    Ma main tremble quand elle se pose sur son ventre et ce doit être un supplice pour lui car il l'attrape et la plaque entre ses cuisses sur son beau et long sexe tendu.

    Il m'aide rapidement à oter ma robe , ses yeux parcourent mes formes gainées dans la dentelle blanche transparente, ce qu'il voit semble lui plaire, car il m'attire sans ménagement sur lui. Je me retrouve à califourchon sur son torse, ses mains entoure mon visage pendant qu'il se penche sur mes lèvres pour me rouler une pelle mortelle. Sa langue fouille ma bouche et capture la mienne pour l'aspirer, ce qui achève de remplir ma culotte de mouille toute chaude.

    Ensuite de ses deux mains il extirpe mes deux seins de leur cocon et commence à en mordiller les bouts, les suçant l'un après l'autre, les léchant comme un glouton. J'enfonce mes doigts dans ses boucles brunes et me laisse faire. J'arrive pas à lutter, un feu incidieux s'insinue petit à petit dans chaque partie de mon corps, l'engourdissant presque. Il me rend dingue avec sa bouche humide qui continue l'exploration des mes seins tout érigés de désir, mamelons gonflées, auréoles élargies, humm il a une de ces façons de pétrir mes nichons....C'est la première fois qu'un mec aussi beau et aussi doué me fait l'amour et c'est une sensation merveilleuse.

    Mon apollon me fait basculer au dessus de lui et je me retrouve en position 69. Ma bouche est déjà en activité, je salive lentement sur ses couilles douces et remplies à ras bord. Sa queue circoncie est superbe, et je ne peux m'empêcher de me l'approprié direct, en donnant de grands coups de langue tout le long jusqu'au gland gonflé, que j'aspire doucement vers le fond de ma gorge. De son coté, beau gosse ne chôme pas, ses deux mains écartent les lèvres humides de ma chatte pendant que sa langue déloge mon clitoris durci pour le branler et l'apirer. Je le pompe comme une reine, sensuellement, et je n'oublies pas ses grosses boules en les léchouillant également .

    Après ce début sur les chapeaux de roues, mon amoureux d'une nuit me soulève et me positionne en levrette, je suis bouillante et j'ai envie qu'il éteigne le feu de mon cul et de ma chatte avec sa grosse lance. Il m'abandonne une minute pour fouiller dans la poche de son blouson et en ressort un préservatif qu'il enfile très vite. Humm c'est un connaisseur, il ne me pénètre pas de suite, il se contente de jouer avec son gland au bord de mon vagin, puis au bord de mon anus, plusieurs fois de suite en alternant, ses mains malaxent mes fesses , son gland maintenant mouillé fait des vas et viens dans mon vagin, sa main droite attrape mes cheveux et me tire en arrière, je suis cambrée au maximum, je lui offre chacun de mes petits trous bien volontiers. Bientôt un plaisir lanscinant envahit mes hanches et mon fessier, je ne suis plus maitresse de mon corps, mon cul s'agite dans tous les sens guidé uniquement par les coups de bite de mon partenaire. Des coups de bite qui se poursuivent maintenant dans mon cul, un peu douloureux vu la taille de sa queue mais trés excitants tout de même.

    Il semble très excité par mon petit anus que je ne donne pas à tout le monde d'ailleurs, il jouit pratiquement en même temps que moi. J'ai à peine le temps de réaliser ce que nous venons de faire que mon bel étalon, toujours très dur, s'engouffre dans ma bouche pour une fellation endiablée. Ma langue alliée à ma bouche viennent facilement à bout de lui. On se repose une petite demie heure puis on se quitte en se roulant une grosse pelle.....
    Je rentre chez moi.
    Je m'enroule au chaud sous ma couette et m'endors très vite repue.

    C'est ainsi que j'ai rencontré mon mec et j'avais super envie de vous faire partager ce moment insolite et très excitant pour moi.
    Bises complices.

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par buldozer30 :
Huumm j'adore très excitante ton histoire.
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact