Le coup de la panne

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 209 41

    Le coup de la panne

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Salut, moi c’est Charlène, petite étudiante de 20ans. 1m68, 56 kilos. Je suis brune avec des yeux bleus gris. J’ai toujours eu pas mal de succès avec les hommes mais jusqu’à il y a quelques jours je n’avais jamais vraiment pris mon pied sexuellement.

    Cela fait deux ans que j’ai le même professeur d’histoire de l’art. Il s’appelle Charles, il doit avoir un peu plus d’une quarantaine d’année et toutes ses élèves fantasment sur lui (moi y compris).

    L’autre jour j’attendais mon bus pour rentrer chez moi après une bonne journée de cour. Et puis Charles est passé à côté de moi en voiture. Il s’est arrêté, a ouvert sa fenêtre et a proposé de me ramener. Surprise j’ai hésité quelques instants mais j’ai fini par grimper dans son véhicule.

    Je vous préviens la suite ressemble un peu à un cliché.

    Durant le trajet je ne savais pas quoi dire, j’étais comme figée, toute timide. Lorsque nous sommes arrivés dans un coin très tranquille, Charles m’a fait le coup de la panne. J’ai tout de suite compris qu’il avait une idée derrière la tête, et en vérité cela m’excitait beaucoup.
    Il est sorti du véhicule, faisant semblant de ne pas comprendre ce qui se passait et il m’a invité à venir constater qu’il y avait quelques chose par moi-même. Je l’ai rejoint et il m’a plaqué sur le capot dos à lui. Je me suis laissée faire, j’avais même envie de lui crier de me baiser tout de suite, mais je l’ai laissé piloter.

    Il a relevé ma jupe et écarté la ficelle de mon string. J’ai senti sa main me fouiller. Il caressait mon clitoris, mes lèvres. Soudain il a enfoncé deux doigts dans ma petite chatte. Il était habile et je me suis très vite sentie dégoulinante. J’ai commencé à couiner, mais Charles a posé sa main libre sur ma bouche pour étouffer mes cries. Il m’a enfoncé un troisième doigt dans la chatte très vite rejoint par un quatrième. J’étais trempée comme jamais je ne l’avais été auparavant, au point que Charles a enfilé toute sa main dans mon vagin. C’était la première fois que je me faisais fister, et j’ai adoré ça. Je sentais les cinq doigts glissés sur les parois de mon vagin pour aller de plus en plus profond. J’avais envie de crier mais ma bouche était obstruée par la main de Charles.

    Soudain mon professeur a retiré sa main de ma chatte. Je l’ai entendu déboutonner son pantalon. Il a appuyé sa bite contre ma fente. Elle était énorme, je ne me serais jamais doutée qu’il était si bien monté. Il m’a pénétré d’un coup de rein puissant. Ma chatte avait été bien ouverte par le fist, mais la queue de Charles était tellement énorme qu’elle m’emplissait totalement. Il m’a baisé sauvagement, ses coups de reins m’écrasaient contre le capot de la voiture me faisant suffoquer, mais je ne bougeais pas, c’était trop bon de l’avoir en moi.

    Charles a enfoncé un doigt dans mon anus. Mes deux orifices étaient pénétrés, je jouissais comme une folle, j’étais brûlante, le plaisir était si fort que j’en pleurais. Un deuxième doigt c’est infiltré dans mon petit cul bien serré.

    Charles a arrêté ses vas et viens, et m’a ordonné de le sucer. Je me suis accroupie face à lui. J’ai aspiré ses boules encore pleines dans ma bouche. Puis j’ai léché sa verge sur toute la longueur jusqu’à son gland gonflé que j’ai commencé à sucer. Mon professeur a attrapé ma tête et appuyé pour que j’enfourne toute sa queue dans ma bouche. Il m’a guidé pour que j’aille plus vite. Sa bite glissait jusqu’au fond de ma gorge. Je pressais bien mes lèvres et m’appliquais pour donner un maximum de plaisir à mon partenaire.

    Après plusieurs minutes d’étreintes buccales, mon professeur m’a stoppé dans mon mouvement de va et viens et a sorti sa queue de ma bouche. Il m’a envoyé de belles giclées de sperme en plein visage.

    Lorsqu’il m’a ramené chez moi, je frissonnais encore de plaisir.

    Depuis, à chaque fois que je l’aperçois je ressens d’étrange frissons au niveau de mon entre jambe. C’était ma première expérience avec un homme de son âge, mais vu comment j’ai pris mon pied je pense que ce ne sera pas la dernière.

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par homlette :
Homlette, contacte moi stp, tu ne seras pas deçu
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact