Dépucelage d'une campagnarde

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 183 102

    Dépucelage d'une campagnarde

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Ma première fois,

    Voilà, je m'appelle Ludivine et j'ai 19 ans. J'habite depuis toujours une petite ferme au fin fond de la campagne bretonne.
    D'après mes proches je suis une jolie fille, douce et fleur bleue. Je suis d'un naturel plutôt discret, en effet il y a encore un mois de cela je n'avais jamais fait l'amour avec un garçon !

    Tout commença alors que je taillais les rosiers comme me l'avait demandé ma mère. Celle-ci débarqua de la cuisine, elle venait de recevoir un appel de son travail et devait partir en urgence. C'est ainsi que sous la brise légère de l'été, en face des rosiers, mon esprit se mit à vagabonder ...
    J'imaginais des mains viriles empoignant mes gros seins, et descendre le long de ma taille pour m'attraper les hanches violemment. Et à mesure que je sentais une bite fantôme me pénétrer avec vigueur, ma petite culotte devenait toute mouillée !

    Ne pouvant plus accomplir mes tâches d'apprentie jardinière correctement, je décida de m'asseoir sur un transat. Je laissa alors ma main glisser dans ma culotte et faire des allers et retours appuyés sur mes parties intimes. Un sentiment de plénitude m'envahissait et je gémissais de plaisir. Je retenais le moment de l'ultime jouissance pour faire durer ce moment de volupté encore et encore ...

    C'est alors que je fus extrêmement surprise et décontenancée lorsque j’aperçus mon voisin en train de m'observer avec insistance. Mon premier réflexe fut de retirer ma main ... J'étais partagée entre un sentiment de culpabilité et de malaise mais aussi par l'excitation d'avoir été prise en flagrant délit.

    Il passa par dessus la barrière et avança vers moi sans dire un mot. Son visage impassible révélait une détermination à faire ce qu'il avait à faire. Il attrapa mon bras et me tira en direction de la table de jardin. A ce stade là, je ne réfléchissais plus et me laissais guider par mes instincts les plus primaires. Il me poussa sur la table, les fesses en arrière, offertes et impatientes.

    Il me caressa brièvement la croupe et s’enfonça profondément en moi. Il se mit à faire des va et vient tout en me tenant fermement, je sentais ses couilles claquer sur mes fesses en rythme. Je ne bougeais plus, le visage collé au plastique de la table, je subissais avec délice les petits coups qui m'assaillaient. Tour à tour lents puis rapides et encore plus rapides ... J'avais l'impression d'être dans la quatrième dimension.

    Quand il eut terminé, il le fit comme il était venu, sans dire un mot. Je soufflais quelques minutes avant de me relever. Il me fallut plusieurs minutes avant de retrouver mes esprits .....

    Désormais, je ne suis plus seulement une jeune fille douce et délicate, je suis aussi une femme qui aime se donner aux hommes.

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par yascodoumbia@.com :
courage ma belle
Posté le par 25 cm :
Bien moi je serais entre dans ta petite grotte serrée
hummmm
Posté le par hendy :
j' aurais aimé plus de détail explicatif, plus de cri...
Posté le par Blop :
Sympa l'histoire, j'ai regarder la vidéo très sympa aussi :)

C'est rare de voir un site porno qui est clair comme celui-ci
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact