baisée en vacance

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 144 24

    baisée en vacance

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Je suis Alice et j'ai tous simplement envie de partager un moment sexe vécue :)

    À 30 ans, je me retrouve célibataire... Attristée, je décide donc d'aller me changer les idées dans un voyage à cuba, formule dernière minute, tout inclus... c'est complètement nouveau pour moi, car après avoir été en couple depuis des années je ne suis pas habituée de faire les choses spontanément, sans réfléchir... Ce voyage a changé ma vie, il me fera découvrir des sensations inconnues, fera renaître en moi une féminité oubliée et surtout redécouvrir le plaisir, le sexe et les orgasmes!

    Premier jour sous le soleil, je pars pour la plage avec mon plus joli bikini noir, celui qui met si bien en valeur mes seins galbés 34D! Je m'installe sur la plage avec mon huile que je commence à étendre sur mon corps ferme afin d'obtenir le plus beau bronzage qui soit. Sur le moment, je ne remarque pas l'homme qui se trouve à ma droite. Mais après quelques minutes, je me sens observée. Gênée sur le moment, je regarde cet homme du coin de l'oeil qui me dévore littéralement des yeux. Il est beau, charismatique, rien d'un adonis, mais dégage un érotisme incroyable. Tout à coup, je me sens belle, désirable et uniquement par son regard je peux déjà m'imaginer qu'il vienne me prendre, là, tout de suite...

    Le petit jeu de regard se poursuit ainsi durant 2 jours... Le 3 soir, je marche sur la plage, seule, et je le vois s'approcher de moi. Sans aucun mot, il m'as simplement pris par la main et je l'ai suivi... Il m'a ammené dans un coin de l'hôtel reculé ou peu de gens pouvaient passer. Mon corps excité tremblait de désir mais je ne savais pas quoi lui dire. Il était là, à me regarder, sans savoir ce qui allait se passer.

    Soudain j'ai compris, il me plaqua littéralement sur le mur et m'embrassa avec sa langue douce et langoureuse. Rapidement, je me suis retrouvée nue, et il me caressait l'entrejambe de sa main. Il éveilla en moi une animosité sexuelle que je n'avais jamais vécue. Le baiser tout d'abord doux devint plus langoureux, fort, mordant. Je commençais à me déchainer! il se mit à genoux, et je restai debout. Il commença à me licher le clitoris, les fesses, l'anus... J'étais complètement excitée, mouillée. Je n'en pouvait plus d'excitation, je voulais me faire baiser!!! Plus il me lèchait, plus je le voulais. Il entrait et sortait ses doigts dans mon vagin détrempé. Lichait mon clitoris. Il entrait ses doigts dans mon anus. Tout à coup, il arrêta tout et se releva. Frustrée, je croyais qu'il allait me laisser comme ça.

    Mais il m'attira simplement un peu plus loin, près d'une table. Je me suis couchée sur le dos, sur la table. J'ai relevé mes jambes, je les ai ouvert bien grand et il a recommencé à entrer sa queue en moi. Son pénis était gros, dur, bien bandé. Il me pinçait les seins, les pressaient, il allait de plus en plus vite, de plus en plus fort. Il me caressait avec ses doigts le clitoris en même temps qu'il me pénétrait. Puis il sorti son pénis et se mit à frapper son gland sur mon clitoris. J'étais tellement chaude et prête. Il continua à frapper sa queue et se masturber sur moi, sur mon clitoris. Puis il arrêta et il me fit retrourner et pencher par l'avant.

    Bouche bée, j'obéis. Il reprend de plus belle son lèchage de mes fesses maintenant bien ouvertes. Il étendais un mélange de sa salive et de mon désir partout sur mon corps, sur mes fesses. Très vite je sentais son pénis dans mon anus. Ce fut tel une explosion, il y entra rapidement, fort, un grand coup. Il me sodomisait. Je me penchais encore plus par l'avant, pour qu'il me pénètre bien fort, bien au fond. La table bougeait sous ses cout biens forts. Il me tenais les fesses de ses mains chaudes et entrait et sortait son pénis bien bandé dans une force qui m'excitait encore plus. Je roulais mes doigts sur mon clitoris pendant qu'il m'enculais comme un animal. Je jouis, fort, comme jamais, comme la pire des cochones.

    il se retira et éjacula en se masturbant dans mes fesses. Son sperme coulais partout sur moi, il coulais entre mes fesses.

    Tout ça sans jamais qu'on ne dise un mot. Après. il a remis son maillot, et s'est retourné et est parti!!!! Je venais de me faire baiser sans gêne par un pur étrangé. Je ne l'ai pas revu les jours suivants, ni jamais d'ailleurs. Mais il a éveillé en moi des pulsion animales, une envie de sexe, de baiser, de me faire baiser! Et c'est ce que je me suis juré de faire. À 30 ans, je suis encore très sexy, chaude, et j'aime baiser, surtout avec des inconnus! Le monde du célibat, j'arrive!

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact