Baisée par un ouvrier

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 125 43

    Baisée par un ouvrier

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonsoir...

    J'ai découvert par hasard ce site, et je suis soulagée de voir que plein de filles assument enfin leur sexualité et racontent leurs aventures sans tabou !! Je vais enfin pouvoir parler de ma vie sexuelle sans être jugée.
    Tout d'abord je me présente : Jess, 25 ans, petite brune aux cheveux mi-longs et aux yeux verts. Je suis plutôt sportive donc sans me vanter...plutôt bien gaulée aussi !
    La première expérience que j'ai envie de vous livrer date de cet été, mais rien que d'y penser j'en mouille encore, alors j'espère que vous imaginerez facilement la scène que j'ai vécue !

    J'habite dans le sud de la France, encore chez mes parents qui possèdent une grande maison isolée dans la campagne et une belle piscine, où j'ai passé le plus clair de mon mois d'août. J'ai quitté mon copain de l'époque car je l'avais trompé : j'avais un appétit sexuel bien supérieur au sien et il ne me baisait pas assez souvent à mon goût.
    Cet été, mes parents ont fait faire des travaux pendant qu'ils travaillaient, et moi je n'ai rien fait à part me prélasser à moitié nue au bord de la piscine. Inutile de vous dire que l'ouvrier qui venait tous les jours pour préparer les travaux en a largement profité pour se rincer l'oeil. J'étais plutôt contente, j'aime qu'on me regarde, encore plus lorsque je suis nue, je ne suis pas pudique, et plutôt du genre exhib si vous voyez ce que je veux dire.
    Chaque jour j'enfilais un mini string, le plus petit que je trouvais, et je passais mes après-midi à m'étaler de la crème sur les seins et les fesses en me caressant et en le regardant du coin de l'oeil pour voir l'effet que je lui faisais. Il était bien gaulé, travaillait torse nu et très vite mes besoins sexuels m'ont rattrapé !! J'ai discuté un peu avec lui, lui faisant beaucoup de sous-entendus, ça ne me gênait pas de parler avec un inconnu alors que j'étais à moitié nue, au contraire cela m'excitait pas mal...

    Une après-midi particulièrement chaude, je l'ai interpellé pour lui proposer une petite baignade avec moi. Il s'est approché de la piscine mais n'a pas osé venir avec moi dans un premier temps. Je me suis alors levée de mon transat en string, je l'ai fait glisser le long de mes jambes et je suis passée devant lui en ondulant des hanches pour l'inciter à me suivre.
    Il m'a d'abord regarder me baigner, l'eau fraîche faisait pointer mes tétons, je prenais un malin plaisir à me caresser les seins en le regardant fixement. Après avoir fait quelques longueurs il s'est décidé à enlever ses habits et à me rejoindre, les travaux attendront...

    Très vite je me suis collée à lui, entourant mes jambes autour de sa taille, frottant mon sexe parfaitement épilé contre son bas-ventre, je faisais glisser ma langue sur sa bouche, ses mains soutenaient mes fesses, il les caressait avec envie...Mes seins s'appuyaient contre son torse, je me cambrais pour lui montrer que j'étais chaude, j'avais envie de lui. Nous étions parfaitement seuls, nus au milieu de la piscine à nous chauffer, je ne connaissais pas ce parfait inconnu, mais j'avais clairement envie de baiser, au passage, d'oublier mon ex.
    J'ai glissé ma main le long de son torse humide pour attraper sa queue déjà dure, j'ai commencé à le branler pendant que lui caressait mes fesses, se rapprochant de plus en plus de mon petit trou et de ma chatte bien chaude. Puis il m'a fourré deux doigts, dans chacun de mes petits trous. L'eau n'aidait pas trop, mais il a glissé un doigt de plus, je gémissais à l'idée d'avoir mes trous complètement comblés, de le sentir me doigter en rythme avec ma main qui le branlait.

    Puis il a donné un à-coup, a pris mes fesses à pleine mains et les a soulevées. J'ai senti sa bite me fourrer d'un coup sec, et il commença à me pilonner bien profondément. Son gland allait au plus profond de moi, ses mains agrippaient mes fesses, les écartaient et m'incitaient à remuer mon corps au rythme de nos soupirs. Je me cambrais, balançant mon petit cul, ondulant des hanches en même temps que je gémissais de plaisir. Lui me donnait des coups de queue bien profonds, mes seins se plaquaient contre son torse, c'était trop bon...
    J'ai détaché mes mains de son cou et je me suis laissée tomber en arrière, je flottais à la surface de l'eau pendant que l'ouvrier continuait de me tenir fermement par les hanches, me donnant de grands coups de queue pendant que je couinais d'envie. Mes tétons et mes seins flottaient à la surface, j'ai bien vu que ça rendait fou mon partenaire qui a accéléré ses mouvements au rythme de mes « vas-y, encore, plus fort... ». Je prenais un pied fou, et j'ai fini par jouir lorsqu'il m'a donné un ultime grand coup de queue.

    Malheureusement les travaux étaient presque fini, du coup on n'a jamais refait l'amour...
    Voilà une de mes expériences les plus excitantes, la chaleur, un ouvrier...il ne m'en a pas fallu beaucoup, j'aime me montrer et la baise avec un inconnu ne me dérange pas si c'est fait dans le respect alors...lâchez vous les filles !

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Heyiyey :
Bof... ca va trop vite :S
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact