Club le Why not à Lyon

Dialogue chaud :
Télephone rose chaud
Sans attente
  • 94 18

    Club le Why not à Lyon

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bon et bien par où commencer ? Par une petite présentation peut-être…

    Moi c’est Pauline, jeune lyonnaise de 20 ans. 1m65, 58 kilos. Je suis blonde et pulpeuse et si vous et moi on discutait vous ne me regardiez pas dans les yeux. J’adore le sexe et je n’ai pas honte de le dire. J’aime faire bander les hommes, j’aime me faire prendre, j’aime me sentir chienne. J’ai vécu en couple pendant 2 ans avec un super coup. Nous ne sommes pas resté ensemble car nous avons tous les deux un caractère difficile, mais au moins il m’aura fait découvrir les nuits libertines. C’est pourquoi même après l’avoir quitté, j’ai continué à fréquenter mon club préférer « Le Why Not ». Bar, piste de danse, Jacuzzi et sauna, tout ce qui faut pour passer une nuit torride et l’avantage c’est que pour une femme seule ce n’est pas cher ! Enfin je n’y vais jamais seule, j’y vais toujours avec Mélissa. Une bonne amie à moi que j’ai justement rencontré là-bas et avec qui il m’arrive de faire l’amour, ou de partager avec un tiers.

    La dernière fois que j’y suis allée, c’était un soir de semaine. Le dress code du « Why Not » c’est obligatoirement jupe, ou robe pour les filles. Pour l’occasion j’avais donc enfilé une petite vraiment très petite robe blanche légèrement transparente ce qui laissait entrevoir mes dessous noire. Mélissa elle portait une robe rouge assez classe.

    Première étape le bar où nous avons pris un verre et discuté avec quelques connaissances. Puis nous nous sommes déchainées sur la piste de danse, ondulant sensuellement nos corps au rythme de la musique.

    Lorsque nos jambes ont commencé à fatiguer, nous sommes allées dans le jacuzzi, sans nos vêtements bien sûr. Des hommes étaient déjà là, nus eux aussi. L’un d’eux était particulièrement charmant et il n’arrêtait pas de me lancer des regards en coin. Quand il est sorti de l’eau, mes yeux non pas pu s’empêcher d’admirer son énorme queue. Il a attrapé une serviette, il s’est rapidement essuyer et il s’est dirigé vers le sauna où je lui ai emboité le pas. Nous n’étions que tous les deux. Je me suis assise juste à côté de lui. Nos corps ont rapidement été trempés de sueur. J’observais son sexe qui n’était pas encore en érection et qui était déjà grosse. J’ai commencé à caresser le genou de l’inconnu, remontant doucement sur sa cuisse jusqu’à son entre jambe. J’ai massé ses couilles encore pleines, puis je me suis emparée de sa queue que j’ai commencé à astiquer de haut en bas. Elle a durci entre mes doigts. Elle devait mesurer au moins 19cm. J’ai eu envie de la goûter.

    Je me suis agenouillée et j’ai donné des coups de langue sur son gland gonflé, puis j’ai lentement fait glisser cette grosse queue bien dure entre mes lèvres. J’ai commencé mes mouvements, abaissant ma bouche sur son membre. L’inconnu a empoigné mes cheveux pour que je prenne un rythme plus rapide. J’adorais sentir la chaleur de sa queue sur ma langue, mais j’avais trop envie de la sentir en moi.
    J’ai arrêté de le sucer et je suis rapidement aller chercher un préservatif. Après l’avoir sorti de son emballage je le lui ai enfilé avec la bouche. Lorsqu’il a été bien enfilé, je me suis assise sur ses cuisses, dos à lui. Sa queue a glissé dans ma petite chatte trempée et c’était trop bon. Lorsqu’elle a été bien au fond, je suis restée un instant sans bouger, savourant cette sensation d’être emplie par la virilité d’un homme. L’inconnu a empoigné mes hanches et a commencé à me faire bouger sur lui, d’avant en arrière. J’ai donné des mouvements de bassin, je dansais sur sa queue et j’étais de plus en plus mouillée.

    Soudain il m’a décollé de lui et il m’a allongé sur les serviettes. Il était debout et il m’a écarté les cuisses. Il a approché son sexe de ma fente. Son gland a frotté mon clitoris, mes lèvres et s’est de nouveau introduit en moi. Il m’a donné de grand coup de rein bien profond, me faisant couiner comme une petite chienne. J’étais haletante, la chaleur ne facilitait pas ma respiration et mon corps était ruisselant de sueur tout comme celui de mon partenaire. J’étais déjà bouillante, mais une vague de chaleur s’est propagée dans tout mon corps et j’ai jouis en me cambrant. Mon partenaire s’est retiré de moi, a enlevé son préservatif et a commencé à s’astiquer de plus en plus vite. En poussant un râle, il s’est finit sur ma poitrine. J’ai trempé mon doigt dans l’épais liquide blanc qui recouvrait mes seins et je l’ai porté à mes lèvres. J’adore le gout de ce nectar…

    Chaleur et plaisir, quel délicieux mélange… Voilà pourquoi je me rends souvent au "Why not ".

    A tous ceux qui sont curieux n’hésiter pas, même si vous n’avez pas l’intention de participer, si vous franchissez les portes de ce genre d’établissement, vous pourrez juste regarder.

    Bisous à tous les coquins en quête de plaisir.

Tu veux parler avec une coquine ?

Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.

Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)
Tu veux parler avec une coquine ?
Alors viens découvrir le profil de nos coquines par téléphone.
Ou, compose directement le
Télephone rose chaud
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact