Voisine très chaude

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 209 71

    Voisine très chaude

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    D'accord alors je vous raconte l'histoire de mon voisin. Tom. Le pauvre homme ! Je crois qu'il ne s'en est pas encore remis.
    Il était chez-lui tranquille à s'imaginer entrain de se faire la voisine en face. Celle qui laisse toujours ses stores ouverts lors de ses ébats amoureux. Elle savait bien qu'il la regardait, même s'il se croyait à l’abri dans la pénombre pour se masturber énergiquement à défaut de mieux. c'est bien la raison pour laquelle elle n'éteignait pas la lumière.

    Toujours est-il que ce soir là elle semblait très excitée mais son homme, lui, donnait bien l'impression d'avoir sombré dans un profond coma. Il faut avouer qu'il avait vraiment donné tout ce qu'il avait pu, mais elle semblait particulièrement allumée , ce qui venait alimenter les fantasmes de ce cher Tom en face.

    Quand elle en eut assez de tenter de réanimer son beau chevalier et qu'elle compris qu'elle ne pouvait plus compter sur la dureté de son arme, à la grande surprise de Tom en face, pour la première fois, elle tourna directement son regard vers sa fenêtre comme si elle venait tout juste de l’apercevoir. Il se senti mi à nu. Bien que nu, il l'était déjà et l'avait été bien des fois avant ça à ce même endroit. Soudainement comme dans un claquement de doigts la lumière fut éteinte et l'instant d'après une voiture freinait brusquement.

    Tom s'approcha de la fenêtre en tenant son pantalon, tentant nerveusement de le refermer malgré son érection, mais ne vis qu'une éclaire de cheveux blonds foncer droit sur sa porte d'entrée et une voiture redémarrer avec à son bord un chauffeur apparemment perturbé. Ça ne devait pas être par le manque de vigilance de la déesse trop pressée qu'il venait presque de renverser mais par le manque de pudeur de la belle je dirais.

    Elle frappa énergiquement, il ouvrit timidement, elle s'engouffra sans gêne, referma derrière elle et mi le verrou. Elle se tourna alors vers lui un peu essoufflée. D'avoir couru ? Essoufflée en tout cas. en tenue de magazine de lingerie féminine qui vend aussi des articles érotique elle le regarde et lui dis comme cela:

    "Pas le temps de discuter, est-ce que tu veux baiser" ? Eh bien tu frappe au bon endroit ma belle, tu ne le sais pas encore, mais plus jamais tu ne prononceras ces mots de la même façon après ce soir. Tu te demanderas sans cesse comment tu as pu te tromper avant moi au point de croire que tu connaissait la jouissance. Bienvenue dans l'entre du plaisir... Haha Ça c'est ce que je présume qu'il a répondu dans sa tête. Ou quelque chose dans le genre qu'il répète depuis des mois dans ses fantasmes. Mais dans les faits il a fait: Euhhhh...

    La blonde se jette sur lui et commence à descendre ses pantalons tout en exposant la situation: Alors voilà... Mon mec voulait s'amuser... Il est arrivé avec un petit flacon à la maison qui supposément contenait un mélange d'huiles très aphrodisiaques. Oh la vache !!!! ( Elle venait de découvrit la bête dans le pantalon de ce cher Tom. ) Tout fier, il voulu répliquer quelque chose de songé mais elle ne lui en laissa pas le temps. Tant mieux il aurait bafouillé quelque chose d'idiot. Ça va être un peu serré dit-elle en lui enfilant une capote, qu'elle venait de sortir d'entre ses seins.. Juste pour ça il a bien faillit avoir un orgasme. Ehh bien... Poursuivit la belle en se retournant pour se pencher sur le dossier du sofa après avoir retiré sa culotte et relever les fesses en cambrant le dos pour bien exposer sa chatte invitante aux yeux ahuris de Tom... Je peux te dire que ça fonctionne son truc ! Il est vidé, il dort comme une bûche et moi je suis chauuuuuude comme la braise... Alors tu me baise ???

    Pourquoi perdre du temps à répondre alors qu'il ne lui restait plus qu'à enfiler la belle chatte chaude qui dégoulinait sur son tapis devant lui ? Il opta donc pour faire comme cela. Il s'introduit galamment, procédant lentement pour qu'elle savoure bien toute la sensation de la pénétration. C'était réussit, elle avait longuement gémit alors il se retira lentement avec l'intention de faire de même pour les quelques prochains mouvements mais elle s'impatienta et lui ordonna de la baiser comme une bête. "Je suis tellement en chaleur ! Vas-y à grands coups !!!" Ce qu'il fit bien sûr n'écoutant que son désir de la satisfaire, mais quel supplice pour lui, trop excité, trop bandé, de baiser une cochonne aussi bandante et qui en redemande avec une telle envie de venir tout de suite, de tout lâcher au fond d'elle en la tirant par les hanche pour s'enfoncer du mieux qu'il peut ! Il fit preuve d'un contrôle duquel il ne se serait jamais cru capable et réussit à la faire jouir une première fois dans cette position.

    Non satisfaite elle se retourna, grimpa sur le dossier, ouvrit les jambes bien grand et dit: Par devant maintenant !!! Lui qui croyait avoir mérité une petite minute de répit le temps de laisser un peu redescendre la pression. Mais non . Il la pris donc dans cette position tout aussi sauvagement et profondément et elle hurlait de plaisir tout en invoquant tous les saints du ciel pour leur confesser toujours la même chose: "J'en veux ! J'en veux ! J'en veux !" Il frémissait de partout. S'il ne pouvait pas jouir tout de suite, il croyait bien qu'il allait s'évanouir aussi vite. Il sentait la sueur ruisseler dans son dos et pendre même au bout de son nez. Son cœur semblait vouloir s'expulser et sa bite exploser. Il dut se retirer un instant.

    confuse elle sauta en bas du sofa en disant: Je ne pense rien qu'à moi, excuses-moi, viens que je te suce un peu... NON ! Cria-t-il en mettant sa main sur le front de la belle, il ne voulait que la retenir, mais avec l'élan qu'elle s'était donné il eut l'impression de l'avoir frappée. Elle n'en fit aucun cas et se mit à quatre pattes. Il n'en pouvait plus. Il fallait qu'il jouisse. Alors encore une fois il pénétra l'inconnue et la baisa comme une bête, comme elle le suppliait elle-même de le faire puis c'est dans cette position qu'il libéra la pression en même temps qu'elle se donnait un orgasme avec ses doigts sur son clitoris bien gonflé.

    Elle s'écarta, il s'effondra. elle dit merci beaucoup, tu m'as sauvé la vie ! Il ne répondit pas.

    Pauvre Tom ! Je ne sais pas combien de temps il est resté là à ressasser tout ça, mais je me demande comment un gars se sent après une telle baise quand il se rend compte que dans tout ça il n'a prononcé qu'un mot et que c'était le mot: NON. Sans compter la tape dans le front. haha.

    comment je sais tout ça ??? J'habite en face hahaha et je baise les stores ouverts. Je savais que je lui faisais vivre un supplice incroyable mais je n'étais pas dans un état pour faire preuve de compassion. Il s'en remettra. J’espère parce qu'il n'est pas terminé mon petit flacon ...

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact