Le père de son mec lui bouffe la chatte

Cette histoire de cul vécue par Anonyme, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0018 - Durée : 08 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0018 - Durée : 08 minutes
  • 696 185

    Le père de son mec lui bouffe la chatte

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Ah ! L'été... Tout le monde a envie de sexe à cette période là.

    Comme il fait très chaud, c'est l'époque où je laisse tomber mes pantalons moulants fétiches contre des petits hauts légers et transparents. Quand sont ils vraiment très transparents, je mets un soutien-gorge. Sinon, je ne porte rien pour laisser mes jolis petits bouts de seins pointer.

    Hier, je portais un de ces hauts, sans soutien-gorge, pour aller à la plage avec mon copain. Il a 40 ans, j'en ai 25. On sort ensemble depuis une dizaine de jours, mais l'été n'est pas vraiment propice aux relations durables pour ma part. Je suis déjà sortie avec 4 autres mecs depuis le mot de juillet, je dois avouer que je m'amuse bien...

    Bref, on est allé à la plage naturiste de La Lagune, près d'Arcachon. J'adore y aller l'été parce qu'il y a plein de monde, et comme je suis un peu exhib, ça me plaît ! Il faut dire que je suis quand même vraiment bien foutue et toute bronzée, alors les mecs me matent à fond sur la plage. Mon copain a bandé tout l'après midi, il était au supplice quand on a enfin décidé de rentrer. Comme il ne pouvait plus attendre, il m'a attrapé dans les toilettes publiques de la plage, histoire de tirer son coup rapidement. C'était trop bon, c'est rentré tout seul, j'étais déjà toute mouillée. J'avais envie qu'il me dise "t'aimes ça, hein, salope! " Mais je n'osais pas encore le lui dire, vu qu'on sort ensemble depuis pas longtemps.
    Sur le chemin du retour, il me lance: "T'es vraiment une bonne baiseuse". Le sourire aux lèvres, il m'annonce qu'il aimerait passer chez ses parents qui habitent à La Teste. Moi, j'étais pas vraiment chaude vu que je portais un haut transparent où tout le monde pouvait voir mes seins. Et puis ça me gonflait un peu d'aller chez la belle-fille maintenant. Avec son sourire en coin, je voyais bien qu'il avait une idée dans la tête, et c'était bien impossible de le faire changer d'avis.

    Arrivés chez les beaux parents, je me rends compte qu'il n'y a que son père. Il nous reçoit très chaleureusement autour d'un verre de pinot. Il jette de temps à autre des coups d'œil rapides sur ma poitrine. C'est un homme vif malgré son âge, il a l'air d'aimer les bonnes choses de la vie. Je le sens taquin. Il commence à me demander si j'ai déjà couché avec son fils. Un peu amusée, je lui réponds qu'il doit certainement avoir sa petite idée là dessus. Je remarque aussitôt que le beau père ne mollit pas, une belle bosse bien dure me prouve qu'il est encore tout à fait capable de donner du plaisir à une femme. Je dois avouer que je suis un peu excitée. J'adore être désirée.

    Le vieil homme profite du départ de son fils qui doit entretenir le feu du barbecue pour se rapprocher de moi. Il me dit :" tu sais, si tu as envie de jouer, mon fils ne le prendra pas mal, on a l'habitude de tout partager". J'avais trop envie qu'il me prenne tout de suite sur le canapé, pendant que son fils s'occupait du feu. Mais je n'osais pas.
    Voyant que je ne parlais plus, il commença à baisser une bretelle de mon petit haut transparent. Puis il m'embrassa l'épaule en la léchant un peu. Le contact de sa langue me fit mouiller d'un seul coup. Mais je n'osais toujours pas bouger. Il se mit à rire et lentement, il déboutonna son pantalon pour sortir sa queue. Je salivais tellement que je dus m'essuyer discrètement la commissure des lèvres. Je ne bougeais toujours pas, assise sur le canapé, je me laissais entièrement faire par ce vieil homme qui savait ce qu'il voulait.
    Il posa sa main sur ma poitrine pour m'étaler sur le canapé et souleva ma jupe. "Quelle belle chatte! Elle est vraiment appétissante..." Il commença à me lécher. Mais pas délicatement. On aurait dit qu'il n'avait pas mangé de chatte depuis des années : il avalait goulument mon jus comme s'il s'en nourrissait. Jamais on ne m'avait léché comme ça. Je gémissais doucement. Je savais que son fils était à quelques mètres et qu'il pouvait arriver à tout moment.

    Soudain, mon beau-père me retourna et me dit: " je suis sûr que mon fils n'a pas fait honneur à ton petit trou" et aussitôt, il commença à me sodomiser. Il avait raison, on avait pas encore testé la sodomie avec son fils. J'étais tellement excitée que je gémissais plus fort. Je sentais sa queue forcer mon anus à se donner. C'était un mélange de plaisir et de douleur. Je m'abandonnais totalement à la queue de mon beau-père. Il ne tarda pas à jouir dans un râle de plaisir.

    Il rentra aussitôt sa bite dans son pantalon et se rassit à sa place. Je l'imitai, toujours en silence. Je sentis son sperme qui s'échappait un peu par mon anus.
    Quelques minutes plus tard, son fils arriva avec les saucisses pour le dîner. Je ne sais pas s'il se doute de ce que son père m'a fait ou pas. Je pense que oui. Cette nuit, quand il me fera l'amour, je repenserai que quelques heures auparavant, c'est la bite de son père que j'avais dans mon petit trou... Ça va m'exciter à fond.
    J'espère qu'on retournera au Pyla bientôt... Promis, je vous raconterai tout si on retourne un jour chez son père.

Cette histoire de cul vécue par Anonyme, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0018 - Durée : 08 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0018 - Durée : 08 minutes

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par m&m :
moi je mate les petits culs de mais deux belle fille ce sont des culs de jument quelles ont toute les deux sais deux belles salopes l éte elles bronses seins nues et petit bikini string ficelle j ai de la chance d avaoir des belles filles coquines et pas pudiques
Posté le par Bb :
en tous cas si ta besoin d'une grosse bite, j'habite a Bordeaux et je suis célibataire.
Posté le par biniil :
j'aimerai baise une de mes belle fille elles on un joli cul
Posté le par dalain :
Y a de koi essayer une double avec père et fils mais ki est plus gros (bite) ke ki? le père ou le fils?
Posté le par allann56 :
tres courte,mais tres belle petite histoire,pour une belle salope!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact