Dans la tête d'une femme

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 38 13

    Dans la tête d'une femme

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    08 : 05 Chez moi

    Ce matin, je me suis levée du mauvais pied. Fatiguée par une semaine particulièrement éprouvante. Heureusement, un vent de liberté souffle au bureau le vendredi, en l’absence du patron (quand le chat n’est pas là…). Si ce jour-là, certains aiment s’habiller de manière décontractée, je préfère quant à moi être plus sexy qu’à l’accoutumée ; jupe courte, talons hauts et maquillage prononcé de rigueur, comme un prélude des virées nocturnes du week-end.

    09 : 15 Au bureau

    Dans l’ascenseur, j’appuie sur le bouton de mon étage avant de me tourner vers le miroir, pour arranger ma coiffure. Derrière moi, les portes de l’ascenseur sont sur le point de se refermer, lorsqu’un inconnu les retient pour s’introduire in extremis dans l’étroit espace. Le coup classique, me direz-vous !

    9 : 17 Dans l’ascenseur

    Je me tourne vers lui et l’observe, mais sans le voir. Il m’est impossible de décrire à quoi il ressemble, tant son regard noir et pénétrant accroche le mien.

    Je cligne des yeux et voilà que je l’imagine me plaquer contre l’une des parois de l’alcôve. D’un geste sûr, il glisse sa main entre mes cuisses chaudes, tandis que de l’autre, il retrousse ma jupe. Je me laisse faire, portée par son audace et sa détermination. C’est alors qu’il m’embrasse à pleine bouche. Ce baiser fougueux, le goût amer de sa salive, le frottement de sa langue contre mes dents et mon palais me font monter l’écume aux lèvres. Pour s’assurer de mon état d’excitation, il dirige ses doigts qui, jusque là, s’attardaient sur les détails de ma jarretière vers mon entrejambe qu’il caresse avidement, avant d’écarter mon slip et de plonger dans mon intériorité, moite et accueillante. Ce geste vif m’arrache un cri de plaisir, à peine étouffé par la main dont il couvre ma bouche.

    Puis, il se dégage de mes bras qui l’agrippent, pour détacher sa ceinture. « ça y est, c’est le point de non-retour ! », pense-je en moi-même. Je découvre son membre viril. Son sexe brun, qui contraste avec ma peau laiteuse, est marbré de veines bleues, presque violacées, gonflées qu’elles sont par l’afflux sanguin. Mon corps le réclame.

    Sans que j’aie le temps de l’emmancher, il me prend, en soulevant ma jambe gauche de son bras droit, souple et musculeux. Dans le miroir, je le distingue qui, tour à tour, s’enfonce, s’expulse, pour s’enfouir plus profondément en moi. De concert, nos souffles s’accélèrent et nous gémissons sous l’effet du plaisir…

    « Mademoiselle ? Mademoiselle ? … C’est votre étage ! »

    Je cligne à nouveau des yeux, pour les rouvrir (coït interrompu !).

    « Ah oui… oui… Euh… merci ! »

    La gêne et la confusion se mêlent, mon visage s’empourpre et nos regards se séparent.
    Je descends de l’ascenseur en le frôlant, tandis que d’un doigt habile, il presse déjà le bouton du septième étage.

    09 : 20 Au travail, la culotte mouillé

    Et oui Messieurs, voilà ce qu'il y à dans la tête des femmes que vous croisez tous les jours, je suis une femme comme une autre et comme beaucoup j'ai très envie de me faire baiser comme une cochonne qui demande que ça !! Alors Messieurs n'hésitez pas, quand vous le sentez, faites le premier repas.

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par lérotik :
A votre place je m'imagine t'écraser le sexe tendrement avec ma main et te fixer d'un regard dans les yeux.
Te rabaisser par les cheveux et t'ordonner à le retirer du pentalon et le succer.
Enfin je t'imagine plaquée contre l'ascenseur lègérement cambrer et je te lime le vagin par deriere.
Plein de follies aussi dans la tete des hommes et surtou moi.
Lérotik est un homme à connaitre absolument.
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact