Vieille voisine cougar

Cette histoire de cul vécue par Anonyme, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0082 - Durée : 07 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0082 - Durée : 07 minutes
  • 828 121

    Vieille voisine cougar

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour, je viens de plus en plus souvent sur ce site, certaines histoires m'excitent beaucoup, mais aujourd'hui je vais vous raconter la mienne.

    En premier lieu je vais me présenter c'est la moindre des choses : je suis Jacqueline et j'ai 55 ans. Mariée depuis trente cinq ans à un homme charmant, j'ai toujours cultivé un petit jardin secret car j'aime trop la baise pour me contenter d'un seul homme. Mon époux étant souvent absent pour des raisons professionnelles, j'en profite pour saisir quelques opportunités sexuelles car je n'arrive pas à me passer "de la queue" bien longtemps.

    Depuis trois jours je flirte outrageusement avec un nouveau voisin qui s'appelle Rémy. A deux reprises il a toqué à ma porte une première fois pour m'emprunter du lait et la deuxième pour du sel.

    Vous connaissez le dicton ? On dit : jamais deux sans trois !!! Ca n'a pas loupé, le minot s'est pointé devant ma porte une troisième fois et ça ne m'a même pas étonnée vu la façon dont il m'avait reluqué les fois précédentes. Je l'ai fait entré et je lui ait gentiment proposé un café qu il a accepté.

    . Je l'ai planté au milieu du salon pour aller chercher les boissons et quand je suis revenu il était assis dans mon sofa un sourire satisfaction sur ses jolies lèvres pulpeuses. Un beau jeune homme c'est certain : grand blond athlétique au regard gris acier. Il m'a dit avoir vingt cinq ans mais au fond je savais qu'il mentait et qu'il s'était au moins rajouté trois ou quatre ans de plus, mais je m'en moquais éperduemment. En buvant son café son regard n'a pas cessé d'aller de mon décolleté jusqu'à mes jambes. Je suis pas une beauté fatale, mais on me dit souvent que je ne parait pas mon âge grâce à ma silhouette bien proportionnée. Pour vous faire une idée, je pèse 55 kgs et je mesure 1m67, j'ai de jolis cheveux couleur chataigne et pour celles et ceux qui voudraient le savoir, je m'épile intégralement.

    Ma chatte est souvent humide , elle ressemble à une pêche juteuse et bien mûre quant à ma poitrine malgré mon âge elle est resté pulpeuse et ferme. Ce jour là Rémy a toqué vers 9h du matin et il avait dû calculer son coup j'étais réveillée depuis peu et je portais encore ma petite nuisette couleur prune de la nuit. Je n'ai pas pris la peine de me changer surtout quand j'ai croisé son regard vicieux. Aucun doute sur ses intentions : comme moi il semblait affamé et la discussion s'est orientée directement sur le sexe. Je n'ai pas le profil d'une cougar, il m'arrive de coucher avec des hommes plus jeunes que moi mais jamais en dessous de 30 ans . Il est mon tout premier jeune homme et je ne laisserais pas une occasion pareille me passer sous le nez. Son air polisson en dit long sur ses envies. Sans compter que je préfère les actes aux paroles.

    Rémy s'est montré direct en m'affirmant pendant notre discussion que j'étais une femme apétissante au regard coquin et qu'il préférait les femmes matures à celles de son âge car il avait remarqué que les premières avaient moins de complexes et de tabous. Il ajouta aussi qu'il aimait par dessus tout les femmes cochonnes. Il n'en fallut pas plus pour me convaincre. Bien décidée à l'allumer un maximum et aussi pour lui montrer que j'étais moi aussi vicieuse , je me suis enfoncée un peu plus dans le fauteuil, une table basse nous séparait et d'où il se trouvait il pouvait voir mon minou quand j'ai relevé mes cuisses et que je les ait posé sur les accoudoirs. Rémy avait les braqués sur mon entrecuisse, il s'est levé et a pris tout son temps ouvrir la braguette de son jean, puis il a sorti de son boxer une belle queue déjà raide et sa grosse paire de couilles. Il a dit :
    - viens me sucer les couilles ma cochonne.
    Faut pas me le dire deux fois. Je me suis approchée de son sexe, agenouillée devant lui face à sa belle et longue bite, j'ai fermé les yeux et je me suis mise à lui lécher sensuellement ses couilles lourdes et gonflées.

    D'autorité il a maintenu mon visage entre ses deux mains tout en dirigeant sa queue vers ma bouche pour en forcer les lèvres. Ma bouche en feu avalait et ressortait sa queue en cadence. Une fois que son gland fut bien rouge, il m'allongea sur le dos, par terre sur le carrelage, et commença à me tripoter. Ses longs doigts fouillaient ma vulve , remontaient vers mes tétons durcis pour les pincer fermement, et revenaient caresser mon clitoris tendu et charnu.Il m'a baisé une première fois à la hussarde, j'étais tellement mouillée et dilatée que ma chatte faisait du bruit à chaque coup de bite bien profond. A un moment donné, il a stoppé, pour ne pas éjaculer tout de suite, et il est revenu frotté sa bite de taille très respectable sur ma bouche gourmande. Sa queue sentait l'odeur de ma chatte , et ça m'a excité doublement. En deux trois mouvements je me suis retrouvée au dessus de lui , écrasant sans vergogne mes lèvres juteuses sur sa bouche, sans cesser de lui dévorer la bite avec ma grande langue remplie de salive. Il n'a pas eu besoin de me léchouiller très longtemps, je suis clitoridienne et j'ai explosé dans sa bouche en un rien de temps. C'était juste l'entrée, je vous l'ai dit je suis une affamée de la queue. Apparemment il était dans le même état d'esprit que moi car il m'a dit :
    - branles moi avec tes nichons, ils sont très mignons, ensuite je vais te péter le cul (ce jeune avait une assurance qui me plaisait beaucoup, j'avais l'impression que l"on se connaissait depuis des mois ...)
    Sans hésiter, je lui ait obéit, j'ai malmené mes nichons sur ses couilles et sur sa bite jusqu'à ce qu'il commence à me claquer les fesses, ce qui voulait dire : mets toi à quatre pattes, il est l'heure que je t'encule...

    Impossible de résister, j'aime tellement sentir mon anus quand il s'ouvre pour avaler une bite et que je remue les hanches pour qu'elle s'enfonce le plus loin possible. Rémy m'a préparé le trou de balle avec sa langue experte et ses doigts ravi de constater que j'en avais grave envie.Lentement et surement il a enfoncé son gland dans le tréfond de mon cul, il prenait son temps et il me caressait le clitoris en même temps me faisant gémir de plaisir . Si jeune et tellement compétent , c'était ma chance... Comme promis après m'avoir défoncé le cul, il s'est épanché dedans prenant soin de vider ses couilles jusqu'au fond. En entendant ses gémissements rauques j'ai compris que tout comme moi, il y avait trouvé son compte. Nou savons passé la matinée ensembles et en partant, il m'a sourit malicieusement, m'a fait un clin d'oeil et m'a dit :
    - merci pour le café il était exellent....
    J'ai compris le message et j'ai répondu du tac au tac :
    - ce fut un plaisir, si tu as besoin de quoi que ce soit, entre voisins il faut s'entraider..

    J'ai le pressentiment que Remy ne tardera pas à venir toquer à ma porte et d'avance je m'en lèche les babines.
    A très bientôt.

Cette histoire de cul vécue par Anonyme, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0082 - Durée : 07 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0082 - Durée : 07 minutes

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par Anonyme :
Très belle histoire sexe ...
Posté le par Anonyme :
Humm
Posté le par Kevin :
Il t a longtemps que cette histoire a été diffuse elle est rediffusée si j'ai bien compris ? Mais un plaisir de la relire
Posté le par Juju2184 :
J'aimerai tellement rencontré une femme comme cela !!
Posté le par danycat :
Je ne suis pas une cougar, mais pourquoi pas donner du plaisir à un jeune et lui faire profiter de notre expérience
Posté le par RIDHALAROUSSI :
j ai bien jouis merci
Posté le par maxou :
Je veux te connaitre comme voisine je suis pas de cette age mais je de donnerai encore du plaisir
Posté le par dany :
cc j aurais aimé etre à la place de remy quel pied ceula dut etre pour lui merci pour ton recit ......
Posté le par christian :
Suce moi la bite de 12 cm en bandant alors!
Posté le par Anonyme :
vous m'avait choffait cochonne
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact