Elle couche avec sa voisine

Toutes nos histoires :
Télephone rose récits érotiques
  • 313 30

    Elle couche avec sa voisine

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    Bonjour à tous,

    J'ai longtemps hésité avant de vous raconter mon histoire, de peur qu'on me juge, mais en lisant vos nombreux récits, j'ai compris que sur Dialogue69.com ce n'est pas le cas....
    Je me prénomme Agathe, j'ai 26 ans, et je vis en concubinage avec Thierry depuis 6 ans.
    Nous nous sommes récemment liés d'amitié avec un couple de voisins qui habitent sur le même palier depuis 5 mois ; Il s'agit de Juliette et Louis qui sont de la même génération que nous et avec qui nous nous entendons super bien.

    Louis est venu demandé de l'aide un samedi matin à Thierry car son auto ne démarrait pas et pour le remercier, ils nous ont invité à prendre l'apéro. Je me suis très vite entendue avec Juliette et pareil pour Thierry avec Louis. D'ailleurs nous sommes devenus rapidement inséparables, profitant de notre temps libre pour nous retrouver à quatre .

    Au début c'étaient de simples apéros qui se sont transformés en diners, puis aussi des invitations au resto, des cinémas à quatre et parfois même des ballades entre amoureux. Nous avons beaucoup de points communs et nous avons installé un climat d'amitié harmonieuse entre nous, sans se voir tous les jours, mais en partageant des moments agréables le week end.
    Juliette et moi sommes devenues tellement proches que nous nous sommes naturellement confiées l'une à l'autre un peu comme le feraient deux soeurs. Nous faisons nos courses ensemble régulièrement, et c'est toujours amusant de sentir sur nous le regard des mecs qui essaient de nous draguer. Juliette est comme moi : toujours féminine, sensuelle, avec des tenues courtes et souvent sexy. et nous faisons la même taille.
    Elle est aussi blonde que je suis brune, sa peau est blanche, la mienne mat, ses yeux clairs, les miens sont noirs, mais nous mesurons pratiquement le même poids et la même taille ce qui est super pratique pour se prêter des vêtements. 90 B pour la poitrine et 38 en pantalon.

    Nos hommes se passionnent pour les sports automobiles, du coup ils leur arrivent de nous délaissés 24h pour aller s'éclater ensemble, et nous en profitons pour faire du shopping ou aller chez l'esthéticienne. C'est plus sympa de se retrouver entre nanas le week end que de poireauter seule en attendant son homme.
    Samedi dernier nous avons passé l'après midi ensemble , nos hommes ne rentraient que le lendemain retenus sur une courses à une centaine de kilomètres de chez nous, alors après une séance de bronzette à la piscine découverte, nous avons diné chez moi.

    En fin de soirée, Juliette m'a avoué qu'elle détestait dormir seule quand Louis était absent. Quand elle m'a demandé la permission de dormir dans mon lit, j'ai accepté car j'ai pensé que se serait sympa de s'endormir l'une près de l'autre. Pourtant cette nouvelle promiscuité me dérangeait un peu, et je peux dire que je la redoutait presque. Les raisons de ce dérangement sont assez simples à comprendre : mon goût pour les femmes m'est venu il ya environ une douzaine d'années. Je fréquentais un pensionnat de jeunes filles et il nous arrivait souvent la nuit de nous caresser pour réussir à trouver le sommeil. Plus tard, j'ai eu des petites amourettes avec des filles autant qu'avec des garçons. Mon attirance pour les filles a totalement disparu dès ma rencontre avec Thierry.
    Beau brun baraqué, il incarnait à mes yeux L'idéal masculin. Il savait se montrer tour à tour charmeur, fougueux, tendre, et j'ai très vite succombé à son charme. Cette relation amoureuse perdure depuis 6 ans et pas une seule minute je n'ai désiré ou eu envie de quelqu'un d'autre que lui. Je n'ai jamais raconté à Thierry mes amours passés, ni mes tendances bi, car j'avais peur qu'il désaprouve étant lui même très macho.

    J'avais le nez plongé dans un magazine lorsque Juliette est sortie de la salle de bains. Une odeur de vanille est venu chatouiller mes narines.
    Quand j'ai levé les yeux sur Juliette, dans sa nuisette couleur or, ses cheveux blonds encore humides formant des boucles autour de ses épaules, elle ressemblait à une sirène. D'une grâce toute féline, Juliette est venu se blottir tout contre moi. J'étais désarmée par tant d'intimité. J'ai repris ma lecture en essayant de me concentrer mais son contact doux et chaud sur mon corps tendu commençait, malgré moi,à m'exiter dangeureusement.
    J'ai lâché le magazine, éteins la lampe et nous avons bavarder une bonne demie heure, tout bas avant de nous endormir. J'entendais le souffle régulier de Juliette mais je n'étais pas certaine qu'elle dorme vraiment.
    Pour m'en assurer je lui ai demandé :

    - Juju tu dors ?

    - Non je n'y arrive pas, j'ai trop chaud et aussi très soif ...

    Juliette a raison, on étouffe dans la chambre, je me lève pour aller chercher une bouteille d'eau fraîche. Quand je reviens dans la chambre, Juliette s'est débarassé de la couette et aussi de sa nuisette. Elle est à genoux sur le lit, avec un minuscule string, sa poitrine insolente dressée, en train de remettre les draps en place . Je sens un étrange bouillonnement en moi, la sonnette d'alarme qui me dit de me tenir tranquille car mon homme rentre demain.
    Je lui tends la bouteille, éteins de nouveau la lumière espérant que cette fois ci nous allons enfin nous endormir. Je l'espère en tout cas, parce que je ne vais pas résister longtemps à ce corps de poupée allongé à quelques centimètres à peine du mien.
    Le sort s'acharne contre moi puisque Juliette se rapproche encore plus dangereusement contre moi, se niche carrément contre ma poitrine en ronronnant telle une petite chatte. J'essaies de la repousser doucement mais elle continuer à me coller de près.

    Son corps parfait dégage une odeur sucrée qui me monte très vite à la tête. Mon sang ne fait qu'un tour, il est trop tard pour reculer, pas de doute, Juliette veut quelque chose de plus qu'un simple calin entre filles. Ses gestes suggestifs me le font comprendre. Sans me poser plus de questions, je me retourne et commence à déposer des baisers dans son cou puis sur ses joues et enfin ma bouche se soude à la sienne pour un long et tendre baiser très excitant . Les bras de Juliette entoure mon cou et je me sers encore plus étroitement contre elle de façon à ce que nos seins et nos chattes soient en contact direct, peau contre peau.
    Elle laisse échapper un soupir de contentement en tendant sa poitrine en forme de poire vers moi.

    Je ne mets pas longtemps à me prendre au jeu, et je saisi chacun de ses seins en les pressant doucement, puis je commence à donner des petits coups de langue autour des mamelons, sur toute la surface du sein pour revenir mordiller les tétons à présent durcis et gonflés.
    Juliette les yeux mi clos poussent des gémissements de plaisir qui me motive à mordiller encore plus fort ses bouts tendus de désir. Sa peau satinée me rempli de désir charnel. Ma langue continue sa lente exploration, coule vers son ventre plat en y lèchant au passage l'intérieur parfait de son nombril puis viens cueillir sa fleur épanouie, remplie de jus sucré et épais. Juliette est déjà très loin, au pays de l'extase, sa bouche pulpeuse laisse glisser des sons rauques et excitants, ses jambes merveilleusement galbées s'ouvrent sans pudeur, elle m'offre son entrecuisse épilée et toute moite, pour que j'y colle mon visage tout entier, et je me mets à la lécher partout, jouant sans cesse avec son bouton qui maintenant ressemble presqu'à une grosse cerise rouge, je l'aspire , l'enroule de salive, le fait rouler sous ma langue, revient vers son vagin à l'odeur délicate ou j'enfonce également ma langue aidés par mes deux doigts.

    Ma blonde râle de plaisir et agite son bassin de gauche à droite pendant que je la lèche et que je la doigte avec fougue. Ses mains s'enroulent dans mes cheveux pendant qu'elle plaque mon visage entier sur son entrecuisse, criant plus fort au moment ou une déferlante de plaisir s'abat sur elle. Je la laisse reprendre son souffle et me penche vers elle pour lui donner un baiser langoureux qui a pour effet de l'exciter de nouveau : on se positionne alors en 69 et nous nous léchons mutuellement, nos chattes exposées et totalement ouvertes, on se trifouille le vagin, on aspire nos clito ensemble, je l'attire à moi pour l'embrasser car je veux que dans nos bouches nos mouilles se mélangent.

    Juliette est loin d'être novice, j'en suis persuadée, je me rends compte très vite quand elle se met à dévorer mes seins, à les aspirer dans sa bouche, à les malaxer pendant qu'elle me suce la langue. Juliette a butiné mon petit anus avec tant d'ardeur que j'ai joui intensément en criant de bonheur. Puis le calme est revenu, épuisées et repues, nous nous sommes enfin endormies.

    En fin de matinée, Juliette m'a apporté le petit déjeuner au lit, en déposant un baiser complice au coin de mes lèvres. Je n'ai pas eu envie de la repousser, le parfum odorant de ses cheveux m'a de nouveau excité mais nous avons décidé de rester sages pour le retour de nos hommes respectifs. Nous nous sommes faites le serment de ne jamais en parler à nos conjoints . Nous tenions à garder cette relation amoureuse secrète de façon à continuer à nous voir sans que nos mecs puissent se douter de quoi que ce soit. Nous sommes toutes deux amoureuses de nos chéris mais ce petit plus qui nous rapprochent toutes les deux apportent un peu plus de piment dans nos relations respectives.

    Thierry et Louis sont rentrés le dimanche soir très tard. Nous étions si heureuses de retrouver nos partenaires que nous nous sommes quittés très vite, sachant que nous nous retrouverions le lendemain même puisque c'est un jour férié. Une chose est sûre, j'aime Thierry de tout mon coeur mais j'ai hâte de me retrouver de nouveau dans les bras de ma jolie et sexy maitresse .
    Je vous embrasse fort
    Agathe.

Cette histoire de cul t'a excité ?

Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !

Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Cette histoire de cul t'a excité ?
Alors écoute maintenant toutes nos histoires racontées d'une manière très sensuelle !
Pour cela, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par lapetitecoquine :
Whoua cette histoire est vraiment exitante je me suis fais du bien avec mon vibro et j'ai joui en lisant cette histoire. Merci gros bisous partout
Posté le par Anonyme :
Mon petit minou est trempé...
Posté le par prune :
de vrais femmes
Posté le par Gigi :
Bien jouer les filles .Un mec plus une Juliette pour la tendresse et les moments de grandes folies!
Super ma chatte est très humide .Bise....
Posté le par Anonyme :
mhmmm a quand la suite
Posté le par Anonyme :
J'adore cela ma fait mouiller que j'ai tres envie d'une langue pour mon corps
Posté le par cassidi :
super bon
Posté le par Anonyme :
j'adore, c top bon
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact