Baisée à la piscine

Cette histoire de cul vécue par Anonyme, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0058 - Durée : 07 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0058 - Durée : 07 minutes
  • 1230 156

    Baisée à la piscine

    Corrigé et résumé par Dialogue69 le

    Publié le

    J’étais en vacance d’été. La chaleur étouffante m’avait incité à aller à la piscine.
    Après un petit passage au vestiaire et une fois mon maillot de bain une pièce enfilé, je plongeais dans l’eau fraîche. Je n’étais pas la seule à avoir eu cette idée pour fuir la canicule. Les bassins étaient bondés et il était difficile de faire des longueurs. Très vite je me sentis observer et je repérais deux jeunes hommes athlétiques dont le regard était posé sur moi. Flatter, je fis semblant de ne pas les avoir remarqué.

    Après une bonne heure de crawl et de brasse je fis une pause jacuzzi. Je laissais mon corps se détendre et je fermais les yeux. J’entendis que l’on venait s’installer à côté de moi, mais je ne pris pas la peine de regarder. Ce n’est que lorsque je sentis une main remonter le long de ma cuisse que j’ouvrais les yeux. J’étais cernée par les deux individus qui m’avaient observé un peu plus tôt.

    L’un deux me caressait la jambe tandis que je sentais le souffle de l’autre sur ma nuque. Je ne les repoussais pas. Je sentis mes tétons se durcir et un frisson me parcourut le dos. Mon cœur battait la chamade. La main remonta le long de ma cuisse puis glissa sous mon maillot. Les doigts de l’inconnu explorèrent mon sexe et s’enfoncèrent dans mon antre. Hum…je les sentais rentrer en moi, c’était si bon. Si excitant. L’homme venait tout juste de commencer les vas et viens lorsqu’il fut interrompu par un couple de personne âgés qui venait s’installer dans le même jacuzzi où nous avions commencé à goûter au plaisir. Frustré je sortie de l’eau et me dirigeait vers les vestiaires qui étaient mixtes.

    Lorsque j’ouvris la porte d’une cabine je me sentis brutalement pousser à l’intérieur. Je me retournais et découvrit de nouveau les deux beaux jeunes hommes. L’un venait de tourner le verrou. Visiblement eux aussi étaient frustrés. Quelques minutes s’écoulèrent durant lesquels nous restâmes tous les trois figés. Ils attendaient de voir ma réaction, de savoir si j’étais prête à jouer. Quant à moi, je me délectais de l’excitation qui montait en moi à l’idée de ce qui allait se passer.

    Voyant mon regard embué de désir, le plus entreprenant des deux, celui dont les doigts m’avaient fouillé s’avança vers moi et me retirât mon maillot de bain, faisant aussitôt n’être une belle bosse dans le sien. La cabine était trop étroite pour que les deux hommes puissent profiter de mon corps en même temps. Le deuxième attendait donc patiemment son tour en commençant à se masturber tandis que le premier m’avait assis sur le petit banc. Il me dévoila son sexe énorme et dressé qu’il présenta à ma bouche. Je léchais son gland, puis toute sa verge. Il appréciait le contact de ma langue chaude et humide. Son compagnon ne supportait plus de n’être que spectateur, il s’assit à coter de moi. Ses mains parcoururent mon corps, massant ma poitrine, s’attardant sur mes tétons durcis, puis elles descendirent jusqu’à mon entre jambe. Il se mit à doigté ma petite chatte déjà toute mouillée, je dégoulinais sur ses doigts. Je prenais mon pied, une queue enfoncer jusqu’à ma gorge et une main qui faisait des vas et viens dans mon intimité. Celui que je suçais avait saisi ma tête entre ses mains et m’imposait un rythme de plus en plus rapide. Son gland gonfla et déversa sa semence dans ma bouche. J’avalais ce nectar épais.

    L’homme satisfait remis son maillot et sortit de la cabine me laissant aux mains de son ami qui avait pris l’initiative de s’occuper de moi. A genou, sa tête entre mes jambes, sa langue titilla mon clito, puis pénétra mon vagin tout mouillé de plaisir. Une explosion de plaisir emplit tout mon être. Je me cambrais et du me mordre les lèvres pour retenir mes cries de jouissance car nous étions tout de même dans un lieu public.

    J’en voulais plus, et sans lui demander, je m’agenouillais sur le banc, face à la cloison de la cabine offrant mes fesses à cet inconnu. Il se leva, palpa mes fesses. Son membre dressé pénétra ma petite chatte. Une main empoigna mes hanches, l’autre vint sur ma bouche pour étouffer mes cries. Ses coups étaient rapides et brutales allant au plus profond de mon vagin. Je ne cessais de jouir, tout mon corps tremblait, je réussissais tant bien que mal à garder la position. Son sexe bien lubrifié se retira de mon vagin pour s’attaquer à mon petit trou où il s’insinua, centimètres par centimètres. A peine eut-il enfoncé toute sa verge dans mon cul brûlant, que je fus saisie d’un orgasme qui me fit vaciller.

    Mais mon partenaire me retint et commença les vas et viens. Pour décupler mon plaisir, je m’enfonçais deux doigts dans ma petite chatte tandis qu’il me sodomisait. Ma soif de plaisir l’excita, il alla plus vite et bientôt se stoppa et émis un gémissement sourd. Je le sentis éjaculer dans mon cul. Après avoir repris son souffle, rassasié il me laissa seule. Il me fallut quelques instants pour revenir sur terre et me rappeler que j’étais dans les vestiaires d’une piscine municipale.

Cette histoire de cul vécue par Anonyme, a été racontée par l'une de nos coquines au tel
Pour l'écouter, compose le
Télephone rose récits érotiques
et fais-toi plaisir ;)
Code histoire 0058 - Durée : 07 minutes
Ecoute cette histoire de cul au
Télephone rose récits érotiques

Code histoire 0058 - Durée : 07 minutes

Les commentaires pour cette histoire érotique

Commentaires

Envoie un commentaire à , cela lui fera très plaisir !

Posté le par danycat :
Dans un jacuzzi une main entre les cuisses c'est toujours agréable .En compagnie de mon mari avec qui j'en parle a voix basse, et une main de mon voisin dans mon slip à condition que ça reste discret j'écarte bien les jambes, excitée j'ai sucé l'homme dans les vestiaires
Posté le par Anonyme :
Pour Maria, ci-dessus, j'ai ce qu'il lui faut !
M'écrire à l'adresse suivante : asXXXXX
Posté le par didier :
Super bandante cette histoire !! J'ai presque joui !!!
Posté le par camoooooouuuuuuu :
c'est de la merde
Posté le par maria :
recherche une queue bien fournie pour baiser
Posté le par sodomie-girl :
histoire ecxitante
Posté le par Atikone :
joli histoire, très excitante.. humm :)
je cherche une femme pour me dépuceler, j'ai 20and, ajoutez moi sur msn : XXXX@hotmail.fr ou skype : atiXXX
Posté le par ib :
trop bon tu donne .,
Posté le par beau cul :
j´ai hâte de retourner à la piscine! :p
Posté le par boubou :
vive la piscine !!
Posté le par john baise :
Tu me donne envie d allé a la piscine.
Posté le par lea-baiona :
hum ton histoire et trop excitante j'aimerai trop parler de cul avec toi
Pour commenter une histoire, il faut être membre.
S'inscrire gratuitement / Se connecter

Les autres aventures coquines de Anonyme

Anonyme

Inscription auteurs certifiés | Contactez-nous | Contact